02-12-2017 17:16 - Communiqué sur l'arrestation des orphelins et des veuves, à Kaédi

Communiqué sur l'arrestation des orphelins et des veuves, à Kaédi

FONADH - Le 28 Novembre 2017, jour de célébration de l’anniversaire de l’Indépendance de la Mauritanie, les autorités mauritaniennes ont arrêté 15 militantes et militants des droits de l’homme, membres du Collectifs des veuves et orphelins, dont 10 ont été libérés le même jour.

Les 5 militants restants à savoir:

- Maimouna Alpha Sy, SG du collectif des Veuves
- Aissata Alassane Diallo Membre du collectif des Veuves
- Salamata Demba Gaye membre du collectif des Veuves
- Moussa Farba membre du (COVICIM)

- Gueye Mamadou membre du (COVICIM) sont toujours détenus dans le Commissariat de Kaédi. Maimouna Alpha Sy souffre d’hypertension artérielle et de diabète.

Le « crime » reproché à ces militants est qu’ils ont brandi, lors du passage du cortège des officiels, des banderoles, et d’avoir distribué des tracts demandant que soient traduits en justice les responsables du passif humanitaire (exactions et exécutions extrajudiciaires commises entre 1989 et 1991).

Est-il besoin de rappeler que le tout répressif adopté par le régime mauritanien actuel continue d’aller crescendo, consacrant de plus en plus le recul de l’Etat de droit.

Face à cette situation qui risque d’hypothéquer lourdement les acquis démocratiques et les libertés individuelles et collectives, le FONADH dénonce le viol systématique des droits des citoyens dont le régime actuel est devenu coutumier.

Le FONADH exige la libération immédiate et sans condition des militants du Collectif des veuves et orphelins détenus arbitrairement à Kaedi et rappelle au pouvoir mauritanien que ses agissements assombrissent chaque jour l’Etat de droit en Mauritanie.

Nouakchott, le 1er décembre 2017

Le Secrétaire Exécutif du FONADH

Mamadou Moctar SARR




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : FONADH
Commentaires : 3
Lus : 903

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 02/12/2017 18:41 X

    un ancien de la FONADH disait : voilà ce que je peux dire de la FONADH. ''Je les ai aidés à plusieurs reprises, et j’ai honte aujourd'hui, comme j’ai honte d’avoir travaillé pour leur compte'' .Il y a beaucoup d’exemples donc la FONADH ne fait que de la propagande .

  • ngaynde (H) 02/12/2017 17:55 X

    Les déclarations tombent de partout, mais les actions concrètes nulle part. Juste entre hier et aujourd’hui plus de 20 déclarations sur cridem. Si tous ces partis, tous ces organisations qui condamnent à gauche et a droite présentent seulement 2 personnes lors des manifestations les choses vont bouger. Mais le malheur est que tout le monde a abdiqué et ne lui reste qu’a pondre ses communiques .

  • Komosoninké (H) 02/12/2017 17:35 X

    C’est normal, parce que parmi les tortionnaires de ces années de braises sur les noirs mauritaniens il y’a encore un Général en fonction et directeur de la sureté nationale, qui conduit la police militaire et la police politique comme il veut, donc ne pensez-vous pas que ses femmes et militants de la cause juste se soient fait arrêter sur ordre du général de la police. Le 28 Novembre ne pouvait pas passer sans des dégâts sur les populations noires de ce pays, surtout quand ils disent qu’ils sont des veuves, détrompez-vous, on fait juste semblant de vous aimer sans vous sentir.