09-11-2017 09:54 - Signature d'un accord sur l'établissement d'un point de passage frontalier entre la Mauritanie et l'Algérie

Signature d'un accord sur l'établissement d'un point de passage frontalier entre la Mauritanie et l'Algérie

AMI - Les locaux du ministère de l’intérieur et de la décentralisation ont abrité mercredi la cérémonie de signature d'un accord établissant un point de passage frontalier entre la Mauritanie et l'Algérie.

L'accord a été signé, côté mauritanien par M. Ahmedou Ould Abdallah, ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation, et côté algérien par M. Noureddine Bedoui, ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement de territoire.

Le ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation a évoqué les relations de fraternité et d'amitié unissant les deux peuples frères de Mauritanie et d'Algérie, qui sont liés par la sainte religion de l'islam, une culture et une histoire communes et des relations de parenté.

Il a par la suite indiqué que la visite du ministre algérien est l'aboutissement d'un important processus amorcé depuis quelque temps afin d’incarner la volonté des deux dirigeants des deux pays, le Président Mohamed Ould Abdel Aziz et le Président Abdelaziz Bouteflika, visant à renforcer et à promouvoir les relations de coopération existant entre les deux pays frères dans tous les domaines et plus particulièrement en ce qui concerne les passages frontaliers.

Le ministre a expliqué qu'une recommandation à cet égard a été émis pour établir un poste frontalier entre les deux pays au cours de la réunion de la grande commission mixte mauritano algérienne de coopération tenue à Alger le 19 décembre 2016, ajoutant qu’en application de cette recommandation, deux réunions consécutives d’experts ont été tenues à Alger le13 avril et à Tindouf le 20 septembre 2017 pour la mise en place des mécanismes techniques nécessaires à l’établissement de ce point de passage terrestre, qui s'inscrit dans le cadre du renforcement de la stratégie de sécurité entre les deux pays et qui aura des répercussions positives sur la coopération sécuritaire, la lutte contre l'immigration clandestine et la criminalité transnationale organisée et le renforcement des échanges commerciaux entre les deux pays frères.

Pour sa part, le ministre algérien s’est réjoui de l’excellence du niveau des relations de fraternité, de solidarité et de coopération entre les deux pays frères sous la direction éclairée des deux dirigeants pour servir les aspirations de deux peuples frères au développement, au progrès et à la prospérité.

Il a souligné que cette initiative est le résultat d'une série de discussions et de réunions entre les experts des deux pays en application de la recommandation de la grande commission mixte mauritano algérienne tenue à Alger le 20 décembre 2016, au cours de laquelle les deux parties ont exprimé leur volonté d’établir ce point de passage.

Le ministre a exprimé sa conviction que l'établissement de ce point de passage répondrait aux besoins urgents des habitants de la région et permettrait d'intensifier les échanges commerciaux et la circulation des marchandises, de faciliter la circulation des personnes, de relancer la mobilité économique entre les deux pays et de sécuriser la zone frontalière commune.

Le ministre a enfin salué le niveau de coopération entre les deux départements ministériels, qui s'est vu renforcé par la signature de nombreux accords dans divers domaines.

La cérémonie de signature de cet accord s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère de l’intérieur et de la décentralisation, de plusieurs responsables sécuritaires, de l’ambassadeur de la République algérienne démocratique et populaire en Mauritanie, des membres de la délégation algérienne d’accompagnement et de plusieurs cadres du ministère de l'Intérieur et de la Décentralisation.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 936

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • samba el bakar (H) 11/11/2017 13:36 X

    Tant mieux si c'est sincère pour construire un Maghreb des peuples.Mais il faut avouer que les propos calomnieux récents du Ministère des affaires Étrangères algérien à l' encontre du Maroc me laissent plutôt dubitatif quant à la volonté réelle de l' Algérie de construire l' UMA.Les problèmes existent certes mais vouloir d' une part se servir de la Mauritanie contre le Maroc et cacher la quasi vacance du Pouvoir à Alger ne conduiront qu'à une impasse que des signatures pareilles ne peuvent plus masquer.Ouvrez également les frontières terrestres avec le Maroc fermées depuis 23 ans

  • kadimapur (H) 09/11/2017 12:01 X

    Excellente intiative pour mieux maitriser la sécurité dans le no man's land qui nous sépare avec ce pays frère.Vivement que des efforts conjoints aboutissent à la construction d'une route entre nos deux pays pour la sécurisation totale et la redynamisation économique et sociale de cette zone qui est d'une richesse sans égal dans la région et ce , dans l'intérêt bien compris de nos deux pays