23-12-2017 08:54 - Toutes les mesures techniques liées au changement de la base de notre monnaie nationale ont été prises (Ministre chargé du budget)

Toutes les mesures techniques liées au changement de la base de notre monnaie nationale ont été prises (Ministre chargé du budget)

AMI - Le ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances, chargé du budget, M. Mohamed Ould Kembou, a annoncé vendredi, la prise de toutes les mesures techniques liées au changement de la base de notre monnaie nationale, au niveau de toutes les directions et de tous les services administratifs publics, relevant du département, chacun, selon ses compétences.

“Les dispositions nécessaires ont été prises et les systèmes informatiques adaptés aux nouvelles circonstances, qu’il s’agisse des formulaires ou des papiers requis, pour les services publics, afin de parer à tout faux pas au début de l’année prochaine”, a-t-il déclaré à l’AMI, au terme d’une visite effectuée à certains services relevant de ses compétences.

“Les administrations sont également fin prêtes pour répondre aux procédures relatives au travail quotidien, à l’implication de tous les secrétaires généraux régionaux et les percepteurs du trésor public, en plus des trésoreries de la Banque centrale et des autres banques, pour les questions de remplacement physique de la monnaie”, a-t-il ajouté.

“Les fonctions de l’ouguiya resteront en vigueur, avec la préservation de sa valeur précédente, sans affectation aucune due au nouveau changement”, a-t-il dit;, rappelant la prise des Etats ayant atteint un certain niveau de croissance économique et d'augmentation du pouvoir d'achat des citoyens, des mesures similaires, eu égard, à la dépréciation nominale de la monnaie avec le temps, qui impacte sur sa valeur et fait parallèlement disparaitre les petites pièces de la circulation”, a-t-il poursuivi.

“Le changement de la base de la monnaie n'aura aucun impact, comme il n’ y aura ni appréciation, ni dépréciation de sa valeur, ni celles de l’épargne, des biens et des autres moyens d’investissement”, a-t-il indiqué, appelant à accompagner les réformes enregistrés par le pays, sous la direction éclairée de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, mettant en exergue à ce propos, la confiance dont jouit le pays auprès de la communauté internationale et les perspectives prometteuses dans le domaine des prospections du gaz, en plus des relations avec les sociétés multinationales opérant dans ce domaine.

“Le changement de la base de la monnaie nationale adopté par la BCM vise le renforcement de la valeur de la monnaie nationale d’une part et de la confiance en elle d’autre part, en encourageant l'utilisation des pièces de monnaie d’une espérance de vie plus longue et qui sont plus souples pour les opérations commerciales et comptables”, a précisé le ministre, qui a visité les directions générales du budget, du trésor et de la comptabilité publique, des impôts, des domaines et du patrimoine de l’Etat ainsi que celle du recouvrement et de l’informatique, relevant de la direction générale des douanes.

Le ministre a tenu des réunions avec les directeurs généraux et les hauts responsables des différents départements visités, au cours desquelles il a suivi des explications techniques sur les dispositions et les mesures appropriées prises pour accompagner le changement de la base de la monnaie nationale.

Il a visualisé aussi des spécimens des bulletins des salaires, des formulaires et des questionnaires en vigueur au niveau de ses services publics.

Les responsables de ces départements, ont affirmé, chacun de son côté, leur disponibilité pour accompagner efficacement et avec sérieux ces mesures à partir de 1er janvier 2018.

Le ministre était accompagné au cours de cette visite par M. Souleymane Mody N’Diaye, le secrétaire général du département et de certains hauts responsables du ministère.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2092

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • foutatoro (H) 23/12/2017 13:49 X

    Étant un critique inconditionnel du Général Predator, je dois reconnaître que pour ce qui est de ce programme de changement de base monétaire et ses implications techniques et institutionnelles, le secret qui a entouré toute cette réforme majeure durant tous ces mois est une prouesse. Surtout dans un pays où le téléphone arabe est notre CNN locale. maintenant, il nous reste à voir la suite. Janvier c'est déjà aujourd'hui.