02-11-2017 22:30 - "Le gouvernement est déterminé à accompagner les efforts visant à préserver et à défendre la dignité humaine" (Commissaire aux Droits de l'Homme)

AMI - Le commissaire aux droits de l’homme et à l’action humanitaire, M. Cheikh Tourad Ould Abdel Maleck a prononcé, jeudi à Banjul, un discours devant la 61è session de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples tenue actuellement dans la capitale gambienne.

Le commissaire a indiqué dans son allocution que la tenue de cette session lui offre une opportunité d’adresser, au nom du gouvernement mauritanien, les sincères félicitations à ce Comité pour la qualité de son travail visant à promouvoir les droits de l'homme et des peuples au niveau continental, exprimant la satisfaction de la Mauritanie pour l'excellent niveau de la coopération avec le Comité et ses mécanismes spéciaux.

Il a par la suite souligné que cette session revêt une importance particulière car elle coïncide avec la commémoration du trentième anniversaire de la création de cet organe et de la journée africaine des droits de l’homme le 21/10/2017, sous le thème : «Contribution des jeunes à la préparation et à la mise en œuvre du plan d'action décennal sur les droits de l'homme et des peuples en Afrique ».

Le commissaire a précisé que l'intérêt accordé aux deux composantes de la jeunesse et des droits de l'homme intervient pour compléter les côtés du carré de la stratégie visant à ce que le continent africain occupe une place digne parmi les nations civilisées, soulignant que pour y parvenir, il faut que la jeunesse africaine participe à la promotion et à la protection des droits de l'homme et à la réalisation du développement durable dans un climat de sécurité et de paix.

Il a ensuite expliqué que cette rencontre se déroule à une époque où le continent reste confronté à plusieurs défis dont les plus importants sont le terrorisme, l'extrémisme, le crime organisé, l'extrême pauvreté, les conflits armés, la dégradation de l'environnement, ce qui affecte inévitablement son niveau de croissance.

Le commissaire a indiqué, dans ce contexte que le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a joué un rôle important dans la défense des droits de l'homme dans les forums africains et internationaux et a accordé une attention toute particulière à la paix et à la sécurité sur l'ensemble du continent et à la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme dans le cadre du G5 Sahel.

Le Commissaire a félicité le peuple et le Gouvernement de la Gambie pour leurs efforts visant à promouvoir la démocratie, les droits de l'homme et le développement dans ce pays frère.

Le commissaire a souligné l'amélioration remarquable dans notre pays des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels, la prévention de la torture, la promotion des droits des femmes et des enfants et la lutte contre les séquelles de l'esclavage, de la violence contre les femmes et autres tares sociales.

Il a noté que ces mesures ont été saluées par toutes les missions internationales et africaines qui ont récemment visitées la Mauritanie, à savoir le Comité africain d'experts sur les droits et le bien-être de l'enfant, le Sous-Comité pour la prévention de la torture, le Comité arabe des droits de l'homme et la Rapporteuse spéciale sur les formes contemporaines d'esclavage, indiquant que ces efforts ont également été appréciés par le Comité des droits de l'homme et des peuples à l'occasion de la présentation du rapport de la Mauritanie sur la mise en œuvre de la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples lors de la dernière session du Comité à Niamey.

Le commissaire a souligné que le gouvernement est déterminé à accompagner les efforts visant à préserver et à défendre la dignité humaine, à honorer ses engagements et à s'engager activement et efficacement dans tous les mécanismes du Comité des droits de l'homme et des peuples.

Il a enfin précisé que le partenariat avec ce Comité serait renforcé par la mise en œuvre de ses récentes recommandations dans le cadre du dialogue interactif à l'occasion de la soumission du rapport de la Mauritanie conformément à la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 463

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • MOULANA (F) 04/11/2017 10:34 X

    ce commissaire s'est enrichi sur nos tetes et commence à durer et il ne casse rien q'avec l'affaire des autres il doit quitter et mettre un baton à sa place

  • ADCRIYADH (H) 03/11/2017 16:56 X

    Le droit de l’homme n’est une affaire de mensonge ou ne pas tenir sa promesse car le droit est pour tous mais ne pas respecter son engagement n’est pas du droit ; je pense que l’AMI a très mal fait de vous présenter ainsi car vous ne respecter pas votre calendrier ni moins votre engagement

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 02/11/2017 23:47 X

    Depuis l'arrivé de Mohamed ould abdel AZIZ au pouvoir ,les droits de l'Homme sont respectés en MAURITANIE

  • samba el bakar (H) 02/11/2017 23:34 X

    Ok Monsieur le Commissaire aux droits de l'Homme et comme appréciation on va noter"Vu:Doit mieux faire".Ceci est une pensée pour ceux qu'on continue à persécuter pour avoir oser s'opposer à la volonté du Président.dans l' exercice de leur fonction que la Constitution leur avait conféré,et également en solidarité avec les jeunes privés de leur droit de réclamer la réalisation du tronçon défectueux de la route Nouakchott/Rosso.