06-08-2017 18:18 - Ahmed Ould Daddah : J’invite Mohamed Ould Abdel Aziz à démissioner …

Ahmed Ould Daddah : J’invite Mohamed Ould Abdel Aziz à démissioner …

Le Quotidien de Nouakchott - La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), après le referendum du 05 aout, donne des résultats partiels par bureau de vote.

Elle n’a jusqu’ici donné aucune indication sur le taux de participation, enjeu majeur de ce référendum boycotté par une partie de l’opposition en Mauritanie. Les «boycottistes», réunis au sein d’une coalition appelée G8, parlent de « réussite de son boycott actif » et « d’un taux de participation d’une faiblesse sans précédent. »

Au-delà du constat de « l’absence d’engouement » au niveau des bureaux de vote, concrètement, sur quoi se base l’opposition pour parler d’un faible taux de participation ?

Réponse de Ahmed Ould Daddah, président du RFD : «ce qui a prévalu au niveau des bureaux de vote hier 05 aout n’a pas besoin de preuve. Il y a des situations qui sont des preuves par elles-mêmes. Les preuves sont nécessaires pour justifier des prétentions dans des situations où la vérité n’est pas évidente. Ce qui s’est passé le 05 aout était tellement patent, avec des bureaux de vote déserts. Le pouvoir a échoué de façon manifeste. Le pouvoir, victime de son échec, doit s’excuser auprès du peuple et démissionner. J’invite Mohamed Ould Abdel Aziz à démissionner pour retrouver quelque chose de son honneur. »

Toujours en réponse à la même question, Biram Ould Dah Abeid de IRA Mauritanie a déclaré : « Nous ne sommes pas devant des élections régulières. La nature du fond ne nous permet même pas de jeter un coup d’œil sur la forme. Les sénateurs ont déjà rejeté cette tentative de referendum, le passage en force est donc illégal, et, le résultat, quelque soit le chiffre, ne peut être qu’illégal.»

Le président des FPC (ex Flam) Samba Thiam, a donné une réponse à la même question. Il a noté que le G8 fonde sa conclusion de « faible taux de participation » sur plusieurs éléments.

« Il y a d’abord une enquête de terrain au niveau des bureaux de vote, ensuite le refus de la présence des observateurs qui prouve que le pouvoir a des choses à cacher, enfin au niveau de l’intérieur, des représentas de la CENI ont confirmé ce faible taux de participation.»

Le Quotidien de Nouakchott



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 5509

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • Lmes Oul (H) 07/08/2017 12:03 X

    Enfin il n est pas grand temps que cet homme que nous respectons jette l éponge quitte la vie politique? Il y a une fin à tout. On ne peut pas valider les coups d État (mouvement rectificatif) et rejeter le résultat de l expression du peuple "le référendum" . Enfin qu'elle est cette cohérence boiteuse de cette opposition qui ne mérite pas son nom, puisqu elle est aux abonnées absents. Laissez notre pays aller de l avant vous allez empoisonner notre vie jusqu a quand? Daddah ne sera jamais President il faut s en accommoder c est son destin, mais il ni y a pas mort d homme El hamdou Lillahi

  • abouth (H) 06/08/2017 20:51 X

    Les élucubrations en boucle de Mr Ould Daddah commencent à lasser les Mauritaniens; à la tête du Rfd depuis sa création, il demande au président élu Aziz de démissionner, c'est incohérent... Il refuse de prendre part au dialogue politique et aspire à diriger le pays, c'est absurde... Il boycotte les élections et exige de ceux qui les ont gagnées de démissionner, c'est puérile... L'âge d'or des donneurs de leçons est révolu pour de bon!!

  • ariamarib (H) 06/08/2017 20:21 X

    Article intéressant s'il n'a pas été sali par le nom de Birame le pyromane du peuple SVP, arrêtez de nous exposer cette calamité qui cherche la guerre - le biramisme comme le nazisme n'ont pas leur place dans le 21eme siècle !

  • Bertrand (H) 06/08/2017 18:59 X

    Même si tout était régulier et que la participation aurait été très élevée. Flim Bi-rame et da-da tiendraient le même discours. Oisez la question et des gens ordinaires non aigris

  • leguignolm (H) 06/08/2017 18:36 X

    A partir de son bureau de vote hier, lui même fait comparaison entre cette élection et les élections précédentes, il saura que c'est échec total cette fois-ci.