02-12-2017 18:00 - Le Président de la République pose la première pierre de la route Tamchekett –Zraviya

Le Président de la République pose la première pierre de la route Tamchekett –Zraviya

AMI - Le président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a procédé, samedi, à Tamchekett, à la pose de la première pierre du projet de construction de la route Zraviya-Tamchekett.

Longue de 90 Km, cette route comporte d’importants ouvrages et passe par de nombreuses agglomérations restées longtemps enclavées.

Il est prévu que les travaux de cette route d’un coût global de 8 milliards 765 millions 168 mille 387 Ouguiyas, sur fonds propres de l’Etat, seront exécutés par ATTM et dureront 30 mois sous la supervision de la direction générale des infrastructures de transport.

Le Président de la République a pris connaissance des données techniques de cet important projet et a suivi des explications détaillées sur ses composantes et son rôle attendu dans le désenclavement de la moughataa et sur ses retombées socioéconomiques sur les populations locales. Ensuite, Monsieur le Président de la République a dévoilé la plaque commémorative du projet.

Le ministre de l'Equipement et des Transports, M. Mohammed Abdellahi Ould Oudaa, a déclaré dans un discours qu’il a prononcé pour la circonstance, que cette route représente une grande réussite qui ouvrira de prometteuses perspectives de développement pour les populations de la moughataa de Tamchekett grâce à la réalisation de cette route.

Le secteur de l’équipement et des transports, conformément à la vision pertinente et ambitieuse du Président de la République pour le développement du pays, a connu ces dernières années un développement majeur, où les infrastructures ont doublé de nombre et contribué à accélérer le développement des ports et des aéroports, en améliorant notamment le niveau des échanges et l'utilisation optimale des potentialités nationales.

Il a ajouté que le réseau des routes bitumées a doublé depuis 2009 pour atteindre plus de 6000 km, ce qui a permis de désenclaver 20 moughataas dans toutes les wilayas du pays, et de parachever les réseaux urbains dans les capitales des wilayas, notant le démarrage des travaux au niveau des principaux axes routiers : Nouakchott-Boutilimit et Nouakchott –Rosso.

Par ailleurs, le ministre a indiqué qu’en plus de ces nombreux projets, les travaux sont à pied d’œuvre au niveau du port de Tanit et de l’aéroport de Bir-Moghrein ainsi que la réhabilitation de l’aéroport d’Atar.

Il a ajouté que l'achèvement des travaux dans les tronçons de routes restants: Atar- Tidjikja, Atar-Zouerate et Kiffa-Boumdeid, après l’achèvement des travaux de la route Kiffa-Kankoussa, permettra d'accélérer l'achèvement du projet de liaison régionale entre les pays d'Afrique du Nord et ceux de l’Afrique subsaharienne.

Auparavant, le maire de la commune de Tamchekett, M. Mohamed Ould Hartane, a exprimé la satisfaction des habitants de la ville pour cette réalisation, qui est restée un rêve lointain, soulignant qu'elle donne de l'espoir aux populations qui ont longtemps souffert de l'isolement au cours des dernières décennies.

Le maire a salué les efforts déployés par les plus hautes autorités du pays pour améliorer les conditions de vie des populations, énumérant certaines de ces réalisations.

Il a appelé à résoudre les problèmes liés à la santé et à l'éducation et à construire des routes dans la ville reliant ses quartiers, qui sont difficiles d’accès, surtout en période d’hivernage.

La cérémonie d'inauguration a eu lieu en présence de la délégation accompagnant le Président de la République et les autorités administratives et de sécurité de la wilaya du Hodh El Gharb.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 881

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Selmedine (H) 03/12/2017 00:42 X

    A quand le désenclavement des cités historiques de Mauritanie Chinguitti et ouadane plusieurs promesses ont été tenues par les pouvoirs de daddah à taya mais elles sont restées lettre morte. Les populations affichent un optimisme que sous la présidence de Aziz qüe ces promesses soient traduites dans les faits surtout avec l'intérêt que celui-ci accorde aux villes anciennes et au développement de l'industrie touristique en Mauritanie d'une manière générale et en adrar d'une manière particulière .Le franchissement du grand dhar de l' Adrar est un défi qu'il faut gagner rapidement pour la jonction de cette région avec le reste du pays.

  • Le politicien (H) 02/12/2017 22:02 X

    Le président Aziz mérite objectivement le surnom de "bâtisseur"; qu'il s'agisse du réseau routier, des plateformes aéroportuaires ou de la production d'électricité, pour ne citer que trois secteurs, l'homme a réalisé, en un temps record, des performances inespérées. Ses adversaires politiques en sont pour leur compte et peine à articuler la moindre stratégie commune; ils subissent les défections sur une base quotidienne, la dernière en date est celle du vice-president de Tawassoul (Islamistes), l'ambasseur Mokhtar Ould Mohamed Moussa, à Tichitt. Cette défection vient quelques jours après le retrait des anarchistes de l'IRA des rangs du "G8", un retrait qui signe une dévaluation nominale nouvelle, en maigrichon "G7", de la nébuleuse islamo-socialo-anarchiste.