17-05-2017 13:12 - Conférence des Chefs d’Etat de l’OMVS : le gaz mauritanien et la navigabilité du fleuve sénégal au cœur des discours des présidents Ould Aziz et IBK

Conférence des Chefs d’Etat de l’OMVS : le gaz mauritanien et la navigabilité du fleuve sénégal au cœur des discours des présidents Ould Aziz et IBK

Mosaïque Guinée - Après le Conseil des Ministres tenu les 15 et 16 mai, la 17ème Conférence des Chefs d’Etat de l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS) se tient ce mercredi 17 mai à Conakry.

Ould Abdel Aziz, président de la République Islamique de Mauritanie, Macky Sall, président du Sénégal, Ibrahim Boubacar Keita, président du Mali et Alpha Condé, Chef de l’Etat guinéen et président en exercice de l’OMVS, prennent tous part à cette réunion.

Dans une brève allocution, Alpha Condé, qui reviendra après pour faire son discours bilan, a souhaité la bienvenue à ses hôtes, puis, indiqué que l’OMVS reste un modèle en Afrique. Pour sa part, le Président Mauritanien a insisté sur la nécessité de renforcer la plateforme de réseaux de transport et d’échange d’électricité entre les pays membres à partir du réseau interconnecté de Manantali.

“La Mauritanie, qui a initié des projets importants de production d’électricité à partir du gaz et de valorisation des ressources énergétiques renouvelables, met à la disposition de l’espace OMVS des capacités supplémentaires à même de renforcer l’offre énergétique dans la sous-région”, a-t-il indiqué.

Macky Sall, quant à lui, a indiqué que l’OMVS est devenue au file des ans, un véritable instrument d’intégration, consolidé par la réalisation d’ouvrages communs alors qu’ailleurs les eaux transfrontalières constituent souvent des lignes de démarcation et alimentent conflits et tensions.

Le Président Ibrahim Boubacar Keita, à son tour, est revenu sur un vieux projet que son pays attend de voir concrétisé. “La navigabilité du fleuve Sénégal de Saint Louis au Sénégal à Diboli au Mali, a toujours constitué une des ambitions que l’OMVS, depuis sa création, attend jusque-là d’être concrétisée. Et nous sommes impatients, chers frères”, a-t-il martelé.

Après cette cérémonie d’ouverture devant plusieurs personnalités , les quatre Chefs d’Etat se retrouvent à huis clos pour la réunion proprement dite.

Thierno Amadou M’bonet Camara



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1780

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)