18-10-2017 22:00 - Circulation routière : Contrôle tous azimut

Circulation routière : Contrôle tous azimut

L'Authentique - Ces dernières semaines, les forces de sécurité nationale sont engagées dans des opérations de contrôle strict des voyageurs. L’opération serait née après la découverte le mois dernier de 2 tonne de cocaïne retrouvée dans une voiture abandonnée par ses occupants à l’entrée de la ville de Nouakchott, puis d’une près de 10 tonnes de chanvre indien qu’un piroguier s’apprêtait à déposer, sur commande sur la berge du fleuve au niveau de Boghé.

Dans la même lancée, des alertes seraient lancées par Interpol qui porteraient sur de dangereux individus, des trafiquants de cigarettes, qui auraient récemment quitté le Mali pour la Mauritanie.

Partant, les contrôles d’identité et ceux des marchandises ont été renforcés dans les postes frontières du pays, et un dispositif sécuritaire a été placé sur toutes les routes menant vers Nouakchott.

Les forces armées de sécurité ont été ainsi appelées en renfort à l’arsenal déjà en place constitué d’’éléments de la Gendarmerie nationale, de la police, du GGSR, des Douanes et même des Eaux et forêts. En plus, des unités mobiles ont été placées tout le long des routes cibles.

Les voyageurs, candidats à l’entrée dans la ville de Nouakchott, sont soumis à de nombreux contrôles, pratiquement, un contrôle tous les dix kilomètres avec inspection minutieuse des bagages et passage au flair des chiens et au radar électrique.

De Rosso à Nouakchott, de Nouakchott à Néma et à Sélibaby, de Nouakchott à Atar et de Nouakchott à Nouadhibou. Le même genre de contrôle, des cartes d’identité qu’il faut exhiber toutes les trente minutes, environ. Sans répit, sans ménagement.

JOB



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1815

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)