03-11-2017 16:33 - Affairisme bizarre des courtiers de Aly Rida sur le marché immobilier

Affairisme bizarre des courtiers de Aly Rida sur le marché immobilier

Adrar-Info - Le débat fait rage ces jours ci, dans la plupart des maisons et salons de la capitale Nouakchott, concernant les « intrigues commerciales étonnantes » qui se déroulent dans le marché immobilier dont les acteurs sont un groupe d’hommes « courtiers », se proclamant travailler pour le compte du respecté Cheikh Ali bin Rida Essaidi.

Une famille raconte leur avoir vendu une maison modeste à Toujounine au prix de 15 millions d’UM alors que sa valeur réelle ne dépasse pas trois millions d’UM ; Une autre famille dit avoir fait de même pour une maison à 30 millions d’UM remboursables sur trois ans, bien que son prix normal ne dépasse pas 5 millions d’UM.

Et les histoires différentes et rocambolesques de vente et d’achat de maisons auprès des courtiers du Cheikh Rida , ne cessent de déferler sur toutes les bouches. Des dizaines de citoyens se rassemblent quotidiennement devant les bureaux du Cheikh Aly Rida à Tevragh Zeina.

Les uns pour vendre leurs logements à dix fois leur valeur , certains pour chercher l’opportunité de trouver une villa luxueuse au tiers de son prix normal et d’autres ne veulent que se faire payer leurs dettes qui ont parfois dépassé les centaines de millions.

Certains observateurs estiment que ces «aventures financières », que d’aucuns appellent «SIPECO» ont travesti le fonctionnement du marché immobilier du pays et ont poussé un certain nombre de familles pauvres à vendre leurs maisons pour se convertir en « sans abri » ou vivre le calvaire des locataires qui déménagent tous les trois mois, attendant un bénéfice hypothétique , soit-il de quelques millions, après trois ans.

La plupart des Nouakchottois s’étonnent du silence complice du gouvernement sur cette question qui , pourtant préoccupe l’opinion publique en ce qu’elle est le menu de toutes les discussions et débats de salons.

Source :http://essaha.info/node/2263

Traduit par Adrar.Info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2296

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • KANTAKI (H) 04/11/2017 17:17 X

    L’objectif de ce posting est seulement de montrer une maison en particulier, pour le reste rien de pertinent !

  • lass77 (H) 03/11/2017 17:28 X

    Aly Rida est -il mauritanien.Que des escroc maghrebins à qui on étale le tapis rouge en Mauritanie.