10-11-2017 07:00 - Ould Mkhaitir libre : « Une grande victoire pour la justice mauritanienne » selon Me Mohamed Ould Moine

Ould Mkhaitir libre : « Une grande victoire pour la justice mauritanienne » selon Me Mohamed Ould Moine

Initiatives News - « C’est une grande victoire pour la justice mauritanienne ! » A déclaré à Reuters, Me Mohamed Ould Moine avocat de la défense contacté par téléphone.

Comme prévu, le verdict dans l’affaire Ould Mkhaitir est tombé ce jeudi 9 novembre 2017. L’auteur de l’article jugé blasphématoire a été condamné par la cour d’appel de Nouadhibou à une peine d’emprisonnement de deux ans assortie d’une amende de 60 mille ouguiyas (120 euro). Les juges ont donc pris une « sanction alternative» à l’encontre de l’accusé.

Ce qui lui permet de recouvrir la liberté pour avoir passé près de quatre ans en détention. A commenté l’avocat de la défense selon qui, « les juges ont respecté la loi mauritanienne en tenant compte des regrets et du repentir d’un fidèle qui s’était égaré et est revenu à la raison. »

Quant à Me Cheikh Hindi, bâtonnier de l’ordre national des avocats qui tentait de se constituer partie civile dans ce procès, ils s'est dit « surpris par ce verdict qui ne reflète pas la loi islamique dont s’inspire le code pénal mauritanien. » « Le Juge a dit accepter le repentir de l’accusé. Cela ne devrait nullement exclure sa condamnation à mort. » A-t-il rajouté.

A Nouadhibou (450 kilomètres au Nord de Nouakchott) où s’est tenu le procès, les autorités ont procédé à un déploiement sécuritaire dans les centres névralgiques et ont fermé les entreprises et les grands centres commerciaux. Ould Mkhaitir étant désormais libre, l’enjeu restera pour lui de rester en vie.

Arrêté depuis le 02 janvier 2014 pour avoir produit un article jugé blasphématoire à l’endroit du prophète Muhammad, Ould Mhaitir aura comparu au moins trois fois devant les tribunaux. Il a d’abord été condamné à la peine capitale pour apostasie en première instance en décembre 2014, puis en 2016 après son premier procès en appel et malgré la requalification des faits d’apostasie en faits de mécréance censés alors alléger sa peine.

La nouvelle cour d’appel, autrement constituée sur décision prise le 31 janvier passé par la Cour Suprême, a examiné à Nouadhibou son dossier devenu très gênant dans un pays où ceux qui demandent sa tête sont légion par les ulémas, les hommes des médias et même les avocats. Nouakchott et Nouadhibou ont encore une fois été le théâtre de mouvements de foules très remontées contre Ould Mkhaitir.

Des foules que les autorités se sont employées à dissuader. Les médias ont indiqué que les forces de sécurité mauritaniennes ont empêché une délégation des Oulémas et Imams de mosquées en Mauritanie d’assister au procès de Nouadhibou. Il s’agit d’un groupe qui a manifesté dans le cadre d’une initiative dénommée « An Nosra » (soutien du prophète) pour exiger la mise en application de la peine de mort.

Le verdict qui vient de tomber est un soulagement qui intervient quelques jours après que des organisations internationales comme Human Rights Watch aient appelé les autorités mauritaniennes à annuler la condamnation à mort d’un détenu devenu encombrant depuis bientôt quatre ans.

Kissima




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 2956

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • Bertrand (H) 13/11/2017 13:42 X

    Ce n'est pas un procès ordinaire. Les avocats de la défense et le parquet n'y dispose d'aucun pouvoir et n'y sont d'aucun apport. Il s'agit d'un bras de fer entre une certaine élite occidentale, d'homme politiques européens desservis par leur contre performances, et surpris par les effets de la mondialisation qu'ils servent avec frénésie, d'ONG en manque de subside incapable de servir les rohngyia,les palestiniens, les yemenites, les hutus, tustsis, africains du sud, maliens, tchétchènes, afghans... et qui sautent sur les proies les proies fragiles pour justifier leur boulimie budgétivores. Le procès est l'issue d'une négociation dure entre l'exécutif et certains centres colonialiste en occident est des ONGs mercenaires. Le verdict est surtout une victoire pour la colonisation, le mensonge, l'inconsistance, l'hypocrisie et le faux. Au usa le coupable aurait été jugé par un tribunal composé essentiellement de juré. Mkhetir ne représente rien pour tout ce beau monde. Des milliers de gens au quotidien crèvent sans avoir droit à un procès même injuste. l'Avantage de Mkhatyr pour les ennemis des peuples et de l'islam en particulier c'est qu'il a insultés le prophète de l'humanité et insulté deux milliards de musulmans, répartis sur toute la planète. Les décideurs européens avec leurs ONGs de mercenaires ne savent pas que chaque intervention de ce genre radicalise davantage une jeunesse qui ne cherchait qu'à vivre paisiblement telle le saint Quran et la vie du prophééte Mohamed Salla Allahou Aleihi We Sellem les incitent à le faire. Personnen ne peut prédire de quoi sera fait demain. Wait and See

  • samba el bakar (H) 12/11/2017 08:13 X

    Cette affaire de Mkhaytir prend des dimensions suspectes à tel point qu'on peut penser qu'il s'agît d' une diversion jetée en pâture aux yeux de l' opinion publique pour se détourner de ce qui se passe dans le Pays.Ainsi ce serait aussi un exutoire pour les islamistes en mal de recherche d' un événement fédérateur.Si sur le fond,je désapprouve formellement tout ce qui nuit de près ou de loin le dogme car on ne peut tolérer l' émergence en Mauritanie des émules de Salman Rushdie ou des caricaturistes néerlandais,je suis plus réservé sur la forme quant aux agissements de ceux qui s' autoproclament défenseurs de l' Islam.Personne n'a le monopole des cœurs pour l' Amour du Prophète Mohammed (PSL).En plus si tous ces protestataires avaient mis autant de zèle pour défendre les valeurs de l' Islam,on n' aurait pas massacré en terre d'Islam des fidèles dans des Mosquées en plein Ramadan,des militaires n'auraient pas pendu leurs frères d'armes désarmés sans aucune forme de procès.Je passe sur la dépravation des mœurs qu'on banalise et la dilapidation des ressources de l' État par une poignée d' oligarques qui se fout souverainement du devenir de l' État.Alors modérons nous pour pardonner ce que Allah le Miséricorde peut pardonner.Prenons exemple sur le prophète(psl) qui a dit aux Mecquois après la libération des lieux saints "Allez vous en,vous êtes libres " Les excès sont destinés à la consommation intérieure tout simplement et chacun devrait à présent revisiter sa conscience pour voir s' il n'a pas commis ou s' il n' est pas en train de commettre des actes aussi répréhensibles que celui reproché à ce jeune paumé.

  • Ana Hoor Finaf si (H) 10/11/2017 10:40 X

    Félicitation Maitre Ould Moine et Maitre fatimata Mbaye, vous avez montré votre courage à défendre les droits de l’homme et obliger la justice de lire le droit, vous êtes les rares de ce pays à prouver que l’intimidation ne marche pas sur votre devoir de défendre les ayants droits, la société libre mauritanienne vient en vous pour vous soutenir et vous encourager à poursuivre vos œuvres, les hommes libres de ce pays croient en vous pour l’avenir de ce pays, même Aziz peut compter sur vous demain pour le défendre. Merci d’avoir sauvé une vie comme Maitre Mbaye vous l’avez toujours fait pour défendre Biram et ses amis. Maitre si la loi est mal lu par certains juges qui mélangent passion et devoir, vous les avocats, vous avez rectifié ces juges, merci ne suffira jamais pour vous, nous ne connaissons pas Mkheïttir mais nous voulons que les droits de chaque citoyens soit respecté et seule la justice peut redonner espoir dans ce pays, merci. Les avocats qui avaient cédé sous la pression de défendre Mkheïttir, doivent se repentir devant la justice ou jeter leur robe, ils ne méritent pas la robe et leur vie est en danger.

  • amadou moussa (H) 10/11/2017 09:12 X

    les juges mauritaniens sont conscients de leur responsabilité devant dieu.les pressions de la rue ne dicte pas le droit.encore le président a montré que la justice reste indépendante en Mauritanie.Bravo aux défenseurs des droits de l'homme et aux avocats pour une cause si noble.nous saluons hautement ce verdict.

  • Belphegor (H) 10/11/2017 09:05 X

    Il aurait été incohérent d'exécuter ce blogueur égaré sans faire de même pour Ould Maham après son discours de Boutilimit o combien plus grave ou il compare son patron a Allah (SWAT) devant une assistance qui ne bronche même pas.