05-12-2017 16:20 - Concours International de plaidoiries pour les droits de l’Homme de Mauritanie - Cinquième édition

Concours International de plaidoiries pour les droits de l’Homme de Mauritanie  - Cinquième édition

Le Quotidien de Nouakchott - L’Ordre National des Avocats de Mauritanie et l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix – sous le haut patronage du Ministère de la Justice et avec le soutien de l’Ambassade de France en Mauritanie, de l’Union Européenne,

de l’Agence Française de Développement de Justice Coopération Internationale, du Conseil National des Barreaux et de la Banque Islamique de Mauritanie. – organisent la cinquième édition du Concours international de plaidoiries pour les droits de l’Homme le mercredi 6 décembre 2017 à Nouakchott.

L’avocat figure parmi les principaux défenseurs des droits de l’Homme. De par sa plaidoirie, l’avocat utilise le droit pour dénoncer les situations de violations des droits de l’Homme.

Par ce raisonnement juridique, les avocats sélectionnés démontreront à l’occasion du Concours que les comportements à l’origine des violations dénoncées n’ont pas lieu d’exister dans un Etat de droit. Les organisateurs du Concours souhaitent mettre en valeur ces défenseurs des droits et illustrer ainsi leur rôle fondamental pour le respect de la dignité et de la liberté de chacun.

Mais au-delà de cet aspect, le Concours a également pour but d’amener chaque spectateur de la compétition et chaque lecteur du recueil de plaidoiries à comprendre les arguments et mécanismes permettant de dénoncer l’inhumain afin d’être les avocats des droits de l’Homme de demain.

Les précédentes éditions du Concours ont permis d’attirer l’attention sur des problèmes internationaux de violations gravissimes des droits de l’Homme, le tout plaidé par des avocats prestigieux tels que Me Luna Orikat (Palestine), Me Olivier Yelkouny (Burkina-Faso), Me Sêvê Aydin-Azouli (Syrie) ou Me Youssouf Ould Abdallah (Mauritanie).

Ce sont au total huit défenseurs des droits de l’Homme qui plaideront le mercredi 6 décembre 2017 au Palais de Justice de Nouakchott.

La cinquième édition du Concours international de plaidoiries pour les droits de l’Homme constituera un moment unique pendant lequel l’universalité des valeurs humaines se hissera au-delà des différences culturelles, juridiques et politiques.

Le Quotidien de Nouakchott





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 692

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • foutatoro (H) 05/12/2017 18:24 X

    Les droits de l'homme et "l'erreur coloniale" sont antinomiques.