11-01-2017 21:45 - Politique | Barack Obama, un président à l’aise dans son identité noire

Politique | Barack Obama, un président à l’aise dans son identité noire

L’an 2016 s’en est allé avec la poussière cosmique. De l’autre côté de l’atlantique, le premier président noir des Etats-Unis vient de faire son discours d’adieu à ses compatriotes. Que retenir du 44 eme président de la première nation du monde ? La première est, qu’il est à l’aise dans toutes les occurrences et attentif à la cause de ses semblables noirs.

Dans sa lutte pour l’avancement des gens de couleurs, pendant huit ans, il n’aura de cesse de rappeler, non sans avoir reconnu que la discrimination est toujours là.

Concernant la communauté noire il fera comprendre qu’elle doit « accepter de prendre une part de responsabilité dans le destin de leurs enfants, vos destins sont entre vos mains et n’oubliez pas que c’est cela que nous devons leur apprendre, Pas d’excuse ! Pas d’excuse ! » Avait-il martelé lors du centenaire de l’association nationale pour l’avancement des gens de couleurs en 2009.

Pour ce faire, Barack Obama avait souligné, que l’éducation demeure la voie la plus indiquée. Il aspirait à voir les jeunes noirs américains devenir, « des ingénieurs, des scientifiques, des docteurs, je veux les voir aspirer à devenir juge de la cour suprême, à devenir comme moi Président des Etats Unis ».

Aujourd’hui à Chicago dans l’état où il avait pris son élan pour la maison blanche, c’est avec une voix teintée d’émotion qu’il s’est adressé à des milliers de personnes pour dire adieu, non sans rappeler qu’il va « faciliter la transition à son remplaçant comme Bush l’a fait avec moi ».

Celui qui avait dit « Yes, we can » (Oui ! Nous le pouvons) a souligné qu’il est toujours possible avec de la volonté et de la détermination de surmonter les obstacles qui se dressent sur le chemin de la réussite, et nous l’avons fait « Yes we did ».

Il laisse un pays qui a toujours connu une discrimination féroce et continue de subir cette crise. Il avait sensiblement diminué le renchérissement du coût de soins de santé qui écrase toutes les familles à faible revenu.

Il a réaffirmé que la discrimination existe toujours dans son pays, mais que l’obstacle le plus insidieux et le plus tenace demeure l’intériorisation du sentiment de dominé, avant de revenir sur son actif à la tête de l’état américain. Il passe le témoin le 20 janvier 2017 au très controversé Donald Trump.

ADN

©Cridem 2017

--------------







Commentaires : 3
Lus : 772

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • medmedelmaouloud (H) 11/01/2017 23:31 X

    Regardez bien ce visage et retenez ceci: Cet homme fera une surprise au monde entier en se révélant ce que fut, il y a plus de 14 siècles, un autre ressortissant, comme lui, de la corne de l'Afrique. Qui Est-ce?

  • medmedelmaouloud (H) 11/01/2017 22:53 X

    ''Concernant la communauté noire il fera comprendre qu’elle doit « accepter de prendre une part de responsabilité dans le destin de leurs enfants, vos destins sont entre vos mains et n’oubliez pas que c’est cela que nous devons leur apprendre, Pas d’excuse ! Pas d’excuse ! » Avait-il martelé lors du centenaire de l’association nationale pour l’avancement des gens de couleurs en 2009. Pour ce faire, Barack Obama avait souligné, que l’éducation demeure la voie la plus indiquée. Il aspirait à voir les jeunes noirs américains devenir, « des ingénieurs, des scientifiques, des docteurs, je veux les voir aspirer à devenir juge de la cour suprême, à devenir comme moi Président des Etats Unis ».'' Je conseille à toute notre élite noire, particulièrement harratines et au-delà de ceux-ci à tous ceux qui sentent castés et marginalisés de réciter le paragraphe ci-dessus du discours du premier président noir de la première puissance mondiale. Je leur rappelle que l'exemple de Barack Obama confirme bien ce vers: العلم يرفع بيتاً لا عماد له***والجهل يهدم بيت العز والشرف

  • bleil (H) 11/01/2017 22:11 X

    Un président bien dans sa peau, deux mandats comme POTUS, qui a rendu aux citoyens américains de grands services comme l'assurance maladie, le retour des troupes US etc...