12-01-2017 01:30 - Festival transfrontalier de Gouraye, au Guidimakha du 28 au 30 janvier 2017

Festival transfrontalier de Gouraye, au Guidimakha du 28 au 30 janvier 2017

Hajiratou Kalidou Ba - Située dans la dixième région mauritanienne, la commune de Gouraye est, de par sa superficie et le nombre de villages qui la composent, la plus grande municipalité de la région.

Son versant sud ouvre sur le fleuve Sénégal, avec notamment ses deux grandes villes (Gouraye et Diaguili) sur la frontière avec le Sénégal. La commune de Gouraye s’arroge, depuis quelques années, le leadership de la région du Guidimakha tant de par ses réalisations avec la construction d’infrastructures de l’éducation (écoles) de santé (infirmerie) et du sport (le stade municipal de Gouraye), que par sa dynamique d’animation.

Aujourd’hui elle s’apprête à réaliser, avec ses partenaires, une de ses grandes initiatives sur laquelle elle travaille depuis une année : un projet de festival transfrontalier.

Municipalités membres du projet et motivations

Il s’agit d’un projet ambitieux autour duquel elle a réussi à mobiliser dix (10) communes transfrontalières dont cinq mauritaniennes (Gouraye, Khabou, Wompou, Sélibaby et Baédiam) et cinq sénégalaises (Dembankani, Diawara, Gabou, Balou et Bakel).

A part la commune de Sélibaby, chef-lieu du Guidimakha, toutes les autres municipalités mauritaniennes membres, sont sises sur la frontière mauritano sénégalaise ou mauritano-malienne et donc directement touchées par les fléaux transfrontaliers. En effet, on sait que la criminalité multidimensionnelle (trafic de drogue, migration clandestine, blanchiment d’argent, développement de l’extrémisme islamiste et ethnique, vol de bétail …) est devenue si prégnante dans notre région ouest-africaine et particulièrement dans cette zone que les autorités mauritaniennes lui accordent une importance capitale. Les récents discours du Président de la République, Monsieur Mohamed ould Abdel Aziz, font d’ailleurs de la lutte contre ces fléaux une priorité absolue du Gouvernement mauritanien.

Fort de cette orientation clairement exprimée par les hautes autorités de notre pays, et conscients de leur devoir d’accompagner toute politique tendant à assainir leurs communes de tous ces agissements qui sapent leurs efforts de développement, les Maires des différentes circonscriptions entendent, à travers ce festival, apporter leur contribution dans la lutte contre les crimes ci-haut cités.

Partenaires techniques et financiers Privilégiant une approche multi partenariale, les organisateurs de ce festival ont lancé un appel à leurs partenaires et sont heureux de l’accompagnement technique du Groupe de Recherche et de Réalisation pour le Développement Rural (GRDR) et de l’appui financier du Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France en Mauritanie d’une part et de l’Organisation de la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS) d’autre part.

Les Maires invitent à une participation massive des populations et des cadres de la région du Guidimakha pour la réussite de cet événement d’une grande importance qui joindra l’utile à l’agréable.

Activités

Expositions : des stands seront mis à la disposition des participants et des sponsors pour exposer leurs produits et faciliter les échanges,

Animations et sensibilisations : des experts animeront des débats sur l’économie transfrontalière, la sécurité transfrontalière, les problèmes sociaux, la santé, la gestion des ressources naturelles, la lutte contre la drogue, le terrorisme etc.

Représentations artistiques, sports et culture : des soirées artistiques et culturelles représentatives de différentes communautés seront organisées : Théâtre, lutte traditionnelle, danses folkloriques et autres

Hajiratou Kalidou Ba

Maire de la commune de Gouraye



"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


Commentaires : 0
Lus : 743

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)