31-01-2014 16:35 - Le commerce inter-africain, les infrastructures et le développement agricole sont les principaux sujets...

Le commerce inter-africain, les infrastructures et le développement agricole sont les principaux sujets...

...abordés au sommet d'Addis Abeba.

L'appui au commerce inter-africain, le renforcement des infrastructures et le développement du secteur agricole ont constitué les plus importants sujets inscrits à l'ordre du jour des travaux du sommet africain qui se tient actuellement à Addis Abeba et dont la présidence est assurée par le Président de la République, Président de l'Union Africaine, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

Dans ce cadre, les sujets relatifs aux microprojets, aux petits et aux moyens projets, aux perspectives de la coopération entre les pays de l'Union Africaine et aux moyens permettant de surmonter les obstacles pour accroître les échanges inter-africains dans le but créer une zone franche africaine, de supprimer les taxes douanièrse et d'ouvrir de nouvelles perspectives pour la coopération commerciale et industrielle ont bénéficié d'un intérêt particulier du sommet.

La mise sur pied de projets d'investissement communs pour la réalisation d'un développement durable pour tous les pays de l'Union et pour la réduction du chômage des jeunes et la création de nouvelles opportunités d'emploi a été aussi abordée. L'agriculture a en outre bénéficié d'une grande importance au cours des discussions.

A ce propos, le président de l'Union Africaine a appelé, dans le discours d'ouverture qu'il a prononcé jeudi, à axer sur ce sujet et à conjuguer les efforts pour accroître les superficies cultivées et la productivité. Il a aussi appelé au développement des infrastructures rurales, à axer sur la recherche agricole, à vulgariser les techniques et les méthodes culturales les plus efficaces.

Dans leurs interventions, les dirigeants africains ont indiqué que le renforcement du développement agricole et du commerce ne peut se réaliser qu'à travers le développement des infrastructures, l'échange d'expériences dans les domaines des routes, des aéroports, des communications, du désenclavement des zones de production agricole et d'accès des producteurs agricoles aux marchés





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité



Commentaires : 3
Lus : 2619

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • ould berry (H) 04/02/2014 10:29 X

    Si la Mauritanie met en place un Fonds de Micro-Crédits pour permettre à 1000 Jeunes de créer leurs PME, des PME qui seront co-gérées et suivies par une Structure Étatique jusqu'au Remboursement (dispensant les Nouveaux Entrepreneurs de 5 ans d'Exonération Fiscale) et si la Mauritanie Finance des Hôtels d’État (afin de se positionner comme Base et hôte de Sommets Africains et Internationaux (hors mandat UA), Vivifie sa Compagnie Aérienne pour la conduire au même stade qu'Ethiopian Airlines (base de transit internationale) et Crée des Usines Étatiques employant ainsi le maximum de Personnes et ayant pour objectif l'auto-suffisance commercialement alimentaire et l'auto-suffisance commerciale en tout genre réduisant ainsi l'importation et exportant à 90 pour cent alors la Mauritanie décollera et le Boom économique ne tardera pas. CAL ALI

  • mountassir (H) 31/01/2014 18:36 X

    La présidence de L’UA revient aux pays du Maghreb cette année grâce au système de rotation régional.

    Le Royaume du Maroc n’est plus membre depuis le 12 novembre 1984.Il a claqué la porte de l’OUA après que celle ci aie permis l’adhésion de l’état fantoche Sahraoui à ses instances.

    La Libye et la Tunisie ont des priorités, gérer des crises internes provoquées par des révolutions ratées.

    L’Algérie avec un président malade prépare des élections présidentielles dans deux mois.

    Trois pays du Maghreb ont donc, des préoccupations prioritaires et le quatrième n’est plus membre. Il ne reste que la Mauritanie, et il est donc tout à fait normal qu’on lui passe le témoin.

    Et comme le disait un adage bien de chez nous : il ne faut pas vous gêner pour nous lancer les os.

  • sndioro (H) 31/01/2014 17:36 X

    Je me demande quelle mouche a pique les dirigeants Africains. Oh! d'ailleurs cette nomination est un signal tres clair aux jeunes Africains, there's no hope, pas d'espoir. Il faut se demerder. J'ai ete toujours decu de nos dirigeants et je le suis encore avec cette nomination bidon.