10-12-2017 15:51 - Mauritanie : L’effectif des écoles a été réduit de 800 établissements en 3 ans, dit le ministre de l'éducation

Mauritanie : L’effectif des écoles a été réduit de 800 établissements en 3 ans, dit le ministre de l'éducation

Alakhbar - Le gouvernement a réduit, grâce à la mise en œuvre de la politique de regroupement des villages, le nombre des écoles, de 800 établissements, en moins de 3 ans, a affirmé le ministre de l’éducation Isselmou Ould Sidi Moctar.

« Ces structures de l’enseignement fondamental sont passées de 4000 à 3160 », a-t-il dit, inscrivant l’objectif de la politique de regroupement des localités, dans le cadre de la rationalisation des capacités pédagogiques.

« 1500 écoles parmi les établissements fermés n’avaient pas plus de 90 élèves et beaucoup d’entre elles, alors que certaines avaient 40 écoliers seulement», a souligné le ministre, selon lequel, certaines écoles se trouvaient dans un rayon ne dépassant pas les 3 km, en violation des règlements en la matière.

Il a évoqué également, dans la vidéo suivante, le manque de rentabilité de ces établissements primaires fermés, précisant que sur les 4000 écoles susmentionnées, seules 35% étaient achevées.

Traduit de l’Arabe par Cridem







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1211

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • cccom (H) 10/12/2017 23:22 X

    Quel courage:: , notre Ministre. Au prix de 50.milliards d’ UM/an ce Ministére détruisait depuis des décennies l’avenir universitaire de 95%. La nouvelle politique des regroupements qui a fermé prés du 1/4 des écoles existantes au niveau nationale et ¾ dans les zone à faibles densités comme l’Adrar m’a conduit à écrire avec preuves ) l’appui depuis quelques temps sur ma page du réseau que ce Ministére parmi d’autres risque de réduire à néant les spectaculaires réalisations du Président Aziz durant ses deux mandats . Je réactualiserai mon ancien blogspot pour le démontrer et proposer des solutions d’éducation réductrices des coûts (temps et argent et multiplicatrices des résultats. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr

  • bleil (H) 10/12/2017 17:44 X

    Quand on est en retard d'une guerre le pays se doit de définir une stratégie moderne pour l'éducation nationale pour garantir la pérennité de l'Etat et un minimum de culture à ses citoyens ... A coté de la plaque M. le Ministre !