25-12-2017 08:23 - L’Italie envisage l’envoi de soldats au Niger

L’Italie envisage l’envoi de soldats au Niger

Sahara Medias - Le premier ministre italien Paolo Gentilini a révélé dimanche qu’il envisage de proposer au parlement le transfert de soldats italiens depuis l’Iraq vers le Niger afin de combattre le trafic des personnes et le terrorisme, sans préciser le nombre des soldats à envoyer.

Le premier ministre italien estime qu’il est désormais possible d’envisager la réduction des forces italiennes en Iraq au nombre de 1400 après les succès obtenus dans la guerre contre l’état islamique et le déploiement de ces forces dans la zone du Sahel.

Lors de son intervention sur la passerelle du navire ITNA utilisé dans la lutte contre le trafic des êtres humains en méditerranée, Gentilini a ajouté « nous devons poursuivre le travail et axer notre attention et nos énergies sur les dangers que constituent la traite des êtres humains et le terrorisme dans la zone du Sahel.

Il a ensuite déclaré que le gouvernement soumettra au parlement cette proposition de transférer certaines forces qui étaient déployées en Iraq au Niger au cours des prochains mois.

Selon des médias locaux cette force italienne pourrait compter 470 soldats au moins, conformément à l’engagement donné par le premier ministre italien au président français, Emanuel Macron.

Le chef de l’état français s’était engagé à rechercher des soutiens à la force commune ouest africaine que les 5 pays du Sahel (Mali, Mauritanie, Niger, Burkina Faso et Tchad) avaient constitué au mois d’octobre dernier pour faire face aux groupes armés au Sahel et au Sahara.

Pour donner un coup de pouce à cette force, le président français avait organisé le 13 décembre un sommet auxquels ont assisté, à ses côtés, des dirigeants et des ministres de 5 pays : l’Allemagne, l’Italie, l’Arabie Saoudite et les Emirats.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1096

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)