06-04-2011 23:37 - Le gouvernement se préoccupe de l’amélioration des conditions de détention...

Le gouvernement se préoccupe de l’amélioration des conditions de détention...

...dit Mohamed Abdallahi Ould Khattra [Reportage Photos].


Le commissaire aux droits de l’homme, à l’action humanitaire et en relation avec la société civile Mohamed Abdallahi Ould Khattra a réaffirmé, mercredi matin, à Nouakchott, lors d’un séminaire sur la prévention de la torture et des mauvais traitements, l’engagement du gouvernement mauritanien à améliorer les conditions de détentions des personnes privées de liberté.

Le président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) Bamariam Koita s’est réjoui, de son côté, de la volonté des pouvoirs publics de s’être ouverts aux suggestions et recommandations en matière de respect des droits de l’Homme.

Cette ouverture, a-t-il rappelé, a conduit à la promulgation de la loi du 20 juillet 2010 qui octroie à la Commission Nationale des Droits de l’Homme la possibilité de procéder à des visites inopinées sur les lieux de détention et de privations des libertés.

La Mauritanie a ratifié la Convention contre la Torture mais ne l’a pas encore fait avec le Protocole facultatif à la Convention contre la Torture.

«La torture est une atteinte à la dignité humaine», a affirmé Mohamed Abdallahi Ould Khattra, tout en réitérant l’engagement du gouvernement mauritanien à réformer sa législation nationale pour être en phase avec les standards internationaux visant la protection des personnes privées de libertés.

Le commissaire aux droits de l’homme, à l’action humanitaire et en relation avec la société civile a, en outre, assuré que la Mauritanie va dorénavant publier régulièrement, en conformité avec les lignes directrices de Robben Island, des rapports périodiques sur les conditions de détention des personnes privées de liberté.

L’objectif principal de ce séminaire assuré par l’Association pour la Prévention de la Torture (APT) et le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) est d’offrir une meilleure compréhension du concept de prévention de la torture et des standards internationaux concernant les droits des personnes privées de liberté aux représentants de la CNDH et aux différents acteurs concernés.

Il s’agit de la police, des établissements pénitentiaires, de la Gendarmerie, du Commissariat aux droits de l’Homme et aux actions humanitaires, des ministères de la justice et des affaires sociales et de la femme, des représentants de la société civile.

Ce séminaire vise, par ailleurs, à accroître les compétences de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) en termes de prévention de la torture et des mauvais traitements à travers le monitoring des lieux de privation de liberté.

Babacar Baye Ndiaye pour Cridem


cndh_1174.JPG




Commentaires : 0
Lus : 1316

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)