12-12-2012 14:41 - Mauritanie : Ould Abdelaziz à l'Unesco pour la sauvegarde du patrimoine culturel au Nord-Mali.

Mauritanie : Ould Abdelaziz à l'Unesco pour la sauvegarde du patrimoine culturel au Nord-Mali.

Le 11 décembre, de passage à Paris, le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz s'est rendu au siège de l'Unesco. Avec la directrice de l'organisation internationale, Irina Bokova, il a signé une déclaration pour la sauvegarde du patrimoine culturel au Nord-Mali.

De retour à Paris dans le cadre de son suivi médical, le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz en a profité pour se rendre le 11 décembre au siège de l’Unesco. D’un pas décidé, il est arrivé à 14h30, en compagnie de l’ambassadeur de Mauritanie en France, Mohamed Mahmoud Ould Brahim Khlil.

Durant quinze minutes, « Aziz » s’est entretenu à huis clos avec la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova. Objectif de la rencontre : la signature d’une déclaration conjointe sur la protection et la préservation du patrimoine culturel au Nord-Mali.

"Une menace"

Tous deux en appellent à la coopération des États membres de l’Unesco et de la communauté internationale pour prévenir le trafic illicite des biens culturels de Tombouctou, ainsi que des manuscrits. Au nom de la charia, les mausolées et les mosquées y sont systématiquement détruits, depuis que les islamistes d’Ansar Eddine se sont emparés de la « ville aux 333 saints » début avril. « Nous sommes face à une menace, a assuré Irina Bokova aux journalistes, à l’issue de leur entretien.

C’est pourquoi nous espérons que cet engagement aura un impact fort sur les futurs évènements dans la région. » Présent à sa gauche, Aziz a rappelé qu’« une grande partie du patrimoine culturel mondial est en perdition. La Mauritanie se tient prête à aider la République sœur du Mali dans ces moments difficiles. »

Blessé par balles à l’abdomen le 13 octobre (officiellement, à la suite d’une méprise), l’état de santé de Mohamed Ould Abdelaziz nécessitait des examens complémentaires. Au final, les résultats des analyses qu’il a subies depuis son retour en France, le 30 novembre, se sont révélés satisfaisants. Dans l’immédiat, après son retour imminent à Nouakchott, Aziz ne devrait plus donc plus être contraint de séjourner de nouveau à Paris.

Par Justine Spiegel


Source : Jeune Afrique
Commentaires : 3
Lus : 2376

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • babavall (H) 12/12/2012 18:56 X

    Excellente initiative de notre président qui démontre qu il est profondément visionnaire, statege et démocrate.

  • Ibadou (H) 12/12/2012 18:19 X

    Il faut jamais désespérer, s'il faut cette astuce culturelle pour justifier votre participation active à la prochaine guerre du nord Mali, pourquoi pas ? En tout cas, Aziz, a du mal à se désolidariser de son aile islamiste (Ould Deddew), farouchement contre l'engagement des troupes mauritaniennes que réclame désespérément la France de Mr Hollande.

    Aziz aura beaucoup à faire pour convaincre ses islamistes pour lui faire confiance afin de sauvegarder le patrimoine culturelle que tous les barbus de la terre répugnent.

  • ba amadou (H) 12/12/2012 15:03 X

    On vous souhaite une bonne guérison Mr le père du peuple mauritanien .