13-02-2017 18:45 - Initiatives européennes pour aplanir la situation politique en Mauritanie

Initiatives européennes pour aplanir la situation politique en Mauritanie

Sahara Medias - L’union européenne tente de désamorcer la crise politique en Mauritanie, après les multiples tentatives d’organiser un dialogue politique, qui est resté infructueux.

Dans ce cadre des sources ont révélé à Sahara Media que l’union européenne a organisé la semaine dernière une série de rencontres avec les différents acteurs politiques en Mauritanie, afin de déterminer leurs positions à propos de la crise politique et les meilleurs moyens d’en sortir.

Les mêmes sources précisent qu’une délégation de l’union européenne arrivera cette semaine à Nouakchott afin d’évaluer la situation politique dans le pays. Cette délégation rencontrera les différents acteurs politiques et syndicaux avant de formuler des recommandations à même de mettre fin à la crise.

La source de Sahara Media ajoute par ailleurs que l’union européenne œuvre à l’organisation d’un dialogue politique inclusif qui discutera de l’ensemble des questions politiques nationales et travaille en ce sens.

Pour sa part le régime du président Mohamed O. Abdel Aziz réaffirme sa volonté de dialogue avec toutes les parties politiques y compris l’opposition traditionnelle.

Celle-ci, représentée par le forum national pour la démocratie et l’unité exige d’abord l’établissement d’un climat de confiance avec le pouvoir avant tout dialogue, accusant celui-ci de manquer de sérieux dans sa volonté affichée d’y aller.

La commission chargée du suivi de l’application des résultats du dialogue organisé il y a quelques mois entre le pouvoir et certains partis de la majorité et de l’opposition dite modérée, avait annoncé la reprise de ses réunions demain mardi, au moment où l’on évoque la tenue d’une session parlementaire extraordinaire dans quelques jours.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2778

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Anti-3émandat (H) 13/02/2017 20:01 X

    Seulement cette initiative m’étonnera au moment ou on convoque les commissions chargées de suivre les recommandations du dialogue et la mise en place d’autres commissions qui seront chargées de préparer les élections. Hier c’était deux Zigotos qui étaient désignés par un site électronique pour faire passer la pilule dans la gorge du FNDU, apparemment c’était de la mauvaise Aspirine et les vieillards faucon hagard du FNDU ne l’ont pas accepté pour soigner leur fièvre. Aujourd’hui c’est un autre médicament qui ne dit pas son nom, même si la couleur donne de l’espérance à régler la situation politique du pays comme cela s’est passé dans d’autres pays d’Afrique, nous espérons de cela puisse soigner la grippe aviaire politique des mauritaniens pourvu que la viande coute cher et on ne mange que du poulet et on s’énerve vite. Demain si cette information s’avérée fausse et sortie du chapeau des sites de l’UPR pour distraire le FNDU, on doit s’attendre à une piqûre mortelle qui se prépare dans un laboratoire du désert.

  • Bounana (H) 13/02/2017 18:54 X

    Dialoguer c'est très bien. Surtout si c'est pour dialoguer. Réaliser la route Nouakchott Rosso c'est encore mieux.