03-11-2017 17:16 - Mali: la difficile réinstallation des réfugiés du camp de Mbera à Tombouctou

Mali: la difficile réinstallation des réfugiés du camp de Mbera à Tombouctou

RFI - Les réfugiés maliens du camp de Mbera, en Mauritanie, reviennent progressivement dans la région de Tombouctou. Près de 30 000 ont été rapatriés par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, le HCR. Mais à leur retour, la réinstallation n'est pas facile. Reportage.

A Tombouctou, le Haut Commissariat distribue de l'argent pour les réfugiés rapatriés. La salle de la mairie est pleine à craquer. Une bonne partie des gens ne figurent pas sur les listes ou ont déjà bénéficié d'une aide, mais qu'importe. Ils tentent leur chance.

Sidi Mohammed est revenu en 2015, il s'est réinstallé tant bien que mal : « Tout avait été volé. Notre bétail, le petit moteur que j'utilisais pour les travaux dans les champs. Les points d'eau abandonnés sont inutilisables. Ce n'est vraiment pas évident. »

Le Haut Commissariat aux réfugiés ne peut pas aider tout le monde, l'aide distribuée est modique, pour faciliter le retour. Ahmed Notta est chargé de protection au bureau du HCR de Tombouctou.

« Il y a une assistance individuelle qu’on donne à ces rapatriés, dit-il. C’est un montant de 40 600 francs CFA qu’on donne pour les enfants et un montant de 115 400 pour les adultes. Donc ce montant permet juste au tout début, en tout cas, au moins de s’organiser - l’école, les enfants, acheter un peu de vivres et autres - le temps qu’ils puissent quand même commencer à travailler. »

L'Etat est présent à Tombouctou, les autorités intérimaires ont été installées il y a quelques mois. Mais un membre de ces mêmes autorités l'avoue sans détour : le vrai travail n'a toujours pas commencé.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI
Commentaires : 0
Lus : 420

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)