03-12-2017 20:27 - La gendarmerie empêche les habitants de la zone de Tasiast de se réunir

La gendarmerie empêche les habitants de la zone de Tasiast de se réunir

Adrar Info - Le chef du bureau du collectif des habitants de Tasiast, Said Ould Bousseif a déclaré que la gendarmerie a empêché la la population locale de tenir une réunion dans le village de Dawaas, pour discuter des mesures à prendre face aux problèmes qu’ils endurent.

Le chef du bureau, a déclaré, par téléphone, aux journalistes que les gendarmes ont violenté les femmes et empêché des douzaines de résidents locaux de tenir une réunion et de prendre leur déjeuner sur les lieux d’un rassemblement qu’ils voulaient tenir dans le village de Dawaas.

Ould Bousseif a ajouté que le bureau du collectif des habitants de Tasiast a informé les autorités concernées, de la date de leur rassemblement prévu demain et que la réunion aujourd’hui à Dawaas, devait discuter de son programme.

Ould Bousseif dit être surpris par ce comportement des gendarmes, soulignant qu’il ne les dissuadera pas de renoncer à leurs revendications ni leur attachement au partenariat avec l’entreprise concernant leurs droits.

Source : http://mourassiloun.com/node/2432

Traduit par Adrar.Info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 998

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 04/12/2017 00:40 X

    Tout ce que je peux vous dire est que said ould bousseif n'est pas seul et qu'il a probablement agi avec l'aide de complices prédateurs connus de tout le monde. donc l'Etat doit intervenir pour éviter d'autres débordements dans cette zone de tasiast .

  • Thierno12 (H) 03/12/2017 22:44 X

    J'ai vu sur facebook que ce Bouseif a amener des gens qui ne sont pas des autochtones... Des orpailleurs et des gens de Boulenoir et apres il s'etonne que la gendarmerie protege la securite des investisseurs ? Ce bithanie doit etre puni et mis sous les verrous pour ca ! Si c'etait un negro il allait le faire sans hesiter ! C'est du terrorisme economique