06-06-2017 10:30 - Les résidents de la Cité police, Out !

Les résidents de la Cité police, Out !

L'Authentique - Les résidents de la mythique Cité police de Nouakchott ont été sommés de débarrasser les lieux d’ici le 30 juin 2017. A cette date, des bulldozers devaient raser l’espace.

Cette fois, c’est bien la belle ! Maintes fois priés de restituer à l’État leurs logements administratifs, les résidents de la cité police de Nouakchott ont été définitivement mis en demeure de débarrasser le plancher. Cette fois, l’ordre provient de la DGSN qui l’a articulé à travers une note de service qu’elle a destiné directement à la cinquantaine de policiers dont les familles occupent les lieux.

A l’instar des résidents des ilots « H » et « D » situés entre le marché de la Capitale et le marché « de Charbon », les familles déguerpies recevront chacune une enveloppe de 1,5 million d’ouguiyas comme prime d’accompagnement à la réinstallation et un terrain dans un quartier périphérique de Nouakchott.

Il faut dire que la Cité police composée d’une trentaine de logements de deux pièces chacun, sur un espace de 1000 m2 environ, a été construite pendant les années de l’indépendance, et d’emblée destinée aux officiers de police, le cas échéant, aux officiers des différents corps de l’armée nationale.

Au fil des ans, les sous officiers de police et les agents, qui y avaient été admis par la suite, ont fini par le monopoliser. En 2010, l’État mauritanien décide de ne plus prendre en charge le logement de ses fonctionnaires.

Et depuis, des indemnités de logement sont versées aux agents du public variant entre 15.000 à 25.000 ouguiyas par mois. Depuis, les résidents de la cité police profitent doublement de leur situation, en percevant des indemnités de logement tout en occupant des logements administratifs. Lesquels en forte détérioration, car n’ayant jamais été réhabilités, menaceraient de s’effondrer d’un jour à l’autre.

En les sommant de restituer lesdits logements, le gouvernement voudrait ainsi mettre fin à cette situation. A l’occasion, trouver des fonds au Trésor public, par le vente de l’espace cible.

Il faut remarquer que le site qui avait été choisi à l’époque pour sa proximité avec les ministères publics, s’avérera plus tard stratégique, puisque se retrouvant en plein centre-ville, à quelques encablures de la Présidence de la République, à moins d’une trentaine de mètres de la BMCI et de la tour de 18 étages de la SNIM, la plus grande tour du pays et à quelques mètres des ilots « A » dont l’espace est destiné à accueillir le plus grand centre des affaires de la capitale.

Tout compte fait, le pouvoir de Ould Abdel Aziz est en train de récupérer le centre ville de Nouakchott.

D’abord ce fut l’espace des Blocs rouges de la capitale, puis, le gigantesque terrain appartenant à la famille Sidi El Moctar N’Diaye sis au grand marché de la capitale, ensuite les ilots « B » et « H » puis l’école Marché et ensuite l’escadron d’escorte et de sécurité de la Gendarmerie, et enfin la cité police. A très court terme sont visés les ilots « A ». Ce sera peu avant la cité de la BMD.

A.B




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 4528

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • lagoonga (H) 07/06/2017 19:10 X

    ahhha ibadou ibadou,bretrand bertrand, faites doucement mes enfants.

  • Bertrand (H) 07/06/2017 13:22 X

    Ibadou (H) La prochaine fois que tu aboies, je ne répondrai pas. J'ai découvert que nous n'appartenons pas à la même espéce. Ta gueule dégouline de haine et de racisme.Et tu finira par te mordre la langue et l'avaler.

  • Ibadou (H) 06/06/2017 15:55 X

    @Bertrand , retourne à tes lectures et cours : LA CHOSE LA PLUS ABJECTE EST LE MENSONGE, et par la tolérance des autres tu ne dois pas te mettre à insulter la conscience des gens et cela pour n'importe quel dessein. Ould Abdel Aziz ne t'a d'ailleurs rien demandé pour te mettre à le salir dans tes délires de pauvres laudateurs qui débitent des insanités racistes et insultantes tous les jours.

  • Bertrand (H) 06/06/2017 15:15 X

    Ibadou (H) Pour parler d'ALLAH AZZE WE JELLE, nous sommes en plein Ramadan, il ne faut donc pas insulter, ni médire, ni faire le mal. L'islam incite à la tolérance. Pourquoi dis tu tant de mal de moi, parce que nous n'avons pas le même point de vue. Sais-tu que la violence est "un désespoir d'avoir raison par raison et de choisir le moyen le plus court pour forcer l'adhésion". Je te garantie que je ne connais pas Aziz le Président, j'ai même milité au début avec des partis d'opposition. Maintenant, je ne le connais pas plus, je fais mon travail et je vie ma vie. Mais je cherche à être honnête, quitte à déplaire. Et ce que j'ai dis est ce que je pense et c'est ce quuie doit penser beaucoup de gens ayant un minimum d'honneteté et de bon sens. Soit plus toélrant si tu veux convaincre. Attaquea toi à l'idée, à l'argument et laisse son auteur que tu ne connais pas tranquille. C'est plus conforme à l'Islam, donc à la vérité.

  • Ibadou (H) 06/06/2017 14:56 X

    @Bertrand, on aimerait bien t'entendre mais ton hypocrisie et ton manque de foi en Allah empêchent toute importance à tes propos qui sonnent en définitif comme les aboiements d'un chien. Oui Ould Abdel Aziz n'a pas que mal fait, il a fait de bonnes choses pour le pays, mais surtout pour son ensemble l'armée, ses parents, et ses laudateurs comme toi, ou de mystérieux prête-noms. Nous avions fondé beaucoup d'espoir sur Ould Abdel Aziz mais nous fûmes déçus par son manque de courage et sa tendance à n'aimer que le pouvoir. C'est pourquoi, même un idiot laudateur de ta trame ne peut se démunir de l'idée de ce troisième mandat qui devrait être impossible selon toute logique; parce que Ould Abdel Aziz a juré devant Allah et les hommes sur une constitution constitutif de la République Islamique de Mauritanie. Si ce n'est le travail des laudateurs qui se croient perdus après le président comme toi, ce Garçon pouvait se consacrait encore pendant 2 ans à son travail de Président et booster notre pays. Mais il est là englué dans des actions (référendum....), sans tête ni queue. Au moins le délire du LIVRE du temps du sinistre Taya nous a laissé des centres que Ould Abdel Aziz a usés dans son oeuvre d'élimination pure et simple d'une large frange de la population mauritanienne. Pour terminer si tu observes le Ramadan réponds à ton âme et conscience à cette question : QUI A BÉNÉFICIÉ DE L'USURPATION DE CES NOMBREUX ÉDIFICES PUBLIQUES PATRIMOINES DE L'ÉTAT MAURITANIEN ? Tu sauras que tu donnes des coups de poings dans l'air.

  • Bertrand (H) 06/06/2017 13:06 X

    Il faut remrecier le Président pour cet ambitieux programme de transformer le centre ville (qui était un bidon ville) en centre ville moderne, et lui donner peut être un troisième mandat pour poursuivre son oeuvre. Personne n'aurait cru que celà était possible, tant l'Etat était absent, et les décideurs avaient peur de tout parce que s'occupant de choses par très propres ou à la merci de lobbys malpropres,et toujours en cours d'idée, attendant que les choses se fassent par elles mêmes. Combien de fois on nous a repeté que la Mauritanie est faible : elle ne peut pas construire un aéroport moderne, elle ne peut gérer et protéger son état civil contre les hackers,elle ne peut déguerpir des voleurs de terres, elle ne peut recvoir la ligue arabe, elle ne peut qu'aquiscer aux injonctions des pays "frères" voisins etc. Nous étions dans une position attentiste, et le pays dégénérait. Maintenant, il y'a des choses utiles et concrétes qui se font, alors reconnaissons le et évitons la surenchère.