13-09-2017 12:58 - Le Premier Ministre sera-t-il entendu par le juge d’instruction ?

Le Premier Ministre sera-t-il entendu par le juge d’instruction ?

Mauriweb - Dans l’affaire du vote des sénateurs, des informations continuent à être distillées au compte goutte, en violation flagrante du secret d’instruction par des sites proches du Premier Ministre Yahya Ould Hademine.

Pourtant l’actuel Premier Ministre pourrait bien être entendu à propos de plusieurs dizaines de millions qu’il aurait sollicité auprès de BSA comme soutien de son candidat à Djiguenni aux sénatoriales qui devaient se tenir le 15 Mars 2015, et qui ont été annulées par la suite. Les fonds lui auraient été remis à l’époque par Mohamed Ould Debbagh dans un endroit insolite.

Les élections sénatoriales ayant été annulées au dernier moment l’argent auraient été réorienté vers l’achat de cheptels de vaches rouges. Il est vrai à l’époque les sénateurs ne sentaient pas encore le moisi. Ces mêmes sénateurs reçus quelques jours avant le fameux 17 Mars en grande pompe à la présidence, réception au cours de laquelle le président lui-même les avait qualifiés de patriotes.

Quelques jours plus tard ces mêmes sénateurs seront traités de tous les noms d’oiseaux. Pour avoir simplement exercé une prérogative constitutionnelle pour laquelle ils ne devraient surtout pas avoir de compte à rendre au pouvoir exécutif.

Le vote étant secret, peut on imaginer un seul instant les policiers mettre sur le grill des sénateurs ou des députés en leur demandant comment ils ont voté et pourquoi ?Empêtré dans des difficultés de tous ordre, le pouvoir actuel ne s’embarrasse même plus de sauver les apparences d’une démocratie même claudiquant.

Il est vrai on en est pas à une contradiction ou anachronisme prés. S’il s’agit de l’affaire de la réforme constitutionnelle, pourquoi ne pas avoir convoqué les 33 sénateurs qui ont voté Non et même leur ajouter les six députés de la majorité qui l’avaient eux aussi fait à l’assemblée nationale ? Et surtout que viennent y faire les journalistes et les syndicalistes ?

S’il s’agit du soutien financier de l’homme d’affaire Mohamed Ould Bouamatou, pourquoi ne pas appeler tous les partis politiques et en premier l’UPR dont le compte à la GBM est encore débiteur de plusieurs centaines de millions.

Pourquoi ne pas appeler les 700 000 mauritaniens qui ont bénéficié des soins gratuits de la Fondation Bouamatou ? Pourquoi ne pas appeler ceux qui trônent encore dans les luxueuses villas qu’il leur a gracieusement offertes et qui souvent, sont aujourd’hui en pointe dans la cabale contre lui ?

Pourquoi ne pas appeler les centaines de femmes qui ont accouché dans la maternité de l’Hôpital Cheikh Zayed de Nouakchott et les milliers d’élèves qui ont fréquenté le lycée de Kiffa ainsi que les centaines de familles de cette ville qui continuent à bénéficier des services de l’eau courante?



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 3302

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • simballa (H) 13/09/2017 16:33 X

    pourquoi ne pas appeler l'Etat et le gouvernement qui se devrait de créer des emplois et qui on faillit à leur mission et que Bouamatou par son génie embauche des centaines de jeunes mauritaniens dans ses entreprises. alors allez vous reprendre la vue des ces milliers de mauritanien qui par la grâce de dieu et l'humanisme de Bouamatou ont retrouvé la lueur d'espoir et de vue, pourquoi ne pas convoquer tout le bureau exécutif de l'UPR et ses membres fondateur car le partie à bénéficier des largesse de Bouamatou. si c'est tout simplement tout celui qui a bénéficier du soutien et de l'assistance de Bouamatou, c'est tnez vous bien 3 586 746 et plus qui seront entendue et les auditions vont durée toute une éternité car Bouamatou koo doounguou doounguou aala gagnoo

  • Sidikader200 (H) 13/09/2017 16:33 X

    Ce n'est plus un pays . Le président fait financer sa campagne par BOUAMATOU à hauteur de 3 milliards. Le Pm bénéficie de la part du même Bouamatou de dizaines de millions pour financer la campagne de son sénateur , argent qu'il met finalement dans sa poche . Apres ça , le président et le Pm veulent coffrer des syndicalistes, des journalistes et des sénateurs sous prétexte qu'ils auraient reçu de modiques sommes du même Bouamatou.. Dans quelle république bananière vit-on?

  • jakuza (H) 13/09/2017 15:08 X

    "..réception au cours de laquelle le président lui-même les avait qualifiés de patriotes.." C'est avant que certains d'entre eux ne s'avèrent corrompus!

  • lhraki (H) 13/09/2017 15:01 X

    Moi aussi,je demande solennellement au procureur de la république de me mettre en examen ,en effet la fondation bouamatou m'a offert des lunettes de vue en 2006 que j'ai utilisées pendant 10 ans.Qui dit mieux?