23-06-2017 13:51 - Haratines : 17 millions de dollars pour promouvoir la santé reproductive

Haratines : 17 millions de dollars pour promouvoir la santé reproductive

Maghreb-Info - La Banque mondiale a annoncé avoir libéré une subvention d’un montant de 17 millions de dollars à la Mauritanie. Une enveloppe négociée à Nouakchott dans le cadre d’un accord et destinée à l’amélioration du secteur et des prestations de santé reproductive.

Voilà une aide qui devrait donner de l’air au secteur sanitaire en Mauritanie. La Banque mondiale a en effet annoncé la mise à disposition d’une ligne de 17 millions de dollars aux autorités de Nouakchott pour qu’elles l’investissent dans la promotion et l’amélioration du secteur de la santé reproductive.

Cette décision fait suite à l’accord signé dans la capitale mauritanienne entre le ministre de l’Economie et des Finances, Moctar Ould Diay, et le représentant de l’institution internationale en Mauritanie, Laurent Msellaty.

Ces fonds sont prioritairement destinés aux mères et à leurs bébés, ainsi qu’aux enfants et adolescents de certaines régions du pays.

Ostracisme profondément ancré

Comme l’a souligné le ministre signataire, cette subvention permettra de soutenir le programme sanitaire mis en place par l’agence gouvernementale Tadhamoun (« solidarité » en arabe), qui se concentre essentiellement dans la lutte contre l’esclavagisme et la pauvreté et le renforcement de l’intégration sociale.

La situation devenait plus qu’urgente dans ce domaine, d’autant que l’action de cette agence a été abondamment et durement critiquée par le rapporteur spécial de l’ONU, dont les conclusions sur l’état de la pauvreté extrême et des droits humains en Mauritanie avaient été présentées le 7 juin dernier devant le Conseil des droits humains des Nations Unies, à Genève.

Son rapport a notamment dénoncé la situation critique des « harratines », anciens descendants d’esclaves, et des Noirs, pratiquement exclus des véritables postes de pouvoir, ainsi que de nombreuses zones de la vie économique et sociale ».

Un ostracisme profondément ancré dans la société mauritanienne, qui les « condamne de fait à la pauvreté ». Et aux maux qui vont avec, notamment en termes de prise en charge et de sensibilisation sanitaires.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Maghreb-Info
Commentaires : 2
Lus : 1975

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • mauritanievive (H) 23/06/2017 20:27 X

    c'est excellent ,mais je doute que Tadamoun dispose de competences techniques pour gerer un grand projet de sante d'une telle ampleur .cet argent géré judicieusement avec une bonne expertise peut regler les problemes de sante de ces pauvres regions.

  • kangourou (H) 23/06/2017 17:58 X

    Ces 17 millions de dollars ne vont pas servir à améliorer la situation scandaleuse des harratines mais plutôt à construire des villas et acquérir des voitures de luxe pour les bidhanes. La pauvreté en Mauritanie est savamment entretenue pour avoir une main-d'œuvre bien sevile. Ces millions vont être détourné et aucune enquête ni sanction ne seront menées. Il y a à peine un mois l'argent de l'ambassade de Mauritanie à Paris a été volé et aujourd'hui ni le comptable ni l'ambassadrice ne sont inquiétés ni même interrogés à propos de ce scandale.