05-03-2013 09:44 - Mauritanie : La Banque Centrale Mauritanienne menacée de destruction.

Mauritanie : La Banque Centrale Mauritanienne menacée de destruction.

C’est un véritable danger pour la Mauritanie que de détruire sa Banque Centrale. La Générale de Banque de Mauritanie (GBM) s’inquiète de la situation et lance un cri d’alarme.

Plus importante banque d’affaires du pays, la GBM dénonce vivement les pratiques de la Banque centrale de Mauritanie (BCM) et fait part de plusieurs recommandations, dans une déclaration publiée dimanche. Le PDG de la GBM qui est aussi détenteur de l’une des plus grosses fortunes de Mauritanie, dresse une liste d’actes posés par le gouverneur de la BCM, actes que l’on pourrait qualifier de destructeurs.

Il est inquiétant que l’institution de régulation monétaire soit réduite en un instrument aux mains du pouvoir, pour régler des comptes aux banques et aux opérateurs qui refusent de se plier à l’arbitraire et à l’injustice.

Cela fait quelques semaines, la BCM en contradiction avec ses propres textes, prive la GBM de l’accès aux devises, aux dépôts des entreprises publiques et parapubliques, d’une participation normale au jeu de la compensation, de la gestion de ses propres comptes.

On est en présence d’un véritable paradoxe : Le gouverneur de la BCM et certains membres du gouvernement ont donné instruction aux entreprises publiques et privées, mauritaniennes et étrangères, de retirer leurs dépôts de la GBM. Pourtant, les comptes courants de cette dernière auprès de la Banque centrale étaient créditeurs (monnaie nationale et devises et bons du Trésor confondus) de plus de 60 millions de dollars américains. Confronté à une telle situation, le PDG de la GBM appelle ses clients titulaires de comptes créditeurs à prendre contact avec ses avocats pour rentrer dans leurs fonds.

On signale que depuis plusieurs semaines, les entreprises du Groupe BSA (banque, télécommunications, ciment, gaz, etc.) sont dans le collimateur des Impôts et de la Banque Centrale de Mauritanie. L’opposition mauritanienne et la presse privée dénoncent les abus du pouvoir qui menacent de détruire un opérateur économique national. Le gouvernement mauritanien ferait mieux de prêter attention aux interpellations.


Khalid Bennani


Commentaires : 7
Lus : 2554

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (7)

  • Renard 06/03/2013 20:51 X

    Vous êtres amusant Lakh1965!
    presque tous les mauritaniens cela fait combien de personnes pour vous? Ceux qui vivent grâce à la magouille dans les hautes sphères? Si je considère les commentaires les 2/3 sont d'un avis contraire!

  • Lakh1965 06/03/2013 05:39 X

    Renard
    Gardez votre calme ! Par rappor à ce sujet, presque tous les mauritaniens pensent comme comme graaniya.

  • Renard 05/03/2013 16:24 X

    Graanya,
    votre servilité est absolument écœurante! Sous combien de Pseudonymes écrivez vous? Il ne peut pas avoir tant de mauritaniens semblables à vous! Combien êtes vous payé pour les torchons que vous écrivez?

  • graaniya 05/03/2013 13:05 X

    Il n'y a absolument aucune crise à la tête de la BCM, pas du tout!, Pour gouverner cette institution il faut une chose. la compétence, Sid’ahmed ould Raiess a déjà cette qualité. Depuis son arrivé Les choses sont rentrés dans l'ordre. Il n'y a AUCUNE crise.

    VIVE AZIZ

  • brahimvall 05/03/2013 11:50 X

    Ce n'est même plus une institution, juste une boîte aux lettres! Cette instrumentalisation mine la mission première de la banque.

  • NOUR-REALITE 05/03/2013 10:53 X

    Cette institution doit être indépendante du pouvoir politique et exécutif La Banque Centrale de Mauritanie n’est pas indépendante, au contraire elle est une marionnette entre les mains du pouvoir politique

  • Ksaleh 05/03/2013 10:09 X

    Game is over ! On peut même dire nous les autres damnés qu'on s'en fiche éperdument qu'est-ce que cette Banque Centrale depuis 1973, sinon un trou noir sans fond au profit de tout gouvernant.

    C'est une institution qui a comme seule activité le business des devises dont le paroxysme a été atteint au temps du sinistre Taya. Les principaux bénéficiaires n'étaient-ils pas Bouamatou en tête. Qu'est ce qu'il avait de plus que tous les autres jeunes tigres de cette époque sauf sa cooptation par le saint des saints. Dans cette bisbille entre cousins, moins on en parle plus il serait dans l'intérêt des deux camps. Les seuls dindons de la farce sont nous autres damnés anciens esclaves, pauvres de la vallée, des quartiers populaires et tous ces petits fonctionnaires et employés qui n'arrivent pas à joindre les deux bouts.

    Quand est ce qu'ils comprendront qu'ON S'EN FICHE. Qu’elle brûle la BCM tout avec ; des cendres naitra peut être son indépendance et pourra instaurer une gestion saine qui sauvera le pays et avec l’ensemble de nos gouvernants.