26-03-2017 23:01 - Déclaration de Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, ancien Président de la République Islamique de Mauritanie

Déclaration de Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, ancien Président de la République Islamique de Mauritanie

FNDU - Depuis ma démission, en Juin 2009, près d’un an après le coup d’état qui m’a mis dans l’impossibilité d’exercer mes fonctions constitutionnelles,

j’ai tenu à me limiter à suivre l’évolution de la situation du pays, en m’abstenant de faire toute déclaration publique, et en souhaitant plein succès à tous les protagonistes du spectre politique national dans leur action au service du pays.

J’avais alors décidé, de manière consciente, de garder le silence tant que le pays n’est pas l’objet de dangers qui menacent la paix sociale ou compromettent l’avenir de la patrie.

Je suis au regret de constater que la concordance des prémisses de dérapage et la montée des indices de la détérioration de la situation ont - à mon avis – atteint aujourd’hui le degré que je craignais, du fait de la déclaration du Chef de l’Etat dans laquelle il a exprimé sa volonté de recourir à l’article 38 pour amender la constitution après l’échec des tentatives menées pour faire passer ces amendements à travers le Parlement conformément aux prescriptions du Titre dédié à cet effet dans la constitution.

Notre constitution, qui est l’expression de la volonté de notre peuple, accorde – concurremment – au Président de la République (pouvoir exécutif) et au Parlement (pouvoir législatif) l’initiative de proposer la révision de la constitution et définit les modalités de cette révision. Elle accorde à ces deux pouvoirs, du fait de leur élection de la part du peuple et de ses représentants, des degrés équivalents de légitimité. Elle définit pour chacun des prérogatives claires et lui interdit d’empiéter sur celles de l’autre.

Partant de cela, toute révision constitutionnelle sur la base de l’article 38 est de nature à ouvrir largement la porte devant des amendements ultérieurs qui peuvent mettre en cause les fondamentaux de la Nation et ses acquis démocratiques (la forme républicaine des institutions, l’alternance démocratique du pouvoir, l’intégrité territoriale, etc.).

Tout en pressentant les dangers qui menacent l’avenir de la démocratie dans le pays, j’appelle le Chef de l’Etat à faire prévaloir l’intérêt supérieur de la patrie, et à renoncer à sa décision d’ignorer les résultats de la discussion des amendements constitutionnels au niveau des deux chambres du parlement conformément aux articles 99, 100 et 101 qui régissent exclusivement la procédure de la révision de la constitution.

Dans le cas où le Chef de l’Etat persiste dans la violation de la constitution, j’estime qu’il est du devoir de tous les patriotes, attachés aux valeurs démocratiques et soucieux de l’avenir de leur pays, quelle que soit leur position sur l’échiquier politique – et j’en fais partie –, de déployer tout ce qui est en leur pouvoir pour résister à ce coup d’état constitutionnel et le faire échouer. Qu’ALLAH guide nos pas sur le droit chemin.

Nouakchott, le 26 Mars 2017

Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi

Ancien Président de la République Islamique de Mauritanie



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : FNDU
Commentaires : 17
Lus : 12942

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (17)

  • sindibad (H) 28/03/2017 18:33 X

    ni le retour de la momie sidioca ou l'argent des trois mousquetaires :bouamatou ,ould azizi oul mami et chafii ne suffit pour encourager les frondeurs de l'UPR pour passer l'acte agressif contre aziz. il faut qu'il surgit de loin la poussière du chevalier blanc de l'armée entouré de la cavalerie khadihine et des chameliers bathiste nasiristes ainsi que les soldats marchant salavistes pour pouvoir donner l'assaut final à la tour présidentielle. mais malheureusement le courage et la détermination de aziz l'emportera sur le doute et l'hésitation de chevalier et ses troupes complotistes....

  • uneinternaute (F) 28/03/2017 11:29 X

    RASSHMAR, QUAND VOUS DITES "SIDIOCA COMBIEN DE DIVISION?" VOUS AFFICHEZ UN PROFOND MÉPRIS POUR LA DÉMOCRATIE. JE VOUS RAPPELLE QUE CETTE FORMULE VIENT DE STALINE, GRAND DICTATEUR DEVANT L’ÉTERNEL. SIDIOCA EST UN CITOYEN QUI A SON MOT A DIRE SUR TOUTES LES QUESTIONS NATIONALES. RESPECTONS SON AVIS. QUAND AUX DIVISIONS ARMÉES (DIEU NOUS EN PRÉSERVE) ELLES DOIVENT S'OCCUPER DE LA PROTECTION DES FRONTIÈRES ET LAISSER LE PEUPLE VIVRE EN PAIX.

  • diakis10 (H) 28/03/2017 11:22 X

    amine !!! Ould cheikh abdalahi que Dieu nous protége de ses satans

  • sammbasy (H) 27/03/2017 22:35 X

    @rasshmar nous aurions préféré qu'il nous laisse notre Ould Taya en place, car, à tous égards il est mieux que cet ignorant, un grand glouton que dévore tout, qui ne comprend rien aux messages qu'Allah lui adresse à chaque fois (combien d'accident il a subi ...) qu'il prive les mauritaniens de qui leur appartient. C'est un traitre patenté, un putshiste multirécidiviste qui semé le chaos dans le pays. Qu'Allah nous en débarasse !

  • rasshmar (H) 27/03/2017 13:07 X

    Personne n’a entendu Sidioca pendant les années de braises. Il était confortablement installé à l’étranger. Les militaires qui ont débarrassé le pays de celui qui terrorisait les braillards d’aujourd’hui, l’ont tiré de là pour l’installer à la tête de l’Etat au grand dam d’Ahmed Ould Daddah et Mohamed Ould Maouloud. Il s’est très vite retrouvé envahi et manipulé par un aéropage hétéroclite de politiques composé de ses compagnons d’avant 1978, d’anciens kadihines, d’activistes islamistes, d’hommes d’affaires proches de Ould Taya, pour la plupart comptables des raisons du coup d’Etat d’août 2005. Ces aventuriers et opportunistes politiques avaient pour buts, le partage du gâteau économique et financier en mettant le pays en coupe réglée, et assouvir leurs desseins politiques qu’un verdict électoral ne peut leur donner. Pour cela, il fallait coûte que coûte éliminer les militaires et particulièrement ceux qui l’avaient fait ROI en signant le décret décapitant les forces armées et de sécurité. On connait la suite. Aujourd’hui désemparés et terrifiés par la riposte du Président Ould Abdel Aziz au coup d’un groupe de 33 Sénateurs égoïstes et périmés, les mêmes lobbyistes sont allés déterrer leur fossile de service pour lui faire signer une déclaration dont nombre d’observateurs rigolent ou font la moue. Ces derniers ont bien raison de se demander : Sidioca ? Combien de divisions ?

  • Hamadalneenooy (H) 27/03/2017 12:45 X

    Que le bon Dieu nous préserve de l'homme qui nous gouverne. Il n'a de considération pour personne parce ignorer le vote des sénateurs est une énorme erreur de sa part. Tous les dirigeants qui ont torpillé les constitutions de leur pays ont mal fini. Ce qui s'est passé chez les grands dictateurs devrait pourtant lui servir de leçon mais il veut seulement mettre le pays dans des à feu et à sang. Dieu nous préserve.

  • medmedelmaouloud (H) 27/03/2017 12:24 X

    Garbarimba (H) Voici mon E-mail: m.elmaouloud@gmail.com

  • medmedelmaouloud (H) 27/03/2017 12:19 X

    Garbarimba (H) Comme nous sommes hommes, tous les deux, il n'a pas été prévu que nous échangions derrière un hijab (pseudo). Si vous tenez à me demander des comptes, c'est votre droit, écrivez votre nom comme j'ai fait moi-même. Mais si vous avez peur ou honte de vous découvrir je vous donne ci-dessous mes coordonnées. Quant aux conseils que vous me suggérez de faire au président, je vous informe que je n'ai jamais arrêté de le faire. Mes conseils furent donnés aux différents présidents qui nous ont dirigés depuis que la presse permet de le faire. الدين النصيحة، قلنا: لمن يا رسول الله؟ قال: لله ولكتابه ولرسوله ولأئمة المسلمين وعامتهم. C'est d'ailleurs dans ce cadre vous me conseiller de conseiller le président, je suppose. Je rappelle au président ce hadith qu'il ne doit jamais oublier: كُلُّكُمْ رَاعٍ وَمَسْئُولٌ عَنْ رَعِيَّتِهِ فَالْإِمَامُ رَاعٍ وَهُوَ مَسْئُولٌ عَنْ رَعِيَّتِهِ Je lui rappelle également ce Hadith: عن أبي ذر قال قلت يا رسول الله ألا تستعملني قال فضرب بيده على منكبي ثم قال يا أبا ذر إنك ضعيف وإنها أمانة وإنها يوم القيامة خزي وندامة إلا من أخذها بحقها وأدى الذي عليه فيها Pour vous aussi j'ai un conseil de taille; il ne faut pas tomber sous l'effet du Hadith: عن أبي هريرة رضي الله عنه: أَنَّ رَسُولَ اللَّهِ صَلَّى اللَّهم عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قَالَ : أَتَدْرُونَ مَا الْمُفْلِسُ قَالُوا : الْمُفْلِسُ فِينَا مَنْ لا دِرْهَمَ لَهُ وَلا مَتَاعَ ، فَقَالَ : إِنَّ الْمُفْلِسَ مِنْ أُمَّتِي يَأْتِي يَوْمَ الْقِيَامَةِ بِصَلاةٍ وَصِيَامٍ وَزَكَاةٍ وَيَأْتِي قَدْ شَتَمَ هَذَا وَقَذَفَ هَذَا وَأَكَلَ مَالَ هَذَا وَسَفَكَ دَمَ هَذَا وَضَرَبَ هَذَا فَيُعْطَى هَذَا مِنْ حَسَنَاتِهِ وَهَذَا مِنْ حَسَنَاتِهِ فَإِنْ فَنِيَتْ حَسَنَاتُهُ قَبْلَ أَنْ يُقْضَى مَا عَلَيْهِ أُخِذَ مِنْ خَطَايَاهُمْ فَطُرِحَتْ عَلَيْهِ ثُمَّ طُرِحَ فِي النَّارِ Comme promis voici mes coordonnées: Tel./WhatsApp: +222 46889335 Tel.: +221 777801492

  • emancipation (H) 27/03/2017 10:49 X

    A ceux qui pretendent que Mr le President, Sidi , intervient a ce moment par amour du pouvoir, ils doivent etre vraiment malades. Mr ould Cheikh Abdallahi fait partie de cette elite des annees 60 qui a tout connu et qui est surtout consciencieuse et attachee a ce pays, contrairement a beaucoup de ceux qui les ont suivi. S'il sort de son droit de resrve qu'il a choisi de son propre chef c'est qu'il sent un danger, les choses sont claires, nos chefs sont tetus et ne reculent devant rien. Il faut prier pour que tout se termine bien mais dire que Sidi a la nostalgie du pouvoir c'est le meconnaitre et meconnaitre son passe. Pour votre gouverne, Mr Sidi Ould Cheikh Abdellahi, Mr Kane Ousmane, Ahmed Ould Daddah, Ould Hamma Vezaz etc etc, ont des CVs et des repertoires qui leur suffisent pour toute la vie, ils ne sont pas comme ceux qui n'ont que la Mauritanie, ignorance oblige.

  • mystere1 (F) 27/03/2017 10:37 X

    Ah, quel homme paisible, enfin lui aussi, sort de son silence et a son mot à dire, oui ! c’est son droit comme tout citoyen normal d’un pays, en tant ancien chef d’état par transition et en tant que citoyen, Sidi Med a son droit de dire un mot au président, donc c’est tous qui crie à la folie du chef d’état, il y’a des limites à tout et nul n’est au-dessus de la loi.

  • Garbarimba (H) 27/03/2017 10:14 X

    @medmedelmaouloud Je m'adresse à mon tour à vous conformément au hadith que vous avez cité qui s'applique pourtant sur tout le monde " الدين النصيحة " Je serais curieux d'entendre le conseil que vous réserverait au Président AZIZ l'acteur principal de cette actualité malheureuse? Si non personne n'aurait besoin de vous classer car votre position est claire. si non tout celui qui ligne entre les lignes, et te suis évoquant la position de l'imam ou du muezzin que vous avez dédié au Président Sidi comme une raillerie déjà entendu de plusieurs bouches du carré réduit de soutiens indéfectibles du Président Aziz ! La langue de bois n’est pas le vocable d’un bon musulman, il est temps qu’on se départisse de cette fumisterie qui caractérise certains mauritaniens qui trahissent toujours leur sentiment. Allah a dit "إِنَّ اللَّهَ لَا يُغَيِّرُ مَا بِقَوْمٍ حَتَّىٰ يُغَيِّرُوا مَا بِأَنفُسِهِمْ ۗ وَإِذَا أَرَادَ اللَّهُ بِقَوْمٍ سُوءًا فَلَا مَرَدَّ لَهُ ۚ وَمَا لَهُم مِّن دُونِهِ مِن وَالٍ" Mais saches qu'Allah est là pour tout le monde et surtout du côté de ceux sont victimes des tords!

  • ngaari aalam (H) 27/03/2017 09:36 X

    Je crois que c est bien dit. Merci Sidioca. Aziz (***) mérite une balle ami dans la tête. Il mérite ce qui est arrive a samuel Do. Et nos juristes sont une bande d’hypocrites. La Mauritanie est foutue a jamais. Qu’est ce qu’on a fait à Dieu pour mériter ce c***

  • boubou_kibili (H) 27/03/2017 08:28 X

    Ce qui sont à plaindre ce sont ces faux juristes qui ont fait croire à MOAZ qu'il peut faire ce enieme coup d'état constitutionnel, ces faux magistrats comme celui qui a servi un certain Gabriel Cimper durant les evenmement de 89 dans le triste ministere de l'interieur!!!! Messsieurs ces faux juristes et experts de MOAZ soit disant au passage apolitiques laissaient ceux qui connaissent la constitution dans son esprit et sa lettre car l'avoir redigé parlé aux citoyens. Ce qui grave dans ce pays c'est ce que ceux qui savent se taisent et on a un tas d'incompétents sortis de nulle part dirigé par un bac mois 6 qui passent le temps sur des ondes pour dire des obsenités. Les Ministres de cette equipe incompetente vont aller sillonner encore le pays avec leurs faux experts pour aliener et acheter la conscience des populations exangues. Ils y mettront tout leurs moyens, ceux de la republique et des financements extétieurs (coordonnateurs vereux des projets trés connus de la place. Mr le Président SIDIOCA vous êtes non seulement dans votre rôle en tant que citoyen mais et aussi surtout en tant que Iman. Le premier qui a fait un commentaire ce MedmedelMouloud n'a rien compris, pardonnez le car c'est un ignorant!!!!

  • sammbasy (H) 27/03/2017 07:54 X

    C'est clair et net ! Il y a des limites à toute chose.

  • medmedelmaouloud (H) 26/03/2017 23:54 X

    Conformément au Hadithالدين النصيحة que vous connaissez bien je m'adresse à vous non par votre ancien titre que je trouve insignifiant à ce que j'ai appris que vous êtes devenu: imam ou muezzin. Vous savez bien que c'est Allah qui décide tout et pour tous. Pour vous, reconnaissez que finalement le bon choix d'Allah avait prévalu en vous retirant le pouvoir de ci-basو المصلحات تاتي كرها Il faut donc rejetez les propositions, les mauvais conseils et suggestions partisanes de ceux qui cherchent encore à vous réutiliser pour des intérêts qui ne sont pas les vôtres et qui ne doivent pas vous intéresser. J'espère avoir être clair et j'espère surtout que personne ne se trompe sur moi pour me classer là où je ne suis pourtant pas forcément.

  • alaska (H) 26/03/2017 23:25 X

    Appel entendu! Aziz doit absolument vous rendre votre bien, c'est a dire le pouvoir

  • Hamdoulah (H) 26/03/2017 23:22 X

    Merci monsieur le président, votre silence devenait pesant c'est à dire laisser la maison se bruler sans broncher !