03-11-2017 13:51 - Mauritanie-Doing Business 2018: La ristourne des procédures!

Mauritanie-Doing Business 2018: La ristourne des procédures!

Mauriweb - En grignotant 10 petites places dans le dernier rapport Doing Business, le gouvernement mauritanien continue néanmoins à patauger dans les bas fonds de ce classement des économies dans le monde : 150ème mondial, derrière des pays de la sous-région comme la Guinée, la Gambie ou encore le Sénégal.

Il n’y a pas donc à pavoiser quant à une véritable amélioration du climat des affaires pour notre gouvernement qui ne s’était assigné aucun objectif se contentant d’attendre les résultats des rédacteurs du rapport.

A ce sujet, l’on se souvient encore de l'adoption du projet de loi modifiant certaines dispositions de la loi N° 2000-005 du 18 Janvier 2000 portant code de commerce, allégeant les procédures de création d’entreprises, qui n’avait finalement eu qu’un effet de coup d’épée dans le rapport Doing Business 2014.

Dans la réalité pour ce classement des économies, les rédacteurs du rapport ont voulu attribuer au gouvernement mauritanien quelques points sur les facilités de création d’entreprises ; sans plus. C’est n’est qu’une partie infime de l’environnement réglementaire censée être favorable à la création et au développement d’entreprises locales.

Or, sur les questions cruciales de transparence (perception de corruption, indépendance de la Justice …) le gouvernement n’inspire pas la confiance et c’est précisément pour cette raison que les Investissements directs étrangers (IDE) sont quasi inexistants. Comme le note donc le communiqué du groupe de la BM, rendu public, le 31 octobre, il s’agit d’une évaluation de « la réglementation des affaires et la protection des droits de propriété, ainsi que leurs effets sur les entreprises, plus particulièrement sur les petites et moyennes entreprises nationales ». Fin de citation.

Mais même là encore, le pays est en retard avec des pays de même statut. C’est d’ailleurs la même lancée sur le Continent et notamment en Afrique subsaharienne. Les réformes sont légion pour rattraper le monde organisé!





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 722

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • KANTAKI (H) 04/11/2017 17:19 X

    Derrière, la Gambie, la guinée, certainement pas ! Cela est inexact ou bien les critères sont assez légers...

  • jakuza (H) 03/11/2017 15:13 X

    Cette photo d'un Ministre qui semble repu et satisfait de lui-même est un mauvais choix quant on pense aux résultats de sa gestion!