13-10-2017 00:15 - Ibrahima Sarr et le syndrome négro-africain

Ibrahima Sarr et le syndrome négro-africain

Les Mauritanies - Les 7% engrangés lors des élections présidentielles de 2007 ont valu à Ibrahima Sarr de solides inimitiés dans les milieux négro-africains. Depuis ce score obtenu à la surprise générale et qualifié de facto de dividende identitaire, le président de l’AJDMR avance dans la vie politique en comptant ses amis et en étouffant les rebellions au sein de son parti.

Il a fallu d’abord se défaire du groupe de Balas, piaffant d’impatience et qui, le premier, a déclaré sa flamme au pouvoir sans beaucoup de succès. Ensuite, ce fut les défections, dures et impitoyables, qui toucheront IMS jusque dans son bureau politique.

Il faut le dire, le soutien du grand poète à la “rectification de 2008” n’a pas facilité ses rapports avec ses militants, notamment ceux situés à l’étranger. Mais le bateau a tenu, contre vents et marrés.

Aujourd’hui, la multiplication des roitelets politiques, villageois et claniques ne facilite pas la cause négro-africaine. Le débat politique s’est vidé de son contenu pour être remplacé par les querelles de personnes.

Bref, Ibrahima Sarr fait face au syndrome négro-africain, celui qui a empêché les habitants de Fouta Toro de suivre El Haj Omar Tall dans les premières heures de son Djihad. Celui qui a fait assassiné l’imam Abdel Kader Kane.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 2090

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • Général k (F) 14/10/2017 12:19 X

    Ibrahima Sarr l'Homme de culture, le poète qui a inspiré BABA MALL est loin d'etre un farfelu.Il reste encor le leader le plus adulé dans la communauté négro africaine malgre tte les campagnes hostiles des envieux du genre Medabdoul que ns avons bien identifié à présent. si non comment expliquer les escores obtenus en 2014! Si IMS avait d'autres épouses comme Sawdatou WANE ,on ferait bien de les envoyer à lAssemblée.Ce nest pas une question de manger Med et qqchose à Walata il nyavait rien à manger.Alors si vs avez un candidat à préparer faites mais ne cherchez pas à salir un insalissable.

  • Général k (F) 14/10/2017 12:00 X

    ¨Je ne comprends pas pourquoi l'auteur de l'article a préféré minorer le score de Sarr en 2007?Tt le monde parle de 8pc et au vu du gigantesque meeting qu'il a organisé à Sebkha et que personne n'a égalé jusqu'ici parmi les candidats noirs je ne dis pas negroafricains,certains pensent à juste titre que ces points ont été volés.Ibrahima Moctar Sarr le journaliste qu'on ne présente pas sur le plan international est loin d'etre un farfelu.

  • colonel (H) 14/10/2017 08:31 X

    Merci Président Sarr Ibrahima vous avez sacrifié votre vie pour une Mauritanie juste et égalitaire ,malgré les critiques de certains hypocrites vous demeurez toujours constant dans vos idées .je me demande quel est l'homme negro africain qui a fait mieux que vous en Mauritanie .je suis certains qu'il n'existe pas encore car votre Bilan est : deux législatures ,deux candidature à la magistrature supremme avec des scores Honorables et quatre vaillants député qui représente dignement la Mauritanie .Medabbul et habous cessez d'etre hypocrisie et reconnaissez la qualité des hommes politiques de l'Ajd/mr

  • colonel (H) 14/10/2017 02:46 X

    Merci Monsieur Sarr vous êtes un homme politique qui mérite du respect des Mauritaniens:deux candidatures à l’élection présidentielle avec des scores Honorables et deux législatures à l'assemblé Nationales et votre parti offre aux mauritaniens quatre vaillants députes et l’infatigable (sawdatou wane qui représente les mauritaniennes qui represente les femmes mauritaniennes avec brio ,car elle etait presidente des femmes de L'AJD avant Mr Ibrahima SArr. Continuez le Combat nous sommes derrières vous car Dieu n'aime pas les hypocrites, nous vous suivons à cause de votre constance et votre vision logique et concrete .

  • habouss (H) 13/10/2017 02:13 X

    Une tres juste petite analyse politique qui decrit bien les causes de l'agonie de cette formation, c'est vrai identitaire mais symbole de toutes les luttes de cette communauté. Il reste maintenant a oublier les egos surdimensionnés et une certaine hypocrisie. Sarr et sa femme sont tous les deux députés, allez y savoir !

  • medabdul (H) 13/10/2017 00:31 X

    comparer ce farfelu a el hadji Omar TALL ou Abdoul kadr Kane c'est vraiment méconnaitre l'histoire du fouta,ce type a été approche par le général Felix Negri en 2008 pour soutenir le putsch conte sidioca,il faisait semblant de ne pas etre partant, après il a plonge bec et ongle et avec son thiaya dans la marmite, il a mange, mange tellement mange (***).