13-08-2017 15:30 - Observatoire mauritanien de la liberté d'expression : Déclaration

Observatoire mauritanien de la liberté d'expression : Déclaration

OMLE - L'Observatoire mauritanien de la liberté d'expression a suivi une série de violations des libertés publiques, lesquelles sont devenues une partie courante de ce régime, qui a perdu son sang froid et qui ressemble de plus en plus à un taureau furieux.

Ce système ne se limite plus à emprisonner ses adversaires, à les torturer ou à violer leur vie privée ; mais il est passé au phénomène d'enlèvement par des éléments similaires aux gangs, et dans des conditions comparables au chaos et à l’absence de notion d'état.

L'Observatoire mauritanien de la liberté d'expression suit donc ces pratiques criminelles qu’il condamne toutes ; commençant par l’enlèvement de la jeunesse de l'opposition au cours de la seconde moitié de la campagne du référendum jusqu’à l’interdiction de voyager du sénateur Mohamed Ould Gadda, malgré la dimension humaine de son voyage (Traitement) et enfin son enlèvement.

Et nous responsabilisons le régime de toutes les conséquences juridiques et morales de ces actes répréhensibles et contraires à toutes les mesures et les lois.

Le régime a de nouveau démontré sa mauvaise volonté ces derniers temps, en réprimant toute voix politique responsable contraire à sa volonté, et en même temps, tout en ouvrant large la voie à ses supporteurs qui alimentent les conflits sociaux, tel que les conflits tribaux et raciaux.

Par conséquent, nous appelons toutes les personnes de bonne volonté qui croient aux valeurs de la justice et de liberté, comme la société civile nationale et internationale, et à tous les partenaires d’exercer toutes les pressions sur ce régime afin de mettre fin à l'harcèlement, la privation de libertés et la ségrégation entre ses citoyens.

Observatoire mauritanien de la liberté d'expression

Samedi 12/08/2017

Montréal



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : OMLE
Commentaires : 2
Lus : 890

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • jakuza (H) 13/08/2017 15:53 X

    Moi j'ai vraiment honte de ces soit disant mauritaniens planqués à l'étranger et qui insultent leur pays. Vous croyez viser un régime mais vous heurtez tous les mauritaniens qui vivent ici au quotidien et qui feront tout pour que ce pays ne soit pas livré aux "chacals"! A bon entendeur...

  • jakuza (H) 13/08/2017 15:40 X

    La liberté d'expression: OUI!!! La liberté de semer la pagaille: NON!!!