19-12-2017 06:45 - Biram Ould Abeid dénonce l'esclavage en Mauritanie

Biram Ould Abeid dénonce l'esclavage en Mauritanie

BBC - Le drame des réfugiés réduits en esclavage en Libye, révélé par la chaîne de télévision américaine CNN, a ému beaucoup de personnes en Afrique et dans le monde, au point d’occuper le centre de l’attention lors du récent sommet Afrique-Europe d’Abidjan.

Mais malheureusement, la question de l’esclavage sur le continent africain dépasse largement cette tragédie, confie au micro de BBC-Afrique, un des militants les plus connus de la cause anti-esclavagiste, le Mauritanien Biram Dah Abeid, président de l’ONG, Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA).

Plusieurs fois emprisonné dans son pays, lauréat en 2013 du Prix des droits de l’homme de l’ONU et candidat à la prochaine élection présidentielle de 2019, Biram Dah Abeid est venu à Bruxelles dénoncer auprès de la Confédération internationale des syndicats, la situation des esclaves mauritaniens.

Il appartient lui-même à la communauté des Haratines, les Maures noirs descendants d’esclaves. dont un demi-million selon l’IRA, travaillent soit comme esclaves domestiques soit dans des plantations de la vallée du fleuve Sénégal.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : BBC Afrique
Commentaires : 7
Lus : 1744

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (7)

  • Belphegor (H) 19/12/2017 20:11 X

    Si pour certains aduler Biram est devenu l'unité de mesure du QI je veux bien demeurer et mourir con, quand on se noie on peut s'accrocher à tout y compris à la queue d'un crocodile alors toute insulte des ouailles de Biram envers ceux qui ne caressent pas leur totem

  • ahznar (H) 19/12/2017 17:16 X

    il n'y a que des zèbres dont l'coefficient intellectuel ne depasse pas le bout de leur nez qui voient les actions de Biram à travers des yeux de lynx.Ils sont aussi idiots et crétins qu'ils ne se rendent pas compte que Biram est deja aureolé de son combat. Les Occidents ne sont pas dupes. Ils savent mieux que les mauritaniens de quoi est fait le ``gheumbou´´. Regardez bien ! et un jour vous direz :Vive Biram,Biram wakhaiyartou !!

  • Belphegor (H) 19/12/2017 11:49 X

    @Kangourou, Justement le "combat" de Biram est essentiellement motivé par sa cupidité et sa visibilité médiatique, ses discours et déclarations de bonnes intentions c'est pour la consommation "mainstream" de bobos naïfs comme vous qui semblez tellement hypnotise au point de le comparer a Mandela, Ghandi, Luther King etc...L'avenir vous éclairera sur la vraie personnalité de ce mythomane chasseur de primes qui a fait de la lutte contre l'esclavage son fonds de commerce ou il se gave sans retenue avant que le juteux filon ne s’épuise, continuez à gober ses balivernes.

  • kangourou (H) 19/12/2017 11:00 X

    Bertrand H Toujours obsédé par l'argent, (***) , il n'y a ni Dieu ni principes, tout tourne autour du fric. c'est triste.Oui Mr. il y'a eu Ghandi, Madinla et bien d'autres mais cela vous l'ignorais évidemment Si défendre les droits humains vaut de l'argent, vous l'aurez fait depuis longtemps.

  • hamadel (H) 19/12/2017 10:53 X

    Biram décolle maintenant c'est de grosses ONG de renommées mondiales QUI défendent sa lutte apres avoir mis seul hors d'etat de nuire les structures de l'etat Mauritaniens

  • Bertrand (H) 19/12/2017 10:21 X

    Il faut surtout veiller à bien l'héberger et à augmenter ses perdiems. C'est un mauritanien et un maure de surcroît, il demandera toujours plus faute de quoi il ira chercher un autre boulot. Le monde ne s'émeut de rien. Les crimes contre l'homme noir, bleu rouge, vert, jaune, ocre, incolore se commettent tous les jours par ceux qui disent défendre la paix au niveau mondial, les génocides parfois par drones et autres machines du meurtre aveugle. Les populations sont dépossédées de leurs terres et de leur dignité. Personne n'est dupe. WAIT AND SEE

  • Bertrand (H) 19/12/2017 08:06 X

    Il faut surtout veiller à bien l'héberger et à augmenter ses perdiems. C'est un mauritanien et un maure de surcroît, il demandera toujours plus faute de quoi il ira chercher un autre boulot. Le monde ne s'émeut de rien. Les crimes contre l'homme noir, bleu rouge, vert, jaune, ocre, incolore se commetent tous les jours, les génocides parfois par drones et autres machines du meurtre aveugle. Les populations sont dépossédé de leurs terre et de leur dignité par ceux qui disent défendre la paix au niveau mondial. personne n'est dupe. WAIT AND SEE.