19-05-2017 12:33 - Conférence de presse du FNDU : OulGhadda explique comment un regrettable accident se transforme en scénario d’« espionnage»

Conférence de presse du FNDU : OulGhadda explique comment un regrettable accident se transforme en scénario d’« espionnage»

Le Calame - "J’ai été agréablement surpris par l’élan de solidarité et de soutien du peuple mauritanien, suite ce malheureux accident", déclare Ould Ghadda

Au cours d’une conférence de presse tenue ce jeudi matin au siège du parti Tawassoul, le sénateur Mohamed Ould Ghadda, libéré mercredi soir de prison, à Rosso a déclaré, devant les leaders du forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU), ses pairs sénateurs, son avocat, Me Bouhoubeyni, et de nombreux sympathisants qu’il a été très agréablement surpris par le grand élan de solidarité et de soutien de l’ensemble du peuple mauritanien, suite a l’accident au cours duquel, il y a eu mort de personne, à l’arrestation dont il a été victime.

Comme il a été surpris par le communiqué du parquet indiquant que sa voiture n’était pas assurée. A l’occasion, il a remercié l’ensemble de ceux qui lui ont témoigné, de près ou de loin, leur solidarité et leur sympathie.

Relatant le déroulement des évènements, Ould Ghadda a expliqué comment un accident de circulation s’est vite mué en un scénario d’espionnage de la part de la gendarmerie de Rosso.

Comment ses téléphones, laissés dans sa voiture ont été ouverts par les gendarmes qui, de l’avis du sénateur étaient à la recherche d’autre chose pour l’enfoncer. En écoutant le sénateur, on croirait à un véritable « supplice », à une "séance d’humiliation, non parce qu’il a commis un accident, mais parce qu’il est sénateur et opposé au pouvoir en place."

Prenant la parole à son tour, son avocat, Me Bouhoubeyni a déploré les obstructions dans la gestion de ce dossier, expliquant toutes ses difficultés à prendre connaissance du dossier, comme le préconise la loi. « Jusqu’au moment où je vous parle, je n’ai pas reçu le dossier de mon client». Et l’avocat d’ajouter en substance, j’ai eu au cours de ma carrière plusieurs dossiers à traiter, Dieu sait que certains n’étaient pas simples, mais comme celui-là, jamais.

Explication: Ould Ghadda est un sénateur ayant voté contre les amendements constitutionnels et moi un avocat de l’opposition. J’ai eu l’impression que j’étais un avocat de l’opposition ayant à défendre un sénateur opposé aux amendements constitutionnels, plutôt qu’un simple client impliqué dans un accident de voiture où il y a eu certes, mort d’homme, indique, en substance, Me Bouhoubeyni, qui fait savoir qu’un jour, on peut avoir besoin d’un avocat.

Introduisant, auparavant, cette rencontre avec la presse, le président du FNDU et du parti Tawassoul, Med Jemil Mansour, a d’abord souhaité la bienvenue aux sénateurs pour le travail qu’ils abattent en faveur de la défense de la démocratie, de la Constitution, pour leur mobilisation pendant cette affaire. Un souhait de bienvenue spécial a ensuite été adressé au sénateur Ould Ghadda pour le retour à la maison du FNDU et dont l’arrestation avait créé un vide au sein du forum.

Ould Mansour a également félicité le parti Moustaqbel pour le jugement définitif, en sa faveur, dans le différend sur la légitimité d’utilisation de Moustaqbel. C’est une victoire à célébrer niveau du FNDU, souhaite le président du FNDU.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 999

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • jakuza (H) 19/05/2017 14:44 X

    Le Sénat publie la lettre de la Ministre, en violation des règles administratives, et refuse de publier les détails de son vote, en violation des règles démocratiques!