26-08-2017 00:00 - Bolloré annonce avoir repris une partie de son concurrent Necotrans

Bolloré annonce avoir repris une partie de son concurrent Necotrans

Romandie News - Le groupe diversifié Bolloré a annoncé vendredi avoir repris une partie de son concurrent Necotrans, deux mois après le placement en redressement judiciaire de cette société de logistique opérant surtout en Afrique.

Bolloré, qui a indiqué dans un communiqué avoir obtenu le feu vert du tribunal de commerce de Paris à cette reprise partielle dans le cadre d'un consortium avec "trois groupes internationaux" qu'il n'a pas nommé, a affirmé que cette opération s'inscrivait "dans une logique de renforcement et de développement de ses positions en France et en Afrique".

La branche de Bolloré spécialisée dans le transport et la logistique, qui représente 55% de l'activité du groupe au chiffre d'affaires annuel de 10 milliards d'euros, "s'engage à préserver un maximum d'emplois dans le cadre de ce projet de reprise" qui, a-t-elle fait valoir, "a reçu le soutien des institutions représentatives du personnel de Necotrans".

Précisément, "en France, 71 contrats de travail seront directement repris et près d'une trentaine d'emplois supplémentaires pourraient être sauvegardés aux mêmes niveaux d'ancienneté et de rémunération grâce à des opportunités de reclassement existantes au sein de Bolloré Transport & Logistics".

En Afrique, "plus de 260 emplois seront pérennisés dans six pays africains où le groupe est déjà implanté (Sénégal, Côte d'Ivoire, Burkina Faso, Togo, Bénin et Congo)", selon le texte.

Bolloré n'a pas précisé le nombre d'emplois actuels inclus dans le périmètre de reprise, ni les engagements sociaux éventuels des autres parties prenantes du consortium.

Necotrans, qui avait annoncé le 29 juin la mise en redressement judiciaire de ses onze sociétés françaises par le tribunal de commerce de Paris, dans un contexte de déprime persistante des cours des matières premières, revendique 4.000 employés et un chiffre d'affaires annuel de 830 millions d'euros.

Ce groupe dont la structure capitalistique était jusqu'ici familiale est engagé depuis 2013 dans un plan de redéploiement stratégique et de développement en Afrique pour la gestion des terminaux portuaires, la logistique pétrolière et la sous-traitance minière.

tq/mch/eb

BOLLORE

(©AFP / 25 août 2017 19h10)



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2976

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)