23-12-2017 15:52 - Mauritanie: congrès du parti islamiste Tawassoul, première force d'opposition [PhotoReportage]

Mauritanie: congrès du parti islamiste Tawassoul, première force d'opposition [PhotoReportage]

RFI - Le troisième congrès du parti islamiste Tawassoul s'est ouvert vendredi soir 22 décembre à Nouakchott en Mauritanie.

Des dizaines d'invités de marque sont présents, comme Khaled Mechaal, l'ancien chef du Hamas, des responsables politiques gambiens, guinéens, maliens, des leaders de partis d'obédience islamiste sénégalais, tunisiens, ou encore marocains.

Créé le 3 août 2007, le parti revendique aujourd'hui plus de 100 000 militants. Depuis les dernières législatives boycottées par l'opposition en 2013, mais auquel le parti avait participé, Tawassoul assure le leadership de l'opposition à l'Assemblée avec ses 16 députés.

Son président, Jemil Ould Mansour, leader historique de la mouvance islamiste politique mauritanienne, passera la main ce week-end. Une nouvelle ère en perspective pour un parti qui a réussi à s'imposer en quelques années.

Prouver que l'alternance et la démocratie sont possibles en interne. Voilà l'objectif du troisième congrès du parti Tawassoul qui va élire son nouveau président, le charismatique Jemil Ould Mansour ne pouvant effectuer que deux mandats selon les statuts.

Ce samedi, les délégués vont choisir leurs candidats. Seront déclarés éligibles tous ceux qui auront eu plus de 40 voix. Le président sera ensuite élu en un ou deux tours, selon sa popularité. Quelle sera la tendance qui l'emportera ? C'est la question du week-end.

L'actuel leader, qui n'a jamais caché sa proximité avec les Frères musulmans, jouit d'une réputation de « modéré ». Aura-t-il un successeur qui lui ressemble ou une tendance plus radicale va-t-elle prendre le dessus ? Une dizaine de noms circulent pour l'instant et il faudra attendre la fin du week-end pour que la question soit tranchée.

Le nouveau leader devra ensuite rapidement se mettre au travail. Les deux prochaines années s'annoncent chargées avec des élections municipales et législatives l'année prochaine, et présidentielle l'année suivante. A ce stade, Tawassoul, qui n'a jamais brigué la magistrature suprême, n'affiche toujours pas d'ambition pour 2019. La priorité aujourd'hui, assure Jemil Ould Mansour, c'est avant tout l'unité de l'opposition pour que l'alternance soit possible.

Par RFI

-------


Avec Cridem, comme si vous y étiez...


































































































































Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI
Commentaires : 3
Lus : 1716

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • foutatoro (H) 23/12/2017 19:04 X

    @Jakuza, une fois n'est pas coutume, voilà mon commentaire :"Jemil aurait dit qu'il n'a pas de candidat! Votez donc pour moi et je vous promets de fermer la porte à double tour, de l'extérieur, et de jeter les clefs! J'ai alerté n fois sur ce site sur le danger que représente ce parti qui n'aurait jamais du être autorisé. Tawassoul au pouvoir ce sera le couvre feu à 17 heures pour ces dames qui se pavanent actuellement jusqu'à des heures indues! Ce sera la fin de la scolarisation des filles qui iront tout au plus jusqu'au CM 2 parce qu'on les mariera juste après pour empêcher qu'elles se dévergondent! Comme s'il y avait un âge pour ça! Ce sera la chasse à ceux catalogués par leurs officines du renseignement de mauvais musulmans et dont ils ont déjà des listes...Et point de développement ou de progrès à attendre de ces gens-là qui vont nous ramener loin, loin, très loin... A bon entendeur..."

  • jakuza (H) 23/12/2017 18:39 X

    Jemil aurait dit qu'il n'a pas de candidat! Votez donc pour moi et je vous promets de fermer la porte à double tour, de l'extérieur, et de jeter les clefs! J'ai alerté n fois sur ce site sur le danger que représente ce parti qui n'aurait jamais du être autorisé. Tawassoul au pouvoir ce sera le couvre feu à 17 heures pour ces dames qui se pavanent actuellement jusqu'à des heures indues! Ce sera la fin de la scolarisation des filles qui iront tout au plus jusqu'au CM 2 parce qu'on les mariera juste après pour empêcher qu'elles se dévergondent! Comme s'il y avait un âge pour ça! Ce sera la chasse à ceux catalogués par leurs officines du renseignement de mauvais musulmans et dont ils ont déjà des listes...Et point de développement ou de progrès à attendre de ces gens-là qui vont nous ramener loin, loin, très loin... A bon entendeur..

  • mdmdlemine (H) 23/12/2017 16:23 X

    Reportage photos impec. Plus parlant que le texte. On sent la diversité, la popularité et l'ouverture Des acteurs de l'opposition et de la majorité sont présents Les autorités ont été à la hauteur en donnant le feu vert à ce congrés dont les hauts responsables ont bien d'exprimer leur reconnaissance pour cette carte blanche difficile pour un parti qui pèse lourd sur la carte électorale et qui n'est pas radicalisé à l'extreme