08-11-2017 00:00 - Afrique subsaharienne: dépendance risquée vis-à-vis de la Chine (étude)

Afrique subsaharienne: dépendance risquée vis-à-vis de la Chine (étude)

Romandie News - L'Afrique subsaharienne connaît une dépendance commerciale croissante et risquée vis-à-vis de la Chine, en particulier pour les pays exportateurs de matières premières à un moment où Pékin amorce un rééquilibrage de son économie, selon une étude publiée mardi.

"Le constat de forte dépendance à l'égard de Chine ne fait aucun doute pour les pays producteurs de pétrole et de minerais", a affirmé l'économiste Ruben Nizard, spécialiste de l'Afrique subsaharienne à l'assureur-crédit français Coface, lors de la présentation à la presse de l'étude intitulée "Chine-Afrique: le mariage de raison va-t-il durer?".

Au cours des dernières décennies, la forte demande chinoise de matières premières a donné une importante impulsion aux échanges commerciaux avec l'Afrique, mais le rééquilibrage de l'économie du géant asiatique vers les services, amorcé ces dernières années, ainsi que la chute des cours des matières premières depuis 2014 ont bouleversé cette relation.

Les exportations africaines ont chuté de 50% en valeur depuis 2014, quand elles avaient atteint leur sommet à 111,7 milliards de dollars, plombées par la chute du cours du pétrole.

Du coup, la région "affiche désormais un déficit commercial avec la Chine", constate la Coface dans son étude qui estime que la relation "n'est pas encore gagnant-gagnant".

"C'est autour du pétrole que se concentre la vulnérabilité des pays africains", a expliqué M. Nizard, tout particulièrement le Soudan du Sud et l'Angola qui occupent les deux premiers rangs du classement de la Coface, suivis du Congo.

Des pays exportateurs de minerais comme l'Erythrée, la Guinée et la Mauritanie sont aussi mentionnés parmi les plus vulnérables, ainsi que la Gambie, qui produit du bois.

Pour M. Nizard, cette dépendance ne signifie pas qu'il faille être "pessimiste". "Il y a des possibilités", a-t-il insisté. "La captation d'une partie de la création de la valeur ajoutée sur les matières premières est une piste intéressante qui pourrait permettre à l'Afrique un développement rapide", a-t-il assuré.

arz/tq/er

COFACE

(©AFP / 07 novembre 2017 12h46)



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 443

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)