27-10-2017 02:30 - La liste des retraités de décembre 2017 déposée

La liste des retraités de décembre 2017 déposée

L'Authentique - Le ministère de la Fonction publique a déposé la semaine dernière sur la table du Premier ministre, une liste de 1668 fonctionnaires de l’Etat, admis à faire valoir leurs droits à la retraite en décembre prochain.

Parmi les personnes répertoriées, trois ministres, trois secrétaires généraux et une pléthore de directeurs publics.! Une fois n’est pas coutume : il s’agit d’une requête pour « avis à prendre ».

Fort de la situation de l’administration publique qui a perdu nombre de ses cadres ces dernières années, le Ministère de la Fonction publique voudrait pouvoir les conserver temporairement, afin de permettre à l’administration publique d’avoir du temps pour compenser le vide laissé.

JOB



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 4690

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • samba el bakar (H) 29/10/2017 12:38 X

    Solutions bancales pour un problème de gestion boiteuse des ressources humaines.Parlant en connaissance de cause parce que retraité à 60 ans,je vous assure que aller au-delà de cette limite,c'est pour finir au mouroir certain.Dans un pays si riche et si peu peuplé,être obligé de garder en poste des retraités potentiels alors qu'il y a une prolifération de jeunes chômeurs diplômés est le comble de l' absurdité.Les incompétences se sont multipliés à tel point que les moins médiocres apparaissent comme brillants et créent le paradigme de l' indispensabilité,alors que les cimetières sont remplis de gens"indispensables"

  • kangourou (H) 27/10/2017 13:31 X

    Examiner chaque cas est une procédure longue et compliquée qui engendrera des négociations individuelles discriminatoires et aléatoires. Il faut respecter le principe d'égalité de traitement des fonctionnaires. Quelques rares pays industrialisés ont permis à leurs fonctionnaires de prendre leur retraite à 60 ans, ils l'ont fait parce que : 1) Ils disposent d'un capital humain suffisant en nombre et en formation, ils peuvent donc aisément renouveler les cadres de la fonction publique 2°) ils ont cédé à la pression des syndicats et à la demande des intéressés eux même. Le contexte mauritanien est totalement différent, en obligeant les cadres partir en retraite à 60 ans, nous allons créer une carence des services publics et ce pour de nombreuses années ... Il faut rapidement légiférer et allonger la date de départ à la retraite à 65 ans ...

  • amadou moussa (H) 27/10/2017 09:53 X

    en conservant les retraités au delà de 2 ans le pays risque de sombrer dans l'inaction du fait que le chômage gagne du terrain et ceux qui seront chargés d'assurer la relève n'ont aucune compétence.Les anciens ne forment plus et les nouveaux ne reçoivent rien pour conserver un poste.Imaginez le reste d'ici 10 ans...