04-03-2013 11:51 - Réponse à Hamady Ould Bouchraya

Réponse à Hamady Ould Bouchraya

Monsieur Hamady Ould Bouchraya ou Ahmed Yamaa ou ce que vous voudrez, avant de répondre à vos assertions sachez que vous n’êtes ni le premier ni le dernier à nous menacer de vos foudres et de celles de la loi et comme pour celles de vos prédécesseurs, ces menaces ne feront que nous renforcer dans notre ferme volonté de dénoncer tous les abus d’où qu’ils viennent et quels qu’en soient les victimes.

Cela dit, j’aimerais faire observer à votre nègre que même s’il croit être très au fait de la législation mauritanienne en matière de presse et d’édition, la loi mauritanienne n’oblige nullement l’auteur d’un article à le signer de son nom ni même à le signer dès lors que l’article parait dans un journal reconnu et régulièrement déclaré au Parquet et dont le responsable de Publication est clairement identifié.

Mais je vous comprends, vous êtes piqué au vif, et vous voulez à tout prix savoir comment toutes ces informations vous concernant ont été obtenues, vous qui fuyez comme la peste les mondanités et les cérémonies, vous qui rappelez les photographes et les cameramen afin de leur demander de ne garder de vous aucune photo. Mais que vous importe qui est BC ou BCP ou même BASEP ?

Pourquoi vous ne vous attachez pas à répondre aux faits et rien qu’aux faits si vraiment vous croyez que vous n’avez rien à vous reprocher ? Mais tranquillisez-vous ! Vous avez beau louvoyer ou botter en touche, nous nous faisons un devoir de vous rafraichir la mémoire, si tant est qu’elle commence à flancher.

Désolé de vous décevoir mais nous n’avons jamais dit ou insinué que ces « mystérieux investisseurs espagnols » sont à l’origine de ce que vous reproche le QDN ni laissé entendre une quelconque connexion entre ces investisseurs et « le crime organisé à l’échelle planétaire». Mais, que Qui se sent morveux se mouche !

Cependant il est vrai que nous avons vainement cherché toutes traces de ces investisseurs, leurs sociétés, leurs investissements ou leurs activités auprès de toutes les chambres de commerce et d’industrie d’Espagne ! Mais je suis sûr que vous nous clouerez le bec en nous montrant ce qu’ils ont fait en Mauritanie à l’issue de cette audience avec la plus haute autorité du pays.

En ce qui concerne votre lieu de naissance, sur ce seul point nous vous présentons nos excuses mais il n’a jamais été dans notre intention de vous indexer en tant qu’étranger, d’ailleurs ici nous ne sommes pas xénophobes loin s’en faut. Alors vous pouvez vous épargner votre petite leçon d’Histoire d’ailleurs mal apprise, vous pouvez être maltais, tibétain ou Chihuahua cela ne changerait rien à la façon dont nous vous traitons. Ce que nous vous reprochons ce ne sont ni vos origines et encore moins vos nationalités mais des pratiques malsaines et un pillage à ciel ouvert des ressources de ce pays.

Néanmoins et puisque vous en parlez, vous affirmez que le gouvernement espagnol vous a accordé, « de manière exceptionnelle, le droit à la nationalité ». Mais avez-vous pris la peine d’obtenir auprès de « votre ami » Mohamed Ould Abdel Aziz le Droit de porter la double nationalité, en tout cas à l’instant où nous écrivons ces lignes cette démarche n’a pas encore eu lieu.

Vous affirmez que vous ne connaissez pas le Major Général Antonio Indijai, mais vous ne connaissez pas non plus Bubo Na Tchuto et vous faites même plus fort vous affirmez qu’à son arrivée lui et ses amis au pouvoir à Bissau, vous aviez déjà quitté ce pays. Pouvez-vous me dire comment est ce possible alors que vous affirmez par ailleurs que vous continuez jusqu’à nos jours à présider Coca Cola Guinée Bissau ? Comment aussi vous avez pu rendre les services que vous dites avoir rendu à L’Espagne sans connaitre les officiers qui ont pignons sur rue.

Aussi pour vous rafraichir la mémoire je vous invite à visiter le lien suivant (http://www.abc.es/20091123/nacional-nacional/debil-posicion-espana-para-20091123.html) en vous demandant pourquoi à l’époque vous n’avez pas porté plainte ou même répondu. Toujours est il que je vous invite à lire le dossier très bien documenté réalisé par nos confrères d’Al Akhbar et qui montre la coïncidence pour le moins troublante entre la venue à Nouakchott de Antonio Indjiai et la libération de tous les détenus dans le dossier de la drogue et en tête desquels Walter Amegan.

Quand aux affaires dans lesquelles nous voyons votre implication vous affirmez que l’entreprise Elecnor a participé avec 15 sociétés à un appel d’offres international lancé par la SNIM, eh bien je vous mets au défis vous et la direction des projets de la SNIM de produire le moindre avis d’appels d’offres ouvert pour ce marché de plus 14 millions d’euros.

Pour Atersa qui faut-il vous le rappeler n’est qu’une filiale d’Elecnor montrez moi un seul projet dans lequel l’Etat est partie prenante avec un privé, il n’ya en que trois Atersa, STP et Sahel Bunkering et les trois projets sont tous conclus et gérés de manières opaques.

Quand à la SPEG et non SPGE comme vous semblez le feindre, les tous prochains jours nous édifierons sur les relations du pouvoir et particulièrement la famille du président avec ce projet par votre intermédiaire.

Pour ce qui est de la SOBOMA, vous passez sous silence le fait que cette société commercialise l’eau minérale Assil qui appartient au président de la République et vous passez sous silence le fait que ce sont les camions du président Aziz qui transportent les PET de cette société mais peut être qu’il s’agit là du social ou de menus services entre copains.

Quand à votre « richesse » comme vous dites, j’affirme qu’elle date bien de ces trois dernières années. En effet en 2007 vos n’aviez qu’une boutique en face du marché des femmes. Je vous mets au défi de montrer un seul investissement que vous avez réalisé ou une seule affaire que vous aviez ici ou ailleurs. Aussi nous parlons bien de Hamady et non de feu H’Meyda. C’est dire que vous ne réussirez pas à nous faire dire du mal d’Ehel Sahel ni de quelqu’un d’autres.

Ce que nous dénonçons ce sont des accointances entre le pouvoir et des hommes d’affaires qui profitent de leur proximité avec ce pouvoir. Vous pouvez aussi démentir l’information que vous étiez admis au saint des saints le jour de l’arrivée du président alors que les ministres poireautaient dehors !

Pour finir vous vous écrivez : « En ce qui concerne mon accréditation en tant que consul honoraire de la Mauritanie, c’est tout simplement ridicule car notre pays a un consulat général avec siège diplomatique à Bissau. » Eh bien je vous renvoie à la dépêche de l’AMI en date du 1er Novembre 2008 :

« 01/11/2008: Le Président du Haut Conseil d'Etat reçoit une mission d'investisseurs espagnols



Nouakchott, 1er nov (AMI) - Le général Mohamed Ould Abdel Aziz, Président du Haut Conseil d'Etat, Chef de l'Etat, a reçu ce samedi matin en audience au Palais présidentiel à Nouakchott une mission d'investisseurs espagnols( …)

L'audience s'est déroulée en présence de MM. Cheyakh Ould Ely, directeur de cabinet du Chef de l'Etat, Ba Houdou, commissaire à la promotion des investissements, Mohamedou Ould Michel, conseiller chargé des affaires économiques à la Présidence du Haut Conseil d'Etat et Hamadi Ould Bouchraya, consul honoraire de Mauritanie en Guinée Bissau
. »

Monsieur Hamady Ould Bouchraya pour finir je me permets de vous avancer un conseil, continuez à faire vos affaires avec le régime actuel ! En Mauritanie tous les régimes ont leurs hommes d’affaires, mais n’essayez pas de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

A bon entendeur…. !

Moussa Ould Samba Sy





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.



Commentaires : 15
Lus : 3235

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (15)

  • Anti-libertinage 04/03/2013 22:17 X

    CHEIKHOU11
    Monsieur Cheikhou11, á propos de votre plus que douteuse connaissance du feu H’meyda (Allah Yarhmou), ce que vous avez dit, c’est faux et archifaux, feu H’meyda ne doit pas être mêlé dans cette vulgaire et médiocre parodie, en ce qui concerne le reste, la réponse est évidente, malheureusement je ne comprends pas votre étrange et inexplicable tentative de mêlé aussi feu Veten Ould R’Gueiby (Allah Yarhmou) dans cette provocation, inadmissible, immorale et abjecte, propos dégradants et humiliants , constituent une atteinte aux bonnes mœurs et aux principes de l’islam,

    Monsieur Cheikhou11,
    nous avons tous (vous aussi) l’obligation de respecter et même prier pour tous ceux qu'ils ne sont plus de ce monde, qu'ils étaient des pauvres ou riches. Alors permettez-moi de m'assurer que j'ai bien compris, c’est la Présidence de SOBOMA, HAMADI OULD BOUCHRAYA ? décidément vous êtes méchant.

  • Anti-libertinage 04/03/2013 19:27 X

    CHEIKHOU11
    Monsieur Cheikhou11, á propos de votre plus que douteuse connaissance du feu H’meyda (Allah Yarhmou) , ce que vous avez dit, c’est faux et archifaux, feu H’meyda ne doit pas être mêlé dans cette vulgaire et médiocre parodie, en ce qui concerne le reste, la réponse est évidente, malheureusement je ne comprends pas votre étrange et inexplicable tentative de mêlé aussi feu Veten Ould R’Gueiby (Allah Yarhmou) dans cette provocation, inadmissible, immorale et abjecte, propos dégradants et humiliants , constituent une atteinte aux bonnes mœurs et aux principes del’islam, Monsieur Cheikhou11, nous avons tous (vous aussi) l’obligation de respecter et même prier pour tous ceux qu'ils ne sont plus de ce monde, qu'ils étaient des pauvres ou riches. Alors permettez-moi de m'assurer que j'ai bien compris, c’est la Présidence de SOBOMA, HAMADI OULD BOUCHRAYA ? décidément vous êtes méchant.

  • graaniya 04/03/2013 17:58 X

    Hooligan , vous dites que mes commentaires finissent par VIVE AZIZ ; normal le Président AZIZ mérite d'être félicité pour ses efforts infatigables, pour avoir sauvé le pays, pour s’être engagé à faire de la lutte contre la gabegie sa priorité. Mais Hooligan La haine vous rend non seulement aveugle et sourd mais incroyablement bête.

    VIVE AZIZ et VIVE AZIZ ENCORE

  • CHEIKHOU11 04/03/2013 16:00 X

    je précise son frère feu Hmeyda ould Bouchraya était chauffeur de taxi à LAS PALMAS ILES CANARIES. IL ETAIT HOMME A TOUT FAIRE DES BOURGEOIS ET BOURGEOISES DU SECTEUR DE LA PECHE ET PRINCIPALEMENT LA FAMILLE VETEN OULD RGUEIBI.

    ALORS SI LA FAMILLE AVAIT UNE FORTUNE JE NE CROIS PAS QUE L AINE SERAIT CHAUFFEUR IMMIGRE?

  • hooligan 04/03/2013 14:37 X

    graniiya,
    la difference entre vous et moi est evidente ! vous vous terminez tous vos commentaires par "VIVE AZIZ" et moi ce n'est ni VIVE BOUAMATOU, ni VIVE AZIZ.

    si je devais terminer mes commentaires par un VIVE quelque chose, ce serait : VIVE LA JUSTICE INDEPENDANTE, VIVE LA VERITE, VIVE LA DEMOCRATIE et VIVE LE BON SENS

  • graaniya 04/03/2013 14:15 X

    Hooligan,
    vous êtes clairement en train de perdre la tête, reposez-vous. Vous êtes sournois et sarcastique. Il y a malheureusement aujourd‘hui des groupes des journalistes peshmergas payés par ould bouamatou qui sont acquis au mal impoli et à la prévarication. Ainsi ils ne critiquent que ceux qu’ils jalousent ou veulent dépasser ou enterrer dans l’opinion.

    Pourquoi sans cesse déformer les faits ou la vérité pour essayer de se donner raison ? Vous exploitez l’ignorance ou l’insuffisance d’informations des gens pour faire passer vos messages d’intoxications et vos impostures, N’êtes-vous pas des collabos au service du trouble, du statisme, du recul ou du chaos.

    VIVE AZIZ

  • Ksaleh 04/03/2013 13:54 X

    Mr Bouchraya
    méfiez vous des journalistes mauritaniens qui sont au courant de tout. Et prenez pour vous le dernier conseil qui conclut cet article, en profitant largement de Mohamed Abdel Aziz qui n'est qu'un mortel !

  • CHEIKHOU11 04/03/2013 13:44 X

    Bien dit Moussa,
    au sujet de la fortune de sa famille, j'ai connu feu Hmeyda au début des années 80 du siècle dernier, il était chauffeur de taxi et homme à tout faire de la famille de feu Veten ould R'gueibi. Donc s'il ya fortune, elle a débuté avec HAIDALLA et HMEYDA.

    SALUT

  • Ksaleh 04/03/2013 13:30 X

    Ould Samba Sy,
    il faut rester "en haut" ! Vous avez donné une information en tant que journaliste nous avons lu votre article, il est légitime que l'accusé réponde en essayant de se défendre. Mais dans ce qui est sûr, la vérité est connue de tout celui qui veut le savoir, en ce qui concerne les activités de ce groupe venu du nord de la Mauritanie.

    Je condamne avec la dernière énergie les énergumènes qui veulent dénier la mauritanité de ce groupe qui fait une faute grave en se laissant appeler ''les sahraoui''.

  • hooligan 04/03/2013 13:18 X

    babavall estime que vous ne meritez pas que l on vous reponde ! normal, y a rien a dire puisque meme la tres serieuse et officielle agence mauritanienne d information contredit son excellence, consul honoraire de mauritanie en guinee bissau...

    a peine ridicule ces aziz'boys

  • mdmdlemine 04/03/2013 13:07 X

    Une démonstration béton digne d'une plaidoirie devant lesquelles les jurés ne peuvent demeurer insensibles devant la pertinence des preuves et la précarité des documents de la partie civile

    Nos journalistes sont dangereux mais si et seulement s'ils sont provoqués, contraints de sortir la grande artillerie pour aider une opinion naïve à comprendre les loups affamés qui l'entourent habillés en bienveillants

    collectif de défense

  • babavall 04/03/2013 12:59 X

    Moussa Ould Samba Sy, vous osez attaquez pour le compte de votre boss Bouamatou, le président de la République et les entrepreneurs qui ne sont pas inféodés à votre grand patron qui pleure à cause du fisc.

    Bouamatou vous paye comme plumitif au Quotidien de Nouakchott mais aussi pour cette campagne de diffamation. Vous ne méritez même pas que l'on vous réponde.

  • hooligan 04/03/2013 12:49 X

    graniiya
    c est bien ce que je disais, les aziz'boys sont totalement aveugles ou plutot ils ne veulent pas voir. l un dement etre consul honoraire de mauritanie en guinee bisssau, l autre lui met une depeche officielle de l agence mauritanienne d information qui lui donne ce titre et malgre cela, l aziz'boy croit celui qui a dementi

    la mauvaise foi n a aucune limite chez les aziz'boys, de veritables "groupiiiii"

  • graaniya 04/03/2013 12:35 X

    Moussa Ould Samba Sy votre droit de réponse n'est pas très convaincant, franchement je m'attendais à mieux, malheureusement on découvre davantage votre face cachée de délateur.

    Pourriez-vous documenter votre mémoire en tant que ''journaliste'' pour éviter de continuer à divaguer.

    VIVE AZIZ

  • conseiller 04/03/2013 12:27 X

    décidemment, ils naissent de nouveaux défenseurs de droits en Mauritanie. L'autre avait raison de dire que les changements en Mauritanie viendront d'eux mêmes, pas la peine de se fatiguer. Mieux, cette situation actuelle conduira constitue le balbutiement d'un nouveau changement. Le pouvoir est attaqué sur tous les fronts.