30-11-2017 00:30 - Tichit se prépare à accueillir la 7ème édition du festival des villes anciennes

Tichit se prépare à accueillir la 7ème édition du festival des villes anciennes

AMI - La ville historique de Tichit se prépare, ces jours-ci, à abriter les manifestations du festival annuel des villes anciennes, organisé chaque année par le ministère de la culture et de l’artisanat, dans l’une des quatre cités antiques, Chinguitti, Ouadane, Oualata et Tichit, en concomitance avec la fête d’El Maouloud Nebeoui (naissance du Prophète Paix et Salut sur Lui), sous la supervision de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

Le thème retenu pour la présente édition, la 7ème du genre, est « Nos villes historiques sont protégées de la disparition ».
Créée l’An 536 de l’Hégire, par Chrif Abdel Moumine, la ville de Tichit, se prépare activement, sous l’impulsion, des commissions de préparation de cette édition, à donner à ce festival tout l’éclat qu’il mérite.

Cette ville historique abrite plus de 6.000 manuscrits, 10 bibliothèques et Mahadras pour l’enseignement du Coran et de ses sciences, un collège et trois écoles.

« Cette présente édition sera différente des précédentes, avec des exposés inédits et innovants, qui auront un impact qualitatif sur l’événement, renforcés par l’introduction de nouvelles techniques en matière de sonorisation, d’éclairage et de réalisation » a affirmé à l’AMI, le président de la fondation pour la sauvegarde du patrimoine au ministère de la culture et de l’artisanat, M. Namy Mohamed Kaber.

Il a mis également en exergue, le statut du festival comme pôle de développement culturel et économique de ces villes, créé afin de mettre fin à la marginalisation dont ces citées ont fait l’objet pendant des décennies, avant d’être inscrites dans les priorités des actions des pouvoirs publics.

Le Hakem de la moughataa de Tichit, M. Mohamed El Arbi Ould Mohamede, a souligné quant à lui, que la cité est fin prête pour accueillir les invités, soulignant les potentialités infrastructurelles de la ville, en matière d’eau, d’électricité et d’hôtellerie, pour assurer le plein succès de cet important carrefour culturel.

Le maire de la ville de Tichit, M. Mohamed Ould Teyah, a évoqué, quant à lui, les inaugurations prévues au cours de ce festival dont celles d’un dispensaire de catégorie B dans la ville et la réalisation d’un autre dans la localité d’Aghreijit, saluant les acquis enregistrés par la cité, grâce à la volonté politique de Son Excellence le Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

Il a cité à ce propos, les départements ministériels qui ont entrepris des activités relevant de leurs compétences au niveau de la moughataa dont les ministères de l'agriculture et de l’habitat ainsi que le commissariat à la sécurité alimentaire, lequel a construit des écoles et des édifices publics et ouvert des boutiques EMEL dans de nombreux villages de la moughataa.

Dossier réalisé par Chrif Ould Bouna et Ahmed Ould Beyah



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 509

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Selmedine (H) 30/11/2017 01:10 X

    Le souhait des habitants des cités historiques est le désenclavement de ces villes pour les doper économiquement et créer des activités pouvant absorber le chômage et le désoeuvrement.En bitumant la piste Atar chinguitti Ouadane ,le tourisme pourra devenir une ressource pérenne pour notre pays et preparer l'après ressources minières.Le tourisme saharien attire de plus en plus de nouveaux fans qui veulent fuir le brouhaha des mégalopoles