21-12-2017 08:00 - Présidence : Mohamed Cheikh Ould Sidi Mohamed limogé suite à un rapport sur la TVM

Présidence : Mohamed Cheikh Ould Sidi Mohamed limogé suite à un rapport sur la TVM

Mauriweb - Le chargé de mission à la présidence de la république, Mohamed Cheikh O. Sidi Mohamed, a été limogé suite à un rapport transmis au président Mohamed Ould Abdelaziz concernant la télévision nationale, a-t-on pu corroborer auprès de sources informées.

Selon les mêmes sources, il est reproché au chargé de mission et ancien DG de la Radio d’avoir procédé à une large diffusion du rapport alors que le Chef de l’Etat n’en aurait pas vu toute la substance.

Ce limogeage intervient également après le déferrement de Ould Hormatallah, ex-patron de la Radio qui était en désaccord avec Ould Sidi Mohamed.

Notons que les organes de presse officielle traversés par de nombreux scandales financiers font beaucoup parlé d’eux ces derniers temps.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 4300

Commentaires (5)

  • Selmedine (H) 22/12/2017 20:23 X

    Les choix aux postes de conception et d'encadrement doivent respecter les critères de : -bonne moralité; -avoir un quitus au niveau des institutions de contrôle - ne pas avoir de mentions particulières dans le casier judiciaire ; -Avoir une expérience professionnelle; -Avoir les diplômes requis pour la fonction.

  • sidi009 (H) 22/12/2017 08:55 X

    Triste sort d'un courtisan sans scrupules .Comme quoi l'érudition mise au service du faillotage et de l'invective de l'opposition ne semble plus suffire pour éterniser l'impunité

  • abarry45 (H) 21/12/2017 21:01 X

    Le Président Aziz fait encore la démonstration que seul l État est important Celui qui sort des clous sera recadré Pas d amitié au sommet de l État Le comportement des cadres doit être exemplaire Aziz est l homme de la situation

  • synthetiseur (H) 21/12/2017 12:37 X

    Tant que dans cette administration les choix aux postes de responsabilité ne seront pas conditionnés par des enquetes de moralité et des vérifications de competences et de diplomes.....Nous continuerons à souffrir de ces approximations et de ces errements.

  • bleil (H) 21/12/2017 10:35 X

    Le Noriega mauritanien, fervent adepte de la Tayatie, grand soutien de la AZizanie, en passe de finir comme tous les thuriféraires qui ont rongé le pays avec les militaires ... la vermine crève difficilement.