07-11-2017 13:12 - Mauritanie, le chouchou d’Aziz vise la présidence du patronat

Mauritanie, le chouchou d’Aziz vise la présidence du patronat

Mondafrique - Le président Ahmed Ould Abdel Aziz cherche à introniser Zeine Abidine, devenu son principal allié dans le pillage des ressources du pays, comme patron des patrons mauritanien.

Protégé depuis toujours par le Premier ministre mauritanien, Yahya Hadenine, et depuis deux ans par le Président de la République, Ahmed Ould Abdel Aziz, qui l’utilise comme intermédiaire dans de nombreux arrangements financiers, l’ancien responsable de la buvette de “Radio Mauritanie, Zeine Abidine, dont la fortune est tombée du ciel (présidentiel), a désormais la prétention de devenir le patron des patrons mauritanien.

Quitte, en l’absence de la légitimité que lui donnerait une véritable réussite comme industriel, à parvenir à ses fins par une Révolution de Palais inspirée par le pouvoir!

Campagnes de dénigrement

Ces deux dernières années, l’ensemble de l’appareil d’Etat mauritanien s’est mobilisée contre l’actuelle direction de l’Union Nationale du Patronat Mauritanien (UNPM). Le 21 juin 2016, le chef de gouvernement s’adressait aux Présidents des Fédérations Professionnelles en les sommant d’évincer l’actuel président de l’UNPM, Ahmed Baba Ould Azizi, un brillant homme d’affaires jugé trop indépendant du pouvoir.

Un mois plus tard, un dossier est monté contre le patron des patrons mauritanien et transmis aux autorités italiennes dont il est, depuis dix huit ans, le consul honoraire à Nouakchott. Peine perdue! Dans une réponse ciselée au gouvernement mauritanien, le ministre italien des Affaires Etrangères rendra hommage au bilan du président de l’UNPM.

Autant de pressions gouvernementales qui provoquèrent une ferme réaction, le 20 juillet 2016, de Lynda Kromjong, la secrétaire générale de l’Organisation Internationale des Employeurs (OIE), qui représente les patrons au sein de l’Organisation Internationale du Travail dont la Mauritanie a signé les conventions.

“C’est avec une grande surprise, écrivait cette dernière à ses interlocuteurs à Nouakchott, que nus avons appris que le gouvernement de la Mauritanie cherche à s’immiscer dans le renouvellement des instances de l’Union Nationale du patronat Mauritanien”.

Aziz, le seul patron

Autant d’entorses à la vie normale des institutions internationales qui ne semble pas avoir tempéré les ardeurs du pouvoir mauritanien. Car ce serait sans comprendre que la Mauritanie ne compte qu’un seul patron, le général-président Aziz, qui est décidé à tuer dans l’oeuf toute organisation indépendante de la société civile.

Et peu importe si l’actuel patron des patrons mauritanien, Ahmed Baba Ould Azizi, bénéficie d’une véritable aura internationale, en devenant en juillet 2017 le président de l’Union Maghrébine des Employeurs (UME).

En ce début d’automne 2017, le Premier ministre convoquait le président du comité éxécutf de l’organisation patronale et le sommait d’organiser, dans les quarante huit heures (!), un nouveau congrès afin d’éliminer l’actuelle direction. Et le chef de gouvernement, pour la première fois, ne cachait pas son soutien total à son ami et comparse, Zeine Abidine.

Lequel ne manque pas de régler les cotisations de plusieurs grosses fédérations patronales pour mieux acheter, demain, leurs votes en sa faveur. La peur chez beaucoup de patrons de perdre les rares appels d’offre qui ne sont pas préemptés par la Présidence pourrait, hélas, rendre possible l’élection du chouchou du pouvoir.

Tout s’achète dans la Mauritanie d’aujourd’hui.




Lire Aussi - Mauritanie: Zeine Abidine, cet homme dont l’immense fortune vient du ciel

Le Président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, tente d’imposer son prête nom et comparse, Zeïne Abidine, dans de nombreuses sociétés d’Etat. Sur fond de mainmise sur les ressources publiques. Nouvelle mascotte de la Présidence mauritanienne, Zeïne El abidine Ould Ahmed Mahmoud débuta sa brillante carrière au début des années 90 comme gérant de la « … Lire la suite de



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Mondafrique
Commentaires : 4
Lus : 2048

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • abarry45 (H) 07/11/2017 15:05 X

    Des accusations gratuites Si tel est le cas portée plainte allez voir votre baveux pour qu' il monte un nième dossier de calomnie Demandez à votre actionnaire Bouamatou d#où vient sa fortune D instituteur a milliardaire Il a le droit de faire la guerre contre Aziz mais pas des mensonges Qu' il n oublie pas des dossiers sales en Mauritanie mais le Président Aziz ne va pas se livrer à des bassesses comme le fait Votre partenaire Mobdafrique n est plus crédible Pour des enveloppes un organe de Presse prend part pour un traître ayant fui son pays Qu' il vienne répondre à la justice

  • hachmi (H) 07/11/2017 14:45 X

    On attend tout du ciel! Donc le jeune Zeine Abidine est en bonne route. Il faut prier pour lui et le president de la république.

  • Amajar1965 (H) 07/11/2017 14:42 X

    Il y en a qui ont de la chance dans cette Mauritanie nouvelle. Partir de rien et devenir milliardaire par la seule volonté du prince, il n'y a que dans les républiques bananières qu'on voit ça

  • leguignolm (H) 07/11/2017 13:39 X

    A non camarade Mondeafrique, on n'est pas encore arrivé à ce stade "pillage" c'est la suite des émeutes des badauds, des enfants, vagabonds et autres pillent les magasins, boutiques, banques et autres alors que tel n'est pas le cas ici le pays est encore stable donc on doit dire des détournements puisqu'ils se font appeler des cadres intellectuels et hommes d'affaire.