03-12-2017 07:00 - Mauritanie: Nouvelle montée des devises étrangères face à l’UM au marché noir

Mauritanie: Nouvelle montée des devises étrangères face à l’UM au marché noir

Alakhbar - Au grand marché de la capitale Nouakchott, les prix des devises sur le marché noir ont enregistré une nouvelle augmentation ces deux derniers jours en concomitance avec une forte affluence des clients.

En effet, le prix de l’Euro a augmenté de 7 UM, allant de 420UM à 427UM. Cependant, le prix du Dollar est monté de 359UM à 361UM.

Le prix de l’Euro selon le site officiel de la Banque Centrale de Mauritanie est de 416.96UM pour l’achat et 241.15UM pour la vente, alors que le prix de Dollar est de 352.41UM pour l’achat et 355.94UM pour la vente.

L’affluence sur l’achat des devises intervient quelques jours après l’annonce du président mauritanien, Mohamed Ould Abdelaziz des nouvelles mesures relatives à la "réévaluation de la monnaie" à partir de l'année 2018.

Ces mesures vont permettre, selon Ould Abdelaziz, "à l’Ouguiya de reprendre sa place dans les transactions financières, de protéger le pouvoir d’achat du citoyen et de réduire la quantité de la monnaie en circulation".





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 6068

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • medvall14 (H) 06/12/2017 01:28 X

    le mauritano economicus a compris qu il faut anticiper dans cette situation. On change de valeur faciale alors que notre économie s'essouffle. La classe moyenne a de moins en moins d'argent. Celui ci est concentré entre les gros commerçants et les oligarques. Le changement de parité ne se décrète comme les nominations bidons. Il faut une certaine orthodoxie financière pour se permettre une valorisation, alors que tous les signes montre que l'inflation galope dans le pays. Les chiffes que l'on présente sont souvent maquillages alors que tout le monde voit qu'on pille notre économie. Le seul avantage, c'est que l'on va assister à des achats massifs de biens(terrains, maison) valeur refuge. Et les faux billets vont disparaitre à terme, à moins de se retrouver à la banque centrale: c'est le blanchissement étatique organisé.

  • medvall14 (H) 06/12/2017 01:28 X

    le mauritano economicus a compris qu il faut anticiper dans cette situation. On change de valeur faciale alors que notre économie s'essouffle. La classe moyenne a de moins en moins d'argent. Celui ci est concentré entre les gros commerçants et les oligarques. Le changement de parité ne se décrète comme les nominations bidons. Il faut une certaine orthodoxie financière pour se permettre une valorisation, alors que tous les signes montre que l'inflation galope dans le pays. Les chiffes que l'on présente sont souvent maquillages alors que tout le monde voit qu'on pille notre économie. Le seul avantage, c'est que l'on va assister à des achats massifs de biens(terrains, maison) valeur refuge. Et les faux billets vont disparaitre à terme, à moins de se retrouver à la banque centrale: c'est le blanchissement étatique organisé.

  • foutatoro (H) 04/12/2017 12:32 X

    La décision militaire du Général a naturellement enclenché la fuite vers le devises face aux incertitudes de nos ouguiyas squelettiques. Et partant, le remède devient un poison. La spirale inflationniste est lancée. Et la monnaie perdra de plus en plus de la valeur. Le Général Predator va laisser après son départ un pays sinistré.

  • habouss (H) 03/12/2017 11:24 X

    La dévaluation est inéluctable, pour ceux qui comprennent, surtout d'après l'excellent article http://www.cridem.org/C_Info.php?article=705269, il n'ya plus de doute. Les commerçants, les riches et autres cercles informés se débarrassent de leur ouguiyas pour acheter des devises avant le début de la nouvelles année.