09-11-2017 19:30 - Mauritanie: libération du blogguer Ould Mkheitir

Mauritanie: libération du blogguer Ould Mkheitir

Alakhbar - La Cour d’appel de Nouadhibou (Nord Mauritanie) a condamné ce jeudi le blogueur mauritanien Mohamed Ould Mkheitir à deux (2) ans d’emprisonnement et à une amande de 60 mille ouguiyas pour blasphème.

Cette condamnation signifie la libration du blogueur qui séjourne en prison depuis plus de deux ans (Janvier 2014 / novembre 2017). Jointe par Alakhbar, Maître Fatimata Mbaye l'avocate de Ould Mkheitir a confirmé la libération de son client.

Mohamed Ould Mkheitir peut réclamer son indemnisation pour avoir passé en prison au-delà de la période légale.

Mercredi, le Parquet avait requis la peine de mort pour le bloggueur. La défense avait demandé la libération de leur client et son indemnisation.

Cette nouvelle condamnation du bloggeur intervient après que la Cour suprême de Nouakchott a demandé qu’il soit rejugé par une nouvelle Cour d'appel.

En avril 2016, la Cour d’appel de Nouadhibou (Nord) avait confirmé la peine de mort pour Mohamed Cheikh Oud M'Keitir laquelle avait été prononcée par la Cour criminelle. Les avocats du blogueur avaient réagi estimant que la cour d'appel a ignoré le repentir de leur client, ce qui devait lui épargner la peine capitale.

Mohamed Oud M'Keitir a publié un article d'opinion dans lequel il estime que sa communauté - « les Moualamine (les forgerons) » - est marginalisée.

Le blogueur a aussi comparé la situation de sa communauté à celle des esclaves et des Juifs à l’époque du prophète Mohammed. Plusieurs manifestations avaient éclaté à travers la Mauritanie réclamant son exécution.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2193

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Vent de Sable (H) 09/11/2017 23:42 X

    C'est la plus grande offense qu'on ait jamais fait a l'islam et aux musulmans s: insulter leur prophète, se moquer de leur religion et s'en sortir impunément! Décidément, c'est le Monde à l'envers, ou plutôt c'est la fin du monde.

  • Nemeeur-nemeeur (H) 09/11/2017 22:43 X

    La sécurité est renforcée à Nouakchott, par crainte de débordement ou de manifestation des Islamistes et autres groupes qui veulent se faire entendre et voir, mais apparemment c’est peine perdu, les vrais hommes politiques de l’affaire Mkheïttir ont battues en brèche devant les interdictions qui ne devait pas les empêchés de sortir pour dire leur mécontentement ou leur satisfaction d’avoir utilisé un temps le cas de Ould Mkheïttir à régler des problèmes. Si un bon et vrai musulman se bat pour le respect du prophète Mohamed (PSL) même les chars ne doivent pas l’arrêter, seulement chez nous les événements sont crées au vent des moments politiques et suivant le gout et l’appétit du système à vouloir jouer son jeu de demande à l’internationale, ce que les mauritaniens n’ont pas compris, Mkheïttir était devenu un bon produit politique qui a sauvé le pouvoir et lui a fait sortir de son isolement, notre diplomatie en a profité pour faire des rencontres avec le Vatican et les autres religions. Le président Aziz sait montré un vrai défenseur des droits de l’homme pour la circonstance, cette même situation avait prévalu lorsque Biram avait brulé le coran, le même homme qui avait demandé la pendaison de Biram à finit par le permettre de se présenter à l’élection présidentielle de 2014, défiant tous les courants politiques Arabes et Islamistes qui voulait sa mort, donc on peut penser que les mêmes situations produisant les mêmes effet, ce que sera Mkheïttir demain est entre les mains du pouvoir. Au passage je remercie la justice mauritanienne d’avoir rendu un verdict juste et félicitation aux juges qui ont donnés le dernier verdict, seulement Mkheïttir doit se repentir devant le peuple mauritanien pour éviter d’autres Mkheïttir.

  • salloumar (H) 09/11/2017 20:08 X

    Mille mercis et mille bravos Maitre Fatimata Mbaye. Pour rappel à l' arrestation de ould Mkeitir beaucoup de nos avocats se sont désistés seydi Mbaye. salam. Oumar Débé