18-06-2017 23:42 - Mali : au moins deux morts dans une attaque contre un complexe touristique de Bamako

Mali : au moins deux morts dans une attaque contre un complexe touristique de Bamako

France24 - Au moins deux personnes, dont une Franco-Gabonaise, ont été tuées dans une attaque, dimanche, contre un lieu de villégiature situé à la périphérie de Bamako. L'assaut est toujours en cours tandis que 36 otages ont été libérés.

Un lieu de villégiature près de Bamako, la capitale malienne, a été attaqué, dimanche 18 juin, par des "jihadistes présumés", selon un responsable du ministère malien de la Sécurité. Au moins deux personnes ont été tuées, dont l'une est de nationalité franco-gabonaise. Il y a également plusieurs blessés.

Au moins "32 otages" ont été libérés, a annoncé l'armée malienne dans un communiqué, faisant état d'"un assaillant blessé qui s'est débarrassé de son arme pistolet-mitrailleur". Il a également laissé derrière lui "des bouteilles contenant des substances explosives", selon le ministère de la Sécurité.

Le ratissage se poursuivait dans la soirée dans les environs pour retrouver les assaillants, dont le nombre n'a pas été précisé.

"C'est une attaque jihadiste. Les forces spéciales maliennes sont intervenues", a déclaré à l'AFP le ministre malien de la Sécurité, Salif Traoré. Elles ont été appuyées dans leur assaut par les militaires de l'opération française antijihadiste Barkhane et de la mission de l'ONU (Minusma).

Les assaillants ont crié "Allah akbar" (Dieu est le plus grand)!", ont témoigné plusieurs des personnes secourues. Un témoin interrogé par la télévision publique ORTM a dit avoir vu arriver un homme à moto qui a ensuite "commencé à tirer sur la foule", puis "deux ou trois personnes" venues avec un autre véhicule.

La cible, le campement Kangaba, un agréable "ecolodge" et site de détente situé à la périphérie de Bamako prisé des expatriés, fondé par un Français, évoque d'autres sites attaqués par les groupes jihadistes du Sahel ces dernières années, notamment la station balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam (mars 2016, 19 morts, dont huit étrangers).

Le New York Times rapporte que, selon un membre d'Al Qaïda en Afrique, l'attaque a été menée par un groupe loyal au chef jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar. Il affirme que ce groupe a revendiqué l'attaque dans un message audio dont l'organisation SITE, spécialisée dans le renseignement sur les milieux jihadistes, a confirmé l'authenticité.

Sébastien Németh, journaliste à RFI, affirme sur Twitter que, selon une source du ministère malien de la Sécurité, quatre assaillants seraient en fuite. L'un d'eux serait blessé.

La dernière attaque jihadiste visant des Occidentaux dans la capitale malienne remonte à celle de mars 2016, contre l'hôtel Nord-Sud de Bamako, abritant la mission de l'Union européenne qui entraîne l'armée malienne (EUTMMali). Un assaillant avait été tué.

Le 20 novembre 2015, un attentat contre l'hôtel Radisson Blu avait fait 20 morts. Il avait été revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), en coordination avec le groupe jihadiste de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar, Al-Mourabitoune, qui avait scellé à cette occasion son ralliement à Aqmi.

Avec AFP



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : France24
Commentaires : 0
Lus : 1192

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)