22-10-2017 10:35 - SNES: Intensification de la gabegie au ministère de l'Education nationale

SNES: Intensification de la gabegie au ministère de l'Education nationale

SNES - Comme d’habitude depuis plusieurs années, les classes ont ouvert leurs portes cette année (2017-2018) dans une atmosphère d'insouciance et de laisser-aller, en l'absence de tout indicateur susceptible d’apporter des améliorations de qualité pour encourager et motiver les fonctionnaires du secteur et susciter un minimum d’espoir.

Au contraire, le népotisme et le favoritisme ont gangréné, d'une manière sans précédent, les différents démembrements du ministère.

Les syndicats d’enseignants ont été, de nouveau, écartés des concertations préparatoires des transferts et des promotions des enseignants. Affectations et promotions qui ont finalement été préparées et publiées dans l'obscurité.

La note de service des transferts a été affichée à la dernière minute et le transport des professeurs sortants organisé un jour avant l'ouverture des classes dans une atmosphère de chaos et de longue attente sous le soleil brûlant.

Et, malgré cela, les responsables de l'enseignement secondaire ont décrit ce transport comme un acte de «sympathie avec les professeurs sortants », comme s’il s’agissait d’un don accordé par le ministère, et non un droit Quant à la note de service portant promotion des directeurs des études et surveillants généraux cette année, elle a constitué l’expression la plus éloquente de la gabegie endémique au sein du ministère de l'Education nationale.

En effet, même si les professeurs qui ont bénéficié de ces promotions méritent beaucoup plus que de simples nominations dans un poste sans grande valeur et que, de surcroît, ils ne sont pas appelés à exercer; et même si certains d'entre eux méritent largement de telles promotions si les critères étaient appliqués de manière transparente, la grande majorité de ces promotions a ignoré toutes les normes professionnelles, pédagogiques et éthiques.

Le discours du ministre de l'Education nationale à l'occasion de l'ouverture de la nouvelle année scolaire, n’est qu’une autre forme de cette gabegie qui règne au sein de son ministère. Malgré l’absence de transparence des transferts et promotions des enseignants, M. le Ministre évoque dans son discours le «respect ferme des critères d’affection et de transparence de la promotion des enseignants et des encadreurs».

Et, bien que tout le monde sait que l’éducation dans notre pays est loin d’atteindre le moindre de ses objectifs, et que les indicateurs mondiaux de l’éducation nous classent à la dernière place, le discours de M. le Ministre ne fait aucune mention des problèmes auxquels est confronté son département. Rien que des réalisations.

Le ministre a également exprimé sa « fierté du niveau de coopération de son département avec les syndicats, les acteurs de la société civile et organisations partenaires », malgré la quasi inexistence d'une telle coopération.

Par de telles pratiques, le ministère de l'Education nationale, plutôt que de chercher à attirer les jeunes les plus brillants comme il devait le faire, il pousse les meilleurs enseignants à aller rechercher un autre travail offrant un minimum d’équité. Beaucoup d’enseignants sont aujourd'hui dégoûtés par la gabegie qui règne au ministère.

Au Syndicat national de l'enseignement secondaire (SNES), tout en condamnant fermement la gabegie endémique au sein du ministère de l'Education nationale, nous déclarons ce qui suit:

- notre soutien et notre solidarité avec tous les collègues qui souffrent de cette gabegie,

- notre appel aux enseignants à resserrer les rangs et à agir rapidement afin de défendre la dignité du professeur et de faire aboutir les revendications,

- notre volonté de défendre la dignité du professeur et ses revendications par tous les moyens disponibles.

Par ailleurs, nous demandons également au ministère de prendre les mesures suivantes:

- le strict respect de critères transparents dans toutes les décisions du ministère,

- l'équité à l’égard de tous les anciens fonctionnaires qui méritent la promotion et l’affectation,

- l’ouverture de négociations sérieuses avec les syndicats d'enseignants le plus tôt possible autour de toutes les questions soulevées dans les plateformes déposées au Ministère,

- l’ouverture d’un dialogue effectif avec tous les partenaires du secteur : syndicats, société civile et organisations partenaires.

Nouakchott, le 19 octobre 2017

Le Secrétariat général



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : SNES
Commentaires : 2
Lus : 2272

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • cccom (H) 22/10/2017 16:46 X

    Le systéme Educatif Cerveaux des Oasis de Maaden le plus performant du monde en terme de taux de sucés au Bac scientifique qui a sauvé l’avenir de s jeunes de l’Oasis de Maaden d’une déperdition durable de 100% de 1970 à 1994 assure non seulement une gratuité de l’enseignement secondaire réduit à un cursus secondaire à 3 ans ( 6900 h de cours)au lieu de 7 ans ( de 4900h de cours)assure de prendre en charge en demi pension des éléves et pension totale des professeurs intermittents et leur logements n’intéresse pas (à tord) notre Ministére de l’Education co-fauteur du classement de la Mauritanie 137éme sur 137éme du monde. cheikkhany_ouldsidina@yahoo.fr

  • cccom (H) 22/10/2017 12:41 X

    J’ai déploré , sans réaction à ce jour du Ministére dans une réunion des Maires à Atar devant le Président de la République en ma qualité de Président de l’Union des 61 Associations de Parents d’Eléves des écoles primaires d’Aoujeft la fermeture durant l’année scolaire 2016-2017 de 36 écoles primaires dans 36 oasis dont les palmiers ou les enfants seront abandonnés et proposé que le Ministére accepte d'étudier l’option d’appui du projet Pilote du Collége Cerveaux des Oasis de Maaden intensif et gratuit que j’ai ouvert depuis le 15 juillet 2017 sur mon fonds propres qui économisera à l’Etat et parents d’éléve la facture de l’enseignement de 4 ans du collége. Si l'Etat a rouvert prés de 10 écoles le Ministére reste indifférent au collége dont le systéme avait économisé à l’Etat et parents d’éléves de 1994 à 2008 l’enseignement secondaire de plusieurs centaines de cadres devenus aujourd'hui Docteurs, ingénieurs des mines, chirurgiens pilotes …. Je souhaite vivement que le Ministére appuie le systéme pédagogique cerveaux des Oasis quiest de loin le plus performant du monde. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr 44155715 .