27-10-2017 09:29 - Mme Fatimetou Mint Maham, secrétaire exécutif de Stop Sida : ‘’La loi sur la santé de la reproduction est importante mais il lui faut des décrets d’application’’

Mme Fatimetou Mint Maham, secrétaire exécutif de Stop Sida : ‘’La loi sur la santé de la reproduction est importante mais il lui faut des décrets d’application’’

Le Calame - L’Assemblée Nationale vient d’adopter le projet de loi sur la santé reproductive dont vous êtes maîtresse d’œuvre. Quel est votre sentiment ?

Fatimetou Mint Maham : Mon sentiment ne peut être que de satisfaction ; en réalité la loi a été déjà adoptée par le conseil des ministres et les deux chambres parlementaires, cette adoption dont vous parlez n’est que la prise en compte des réserves soulevées par l’une des chambres.

-Pouvez-vous nous rappeler les raisons qui ont poussé votre organisation à initier ce texte ?

-Comme vous le savez, le rôle des organisations de la société civile est de contribuer à l’atteinte des objectifs des stratégies nationales ; donc un rôle complémentaire à celui de l’Etat et nous faisons partie de ces OSC (appelées par certains les auxiliaires de l’Etat), mais sans se vanter, nous faisons la différence.

Vu que la santé de la mère et de l’enfant sont au cœur de nos priorités et que cette loi a trop trainé, nous avons pris l’engagement de faire un plaidoyer avec une approche inclusive impliquant les départements clés, les religieux, journalistes, ONG socioprofessionnelle et certains partenaires techniques et financiers (UNFPA, HP+, AFP/Opp.Fund) ; et ce résultat est le fruit du travail des différents acteurs qui ont fait de la loi une priorité de leurs actions

-Quelles sont les actions que votre organisation va entreprendre dans les prochains jours?

-Les prochaines étapes sont de continuer le plaidoyer pour avoir des décrets d’application, car avoir une loi est une bonne chose mais sans décrets d’application, cette loi n’aura pas son d’impact sur le citoyen, aussi bien le prestataire de service que le client.

En plus nous continuons notre vaste programme de vulgarisation de la loi et des textes d’applications pour être connus de tous.

Dans notre programme, nous avons aussi des réunions de mise à niveau et des séances de sensibilisation appuyées par des émissions radiotélévisées en langues nationales.

En plus de l’arabe et le français, la loi et les décrets d’applications seront traduits aussi en langues nationales pour être à la portée de tous les citoyens.

Propos recueillis par DL



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 750

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Exodus RIM (H) 27/10/2017 10:52 X

    Madame, votre ONG et vous qui avaient initié cette loi qui est contraire à la Charia et à la loi Islamique, cette loi avait fait un tôlé par d’autres ONG comme IRA et SOS esclave, pour dénoncer l’objectif visé et le but à atteindre, rappelez-vous de la déclaration d’AZIZ à Néma sur les naissances dans les hôpitaux, dispensaires et en famille de l’intérieur du pays qui a triplés, il parait que les autorités ont tirés la sonnette d’alarme sur la multiplication des naissances dans la communauté noire, 08 enfants par femmes à la moyenne, sur cette vitesse nous serons plus de 9 millions d’habitants en 2035 avec 90% de noirs. Donc cette loi vient faire un barrage sur ces naissances en procédant à la stérilisation des femmes surtout harratine comme en chine et en Inde, cette loi avait fait de beau jour en Afrique du Sud mais sans résultat. La santé de la reproduction n’est autre qu’une politique d’arrêter les naissances dans une catégorie de mauritaniennes bien connue, donc une fois encore, cette loi est raciste et inhumain.