07-12-2017 07:30 - Radio Mauritanie S.A : un dépassement budgétaire de 50 millions UM

Radio Mauritanie S.A : un dépassement budgétaire de 50 millions UM

Alakhbar - Radio Mauritanie S.A a enregistré un dépassement budgétaire d’un montant de 50 millions d’Ouguiyas. Elle a dépensé 899.126.930,74 UM sur un budget initial 2016 de 848.522.860 UM, ont révélé des documents obtenus par Alakhbar.

Une partie de ce budget a été versée à de nouveaux partenaires de Radio Mauritanie depuis la nomination de son actuel directeur général Abdellah Ould Hormatalah.

La société SOCODI de Mohamed Abdarahan Ould Maham, un gendre d'Abdelahi Ould Hormatalah a bénéficié de 15.694.824 d'Ouguiyas du budget de la Radio. Le versement a été effectué le 14 Juin 2016.

Le comédien Lemrabet Ould Zeyn animateur du programme « Khidmet Oulela » a reçu 4.656.000 Ouguiyas du budget de Radio Mauritanie en deux versements (24 et 27 octobre 2016).

La société NESMA a reçu 4.656.000 Ouguiyas du budget de Radio Mauritanie en deux deux versements (20 juillet et 1 novembre 2016)

D’autres personnes dont le directeur adjoint de la Radio Mauritanie, Saleh Ould Tayb dit "Dehmach", et deux fonctionnaires du Ministère mauritanien des Relations avec le Parlement, Issa Yadali et Hourya Mint Moulay Idriss ont bénéficié du budget de la Radio.

Lire aussi:

-Le pdt du Centre Rachad reconnait avoir reçu 485 millions UM du DG de Radio Mauritanie



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 932

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • bahdah (H) 07/12/2017 13:25 X

    vraiment vous exagérez qu'elle est la différence entre Radio Mauritanie et les autres institutions qui prodiguent leur ressources tout azimut et qui sont en dépassement depuis le neuvième mois de l'exercice 2017 je ne suis pas l'avocat du diable mais trop c'est trop

  • donogaladiegui (H) 07/12/2017 10:46 X

    Vous pouvez écrire ce que vous voulez dans ce dossier avec preuves ou pas ! Mais pourquoi seulement Radio Mauritanie? Dans tous les secteurs la gestion du bien publique est identique, il faudra dénoncer tous les gestionnaires , sans faire deux poids deux mesures.

  • Ana Hoor Finaf si (H) 07/12/2017 08:38 X

    Le gouvernement comme son administration, ils ont l’habitude de dire que le journal Al Akhbar donne de mauvaise information, mais apparemment avec autant de détails sur les finances d’une institution comme Radio Mauritanie devrait être démentis, si non le journaliste arrêter pour diffamation contre une voix officielle de l’Etat ce qui n’est pas simple, mais pourvu que depuis lors les informations sortie dans ce site et par le même journal ne sont pas démentit, il faut lui donner du crédit de l’info. Le chef du gouvernement fut visé une fois par le même site sur des propos tenues par ce dernier sur la communauté noir au Sud, il a fallu des rencontres et des photos du PM pour démentir, depuis lors il joue balle à terre avec les cadres noirs de ce pays qu’il offre souvent de bon poste de responsabilité en les mettant en prison pour sauver ses parents ses ouailles qui détruisent des sociétés d’état comme l’ENER, donc le directeur général de Radio Mauritanie dirige une institution extrêmement sensible de l’Etat, très dangereuse qui engage l’état mauritanien envers ses voisins de loin comme de prêt, il dirige la voix du peuple mauritanien comme la TV et le journal AMI, donc une institution de cette sorte doit avoir un visage propre et dur, mais pas un visage juvénile, frêle qui touche de l’innocence et de l’enfantillage, la jeunesse dorée et pour l’Etat qui ne dit mot. Où est l’IGE, le ministère de la communication qui fait lui-même les fuites d’informations pour faire sauter le jeune Abdallahi Ould Hormotoullah, le plus grand laudateur de son Excellence, le Général des sept ciels et terres, un jour Abdallahi tu s’aura tard que la dignité d’un homme ne s’achète pas par la flagornerie, le ministre Ould cheikh à lâcher ses chiens contre ta personne et tu es foutu à jamais, ce Baathiste ne te lâchera pas avant de t’avoir envoyer au carreau, il ne sourit que quand il y’a un malheur sur ses proches, il est cynique et inique en son genre.