08-12-2017 00:30 - L'intronisation de ceerno Barrobe à Toulel Barrobe ( Sarandogou) première partie

L'intronisation de ceerno Barrobe à Toulel Barrobe ( Sarandogou) première partie

Les traces de l'info - Des milliers de personnes venues de la Mauritanie et du Sénégal ont participé à Sarandogou et à Toulél Barrobe à l’investiture du 23 éme Thierno Barrobe : Alassane Mamadou Daouda Barro (Aly Thierno)

Il s’agit de porter la charge de Ceerno Barrobé, le titre lefol Ceerno Barrobé, de tenir enfin la cérémonie à Toulél Barrobé après plusieurs investitures hors de ce site.

Pourquoi ce lieu ?

Plusieurs raisons ont été avancées et spécifiquement : Toulél Barrobé est le berceau historique des Baroobés dans le Fouta. L’attachement à l’islam a fait que ce site est devenu au fil des temps un foyer « Doudhal » ardent d’apprentissage et de maitrise du Saint Coran et de diffusion de préceptes de notre religion à travers de tous les écrits pertinents en la matière.

Le Cimetière Mboulle est un haut lieu de repos de plusieurs des éminents érudits qui ont été rappelés à Allah.

L’investiture sera pour de bon préserver le cimetière de Mboulle de la divagation des animaux et d’autres maux marque, de besoin en est, l’attachement à leurs ascendants qui ont été les porteurs et témoins jusqu’à nos jours.

D’autres raisons : le droit logiquement de maintenir les valeurs historiques et religieuses de Toulél Baroobe, ensuite c’est un grand honneur, la tenue à Toulél Barrobé la cérémonie d’intronisation sur ce site pour un natif de sarandogou, fin connaisseur de la Zone de « Mboone » et dont la géologie couvre tout le Fouta. Cette belle percée restera aussi pour l’Ouma Islamique des grands repères.

Le titre honorifique « Lefol Barrobé » est un symbole unificateur de la famille avec tous ses alliés et de référence à l’islam.

Cette institution de Barrobé apportera sa pierre pour relever certains défisauxquels la zone est confrontée : l’unité de la famille, l’affirmation et le resserrement des liens de parenté, clamer et maintenir toutes les règles de bon voisinage.

La charge de la mission lourde de Ceerno Barrobé : Elhadj Alassane Mamadou Daouda Barro est de lutter contre la pauvreté, combattre l’analphabétisme et combattre toutes les maladies.

Le 3 Décembre 2017 restera gravée dans l’agenda historique des Halpular des deux rives qui ont bel et bien participé.

Sarandogou a accueilli des milliers invités venus de la Mauritanie et du Sénégal.

La matinée à sarandogou commença par la lecture du coran et des vingtaines de témoignages sur Thierno Barrobe, des moments forts où on raconte les bienfaits, l’esprit sagacité, de cet homme qui sera intronisé tout à l’heure. Les Barrobe sont ou mieux un Barrobé est un patronyme porté par des personnes et ce après bon nombre de péripéties de leurs histoire.

En traversant des pays et des royaumes depuis leur lointain Bornou en passant par les pays Songhay et Malinké, ils ont intégré ou assimilé d’autres patronymes.

On trouve dans les Barrobés d’autres appartenances : Kébé, les Doukké, les Gassama, les Soumaré, les Talla, les Koréra, les Sylla, etc. Et plus tard les Thiam et les Touré.

Etaient présents à Sarandogou : Thierno Djiby Abdoul Kelly et sa famille « Kélly » de Sarandogou, parmi eux aussi on peut noter Thierno Mamadou Amadou Kélly, la famille des wanawanebes dirigée par Ismaël Wane, colonel Dia Elhadj , colonel Abdoul cheikh Wane, le président sidi Ahmed ould Abdallah de l’endem et sa délégation, les familles maures de Daqvegh, Waboundé, des chefs coutumiers et des villages environnants , le conseiller du président Macky Sall, Mr Botole Ediky Ba, président Ibrahim Moctar Sarr , le président Ballas, colonel Anne Amadou Baba Ly, le Député de Boghé Mr Sow Moctar Aliou, le maire de Boghé Dia Hamady Hachemiou, les fils de Ceerno Baroobe :

Thierno Sada Alassane Mamadou Barro, Ibrahim Barro , Lamine Barro, Mohamed, le vieux, ancien ministre Barro Abdoulaye, Aliou Nango Ba et sa délégation, Tijane Ba (président DFB),le grand marabout Thierno Mamadou Kamil Barro, Boubou Farba, ancien ministre Amadou Racine, Béchir Barro, sala Hawly Barro, yeya Wane, tinado Haidara, Moulaye Haidara et tous les chefs coutumiers et religieux des villages ou villes de Boghé.

Les maitres de parole : Issa Wane, Mamadou lamine Mbaye, Yéro Sambou, Abou Sarr, Djigo moussa Abou, Amadou Malal guéye, et Macky Tamba Diop qui ont intervenu pour retracer la vie de Ceerno Barrobe qui est né en 1930 à sarandogou, son père fut éminent sage et connaisseur et cadi de Boghé 35 ans durant. Il fréquenta par la suite certains foyers d’enseignement « dhoudé » coranique de référence dans le Fouta.

L’intronisation de Ceerno Barrobé a eu lieu vers les coups de 17h à Toulel Barrobé, un lieu bien installé sous des tentes embellies aux couleurs multicolores.

Dans une atmosphère riche en son et lumière.

Il y’a eu d’abord tes témoignages pertinents, très loyales et justes à leurs valeurs sur Mr Abdoulaye Barro ex ministre.

Ensuite, la cérémonie d’intronisation c’est sous la responsabilité de la famille invitée d’honneur symbolique « Kébé », une atmosphère riche en chants religieux.

Ce sont eux, aujourd’hui, les détenteurs du secret d’intronisation de ce grand Ceerno Barrobé.

Finalement, sous les yeux des milliers d’individus venus pour la circonstance que Ceerno Barrobé, Alassane Mamadou Daouda Barro (Aly Thierno) est devenu le 23 éme Ceerno Barrobe, à la satisfaction générale.

Les chargés de l’intronisation les Kébé l’ont placé, installé , ce 3 Décembre 2017 comme Ceerno Barrobe , avec ce grand turban blanc au dessus de la tête, habillé d’un caftan gris symbolisant Thierno.

Les griots et griottes de Boghé ont participé.

La cérémonie d’intronisation de Thierno Barrobé prit fin par l’inauguration du monument symbolique où est inscrit : « Tulel Baroobe un grand foyer de Rayonnement Islamique au début du deuxième millénaire. »

Les traces de l’info ( Diop Mohamedou Abou)











Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1576

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • ouldheiba (H) 08/12/2017 11:47 X

    Cela fait parti de notre culture et tradition et c’est très bien de les faire revivre.

  • ngaynde (H) 08/12/2017 00:39 X

    il va aussi nous preserver nos terres spolies. bande de poltrons

  • ngaynde (H) 08/12/2017 00:37 X

    Des gens qui nous font perdre du temps. L’intronisation pour faire quoi, il va nous nous faire enroller, faire disparaitre la discrimination , l’esclavage, et le racisme, nous creer des boulots. Vraiment les foutanko6es sont maladies. Et puis les gens viennent en masse comme des pots de sardines, mais s’il faut faire action utile tu ne verras personne. Du Folkhlore c’est tout ce que nous aimons.