10-12-2017 22:33 - Conflit autour du statut d'imam et arrestations dans le sud de la Mauritanie

Conflit autour du statut d'imam et arrestations dans le sud de la Mauritanie

Infos plus Gabon - La brigade de gendarmerie de Maghama, une préfecture de la région de Kaédi (vallée du fleuve-600 km au sud-est de Nouakchott), a placé en garde à vue, 10 notables de la commune de Saghé Lobaly, à la suite d’un différend portant sur le statut d’imam de la mosquée de la localité, a-t-on appris, dimanche, de sources concordantes.

Parmi les personnes arrêtées figure notamment Thierno Saidou Ndongo, l’imam adjoint de la mosquée de Saghé depuis 17 ans, derrière le titulaire, Thierno Baidy Dia.

A l’origine de ces arrestations, un conflit né du retrait de l’imam titulaire « sous le poids de l’âge et de la maladie, qui a désigné comme successeur son neveu, Thierno Aliou Dia, un homme âgé d’une quarantaine d’années. Une décision tombée pendant que Thierno Saidou Ndongo, imam en second, était en pèlerinage à la Mecque.

A son retour, Ndongo tente de diriger la prière conformément à une tradition séculaire suivant laquelle l’adjoint remplace le titulaire en cas de vacance de la charge », explique un cadre retraité ressortissant du village.

Mais dans le cas de Saghé une partie des fidèles s’oppose à l’intronisation de l’imam en second.

Thierno Saidou Ndongo et ses partisans décident alors de se retirer à un autre endroit qui ne servait pas à la grande prière musulmane du vendredi, pour en faire une nouvelle mosquée abritant leur office hebdomadaire. Une démarche perçue comme « un acte de rébellion » par le groupe fidèle au nouvel Imam, Thierno Aliou Dia.

Les membres de ce clan portent plainte accusant les autres d’avoir accompli la grande prière du vendredi 08 décembre dans un endroit qui n’est pas « une mosquée officielle », précise notre source qui a requis l’anonymat.

"La thèse des auteurs de la plainte suscite des interrogations dans la mesure où la localité de Saghé, qui compte de 5000 à 6000 habitants, n’abrite aucun lieu de culte construit par l’Etat mauritanien qui aurait ainsi le statut de mosquée officielle. En fait, les personnes arrêtées sont présentées aux autorités locales comme des opposants", explique, avec désolation, la même source.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 3625

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • Mokhoni (H) 11/12/2017 17:46 X

    QU elle honte ça n existe dans aucune autre religion

  • moukhabarat (F) 11/12/2017 13:32 X

    Vous verriez un peu plus clair si la caste de Ndongo (l'adjoint) était citée par l'article...

  • ngaari aalam (H) 11/12/2017 13:09 X

    Des futilités, s’ils ne peuvent s’entendre ils n’ont qu’a créer 1000 mosquées, 1000 imams.

  • Bertrand (H) 11/12/2017 09:04 X

    Les musulman doivent faire prévaloir la fraternité en ALLAH et résoudre leurs problème conformément aux enseignements du Saint Quran et du Prophète SALLA ALLAHOU ALEIHI WE SELLEM. Il faut surtout aider ces populations à ne pas s’entre-déchirer. C'est ce que satan cherche.

  • medabdul (H) 10/12/2017 23:01 X

    tout est mélangé dans ce fatras d'imams, d'adjoint, on n'y comprend rien, cela dénote surtout que (***) il n'y a rien a tirer, un cas similaire s'est passe aussi a tekane,du n'importe quoi.