01-11-2017 20:16 - Mauritanie : Un témoin oculaire raconte les détails du meurtre de Bougarne

Mauritanie : Un témoin oculaire raconte les détails du meurtre de Bougarne

Mourassiloun - L’artiste Vadel Ould Ahmed Zeidane, fils de Mme Aicha Mint Chighali, la promotrice du festival Ardine, prenait, à côté de certains de ses amis, son petit déjeuner, au café de l’autorité des transports terrestres, quand Bougarne, fut son entrée dans le resto.

Ce dernier, commença à tenir des propos extrêmement virulents sur ledit festival, suscitant la colère contenue de Vadel, qui lui demanda, de cesser ses critiques. Ce à quoi, Bourgane n’accorda aucune attention, invectivant de vive voix et sans ménage, Vadel en personne, le décrivant de la plus vile des manières.

Vadel finit son petit déjeuner et accompagna Bougarne, dans une posture visiblement amicale, mais implicitement malsaine, chacun, un bras au dessus de l’épaule de l’autre, avant de monter tous les deux dans le véhicule.

18 minutes plus tard, Vadel sortit, trainant Bougarne, qu’il jeta dans la malle-arrière, tout en criant à haute voix, « fais ta propre critique », « dis que tu es un rejeton », fermant la porte sur lui, avant de prendre le volant et de le conduire vers le commissariat de police.

Bougarne rendit l’âme au cours de la route. Il s’avéra plus tard, qu’il a reçu deux coups de poignard à l’abdomen.

Traduit de l’Arabe par Cridem



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 5345

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • ABOU LE JOURNALISTE (H) 03/11/2017 13:41 X

    Maintenant le mal est déjà fait puisque l'irréparable est déjà commis. Ce qui reste c'est la volonté; l'indépendance et la capacité de la justice à situer les responsables et de les juger. il n'est permis à aucun d'ôter la vie à son semblable. Que la lumière soit faites!

  • SATATE (H) 02/11/2017 22:25 X

    QUI A TUER BOUGARNE ALORS SI LA POLICE VEUT SAVOIR JUSTICE ET METTRE LE POINT SUR LES I IL EST INJUSTE DE MOURIR SI SIMPLEMENT DANS CE PAYS DU JOUR