10-12-2017 18:30 - Zouerate : grève dans l’enseignement privé, jour 6; un négociateur, juge et partie

Zouerate : grève dans l’enseignement privé, jour 6; un négociateur, juge et partie

Zouerate Actu - La grève observée par les professeurs dans les établissements privés depuis le lundi passé , est entrée ce samedi 09 décembre courant dans sa sixième journée.

Ces professeurs vacataires dans ces écoles privées réclament une augmentation du paiement du taux horaire qui était fixé à 800 um/ H pour les classes de la 1ère à la 6è année et à 1200 um/heure pour les classes terminales. Les dernières négociations entre les deux parties avaient échoué.

Chaque partie avait campé sur ses positions, les professeurs tablant sur 1000 Um/heure pour les classes de la 1ère à la 6e année et 1500 um/h pour les classes terminales, les responsables des écoles privées ont conditionné cette augmentation à la rehausse du pourcentage des cours de rattrapage effectués dans leurs établissements à 30%.

Cette crise a poussé les chefs d’établissements privés à demander aux enseignants d’arrêter les cours de rattrapage qu’ils faisaient dans leurs écoles.

A souligner que la majorité de ces écoles privées sont détenues par des membres de la famille scolaire. Ainsi, quatre établissements sur six sont gérés par des professeurs et un inspecteur de l’enseignement fondamental.

Ce qui, n’a donc pas surpris les professeurs grévistes quand un de leurs collègues a voulu jouer le rôle de négociateur dans la crise, apprend-on de source informée.

Très proche d’un groupe de professeurs qui détient une école privée, ces collègues n’y sont pas allés de mains mortes en le qualifiant de juge et partie. D’aucuns ont qualifié cette initiative de manœuvre de sape et de division du groupe gréviste.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1033

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)