07-10-2017 19:30 - Hivernage 2017 :Bilan catastrophique, risque de famine

Hivernage 2017 :Bilan catastrophique, risque de famine

L'Authentique - La saison des pluies est finie en Mauritanie. L’intensité des pluies a été très faible dans la majeure partie du territoire national et le bilan général est mitigé. Des signes qui présagent d’une situation assez difficile qui risque d’aboutir à une grave sécheresse.

Ce constat est recueilli du Bulletin Agro-météorologique Décadaire (BAD) du Service agro-météorologique de la Direction de l’aménagement agricole du ministère de l’Agriculture. Au terme de la saison des plies 2017, les déficits enregistrés sont nombreux.

Notamment dans les régions qui ont été le plus arrosées : les wilayas du Guidimakha, Assaba, Gorgol et les deux Hodhs. Partout, il a été enregistré des écarts significatifs pouvant atteindre, parfois, – 346 mm (Gouraye). Par rapport à l’année passée et à la même période, environ 65% des postes pluviométriques suivis présente une situation déficitaire.

Les écarts les plus significatifs sont enregistrés dans les postes suivants. Hodh El Charghi : Djigueni – 128 mm, Adel Bagrou – 81 mm, Bousteilla – 47 mm ; Hodh El Gharbi : Touil – 247 mm, Tintane – 160 mm, Koubeni – 106 mm, Tamchekett– 79 mm ; Assaba : Kamour – 149 mm, Boumdeid – 118 mm, Guerou – 92 mm, Hamod – 83 mm, Barkeol – 76 mm ; Guidimakha : Gouraye – 346 mm, Wompou – 317 mm, Harr – 275 mm, Selibaby – 194 mm, Diaguily – 143 mm, Bouly – 130 mm, Ghabou – 132 mm, Bouanze – 130 mm, Dafort –121 mm ;

Tagant : Tidjikja – 57 mm, N’Beika – 60 mm, Moudjeria -49 mm, Achram Sonader – 44 mm ; Brakna : Male – 220 mm, Magta Lahjar – 112 mm, Aleg – 57 mm, M’Bagne – 45 mm ; Gorgol : Kaedi – 217 mm, Maghama – 248 mm, Foum Gleita – 90 mm, Djadjibine – 80 mm ; Trarza : Keur Macène – 65 mm, Tékane – 30 mm, Boutilimit – 28 mm ; Adrar : Aoujeft—74 mm, Atar – 64 mm.

Par rapport à la normale 1981-2010, la situation pluviométrique est également déficitaire, en près de 47 % des postes pluviométriques suivis.

Situation des cultures pluviales

Au vu de l’évolution de la situation pluviométrique, les cultures ont connu des situations diverses. Des semis et des ressemis ont été effectués ou en cours, dans une bonne partie des zones agricoles. Les variétés cultivées sont le petit mil, l’arachide, le maïs, le sorgho, le niébé, les pastèques et les cucurbitacées. Les stades phénologiques varient suivant les zones de cultures, à en croire le bulletin décadaire.

Au Hodh El Charghi, le mil et le sorgho hâtif sont à différents stades, répartis entre levée, tallage et montaison. Les sorghos à cycle moyen et cycle long sont aux stades de levée. A ce niveau, la plupart des agriculteurs continuent à faire le labour attelé suivi de semis et de ressemis.

Au Hodh El Gharbi, les stades phénologiques varient de levée à montaison, suivant les zones. En Assaba, hormis les communes de Tenaha et Hamoud (moughataaa de Kankossa) où le stade des cultures de sorgho varie de levée à tallag et le petit mil en floraison, partout ailleurs, les cultures sont au stade de semis à levée.

Au Guidimakha, les cultures sont au stade de levée, tallage, montaison. on note particulièrement le stade de montaison, initiation paniculaire, pour le sorgho de cycle court et le maïs pluvial, et végétation, pour l’arachide à cycle moyen, et première floraison, pour le cycle court.

Au Brakna, dans les moughataas du fleuve, les cultures sont au stade de tallage et montaison, pour le petit mil, montaison pour le sorgho. A Aleg, sorgho : tallage et nouaison ; niébé : floraison ; pastèque : floraison et ramification ; à Magta lahjar,sorgho, tallage début montaison.

Au Gorgol, zones Kaédi et Monguel : levée et début tallage, pour le sorgho (tardif et hâtif), et développement, pour les légumineuses ; zone M’Bout : levée et début tallage, pour le sorgho tardif ; début montaison, pour le sorgho hâtif, et début fructification, pour les légumineuses ; zone Maghama, tallage, pour le sorgho tardif ; montaison, pour le sorgho hâtif, et fructification, pour les légumineuses.

MOMS



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1398

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)